Bardage bois : vers de nouvelles solutions plus pérennes ? Eco-construction | 22.02.19

Partager sur :
Le succès du bois s’est-il terni ? Alors que le bardage bois est de plus en plus considéré comme compliqué à entretenir et rapidement altéré, plus de 50 professionnels constructeurs bois, entreprises certifiées CTB-A+ et industriels de la finition, se sont réunis lors d’une journée technique pour travailler ensemble sur de nouvelles solutions d’entretien et de pérennisation des ouvrages extérieurs en bois.

Considérée comme résistant et écologique, la construction bois a séduit le grand public. Cependant, de nombreuses personnes lui reprochent de nécessiter un entretien et des traitements réguliers (91% selon une étude Sorgem/Codifab datant de 2016), mais aussi des problèmes de détérioration dans le temps, avec un changement d’aspect et de couleur (pour 62% des personnes interrogées).

Face à ces freins, l’utilisation du bois en extérieur a ralenti. Pour reconquérir les Français, les professionnels du bois, parmi lesquels Afcobois, le Syndicat Français de la Construction Bois, et la marque CTB-A+, se sont donc réunis à Bordeaux au sein de l’Institut Technologique FCBA, pour réfléchir ensemble à de nouvelles solutions plus pérennes.

« Bien qu’il bénéficie d’une excellente image auprès du grand public, son aspect qui évolue dans le temps quand il est utilisé à l’extérieur freine son développement », explique Frédéric Carteret, président d’Afcobois et directeur de l’entreprise Ami Bois. Il rappelle qu’actuellement l’extension-rénovation est plutôt en hausse, tandis que la construction neuve, le premier marché des bardages bois est plutôt en baisse. Selon lui, le bardage bois est de moins en moins utilisé pour la maison individuelle, « mais de plus en plus présent en logement collectif ».

Dans le détail, le bardage bois naturel a fait face à une baisse de -30% en 5 ans. En revanche, le bardage bois autoclavé a bondi de +8% ces 5 dernières années. Ils représentent tous deux 70% du marché, tandis que le bardage bois avec finition n’atteint que 30 % (avec une très forte hausse des bardages avec saturateurs).

De futures certifications

Les constructeurs de maisons individuelles à ossature bois doivent donc désormais rassurer les clients quant à l’entretien et à la tenue dans le temps de l’aspect extérieur du bardage. « Il est important de nous rapprocher aujourd’hui des industriels de la finition mais également des entreprises certifiées CTB-A+, titulaires de la récente certification pour l’entretien et l’embellissement des bois extérieurs, afin d’apporter ensemble aux maîtres d’ouvrage publics et privés une solution pérenne dont la qualité est validée par le FCBA » estime Loïc de Saint-Quentin, délégué général d’Afcobois.

Eric Vieillemard, président de la marque CTB-A+, annonce d’ores et déjà la sortie de nouvelles certifications « Bardage Bois » et « Finition Bois » dans le courant de l’année, qui seront « pour les maîtres d’ouvrages et les consommateurs, une garantie de qualité irréprochable ».

C.L.
Photo de Une : ©CTB-A+

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouveau logiciel de simulation du calcul thermique

Nouveau logiciel de simulation du calcul thermique

Développé et distribué par la société A.DOC, Cadsoft Thermix est un logiciel de simulation de calcul thermique destiné à générer rapidement et précisément des Diagnostics de Performance Energétique (DPE). Destiné à tous les professionnels de l'architecture et du bâtiment, y compris la construction à ossature bois, il peut être utilisé aussi bien de façon autonome ou intégrée à Cadsoft Envisioneer "Professionnel" ou "Construction Bois".
Les architectes prennent part au Grand débat national

Les architectes prennent part au Grand débat national

Inspiré par le contexte du Grand débat national, le Conseil national de l’Ordre des architectes a annoncé mardi 29 janvier avoir ouvert un site dédié aux problématiques liées au logement, à l’aménagement et à la rénovation. Professionnels du cadre de vie et citoyens sont invités à donner leur avis et émettre des propositions. Conscients de leur mission d’intérêt général et des défis écologiques, les architectes mettent ainsi la démocratie participative à l’honneur.
Rebond des permis de construire pour les logements individuels fin mars

Rebond des permis de construire pour les logements individuels fin mars

Le ministère du Logement publie ce mardi les dernières statistiques relatives à la construction de logements neufs en France, élaborées grâce à la nouvelle méthodologie. A fin mars, les entreprises du BTP font toujours face à une activité morne : les mises en chantier sont en recul, tout comme les permis de construire dans le collectif. Mais l'espoir est permis avec un rebond des plus inattendus des permis de construire de logements individuels. Détails et analyse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter