Énergies renouvelables : baisse des investissements en 2016 Eco-construction | 16.01.17

Partager sur :
Alors que 2015 avait été une année record en matière d’investissements dans les énergies renouvelables à l’échelle mondiale, la tendance semble s’être malheureusement inversée en 2016. En effet, selon un rapport publié par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), 287,5 milliards de dollars ont été investis dans les énergies verts l’année dernière, soit une baisse de 18%. Les chiffres en détails.
Le 12 janvier dernier, Bloomberg New Energy Finance (BNEF) a communiqué son rapport – peu glorieux – traitant des investissements dans les énergies renouvelables dans le monde. Or, si l’année 2015 avait été particulièrement exceptionnelle, le bilan est tout autre pour 2016.

En effet, l’année dernière, 287,5 milliards d’euros ont été injectés dans le marché des énergies propres, soit un recul de 18% à l’échelle internationale. Une baisse que BNEF impute notamment aux « nouvelles réductions importantes dans les prix des équipement, en particulier dans le photovoltaïque ».

Carton rouge pour la Chine et le Japon

Néanmoins, c’est surtout du côté de l’Asie qu’il faut se tourner pour comprendre le recul des investissements dans les énergies renouvelables. En effet, selon BNEF, ces « deux marchés clés » ont très largement levé le pied en 2016.

Du côté de la Chine, les investissements ont ainsi chuté de 26%, atteignant péniblement les 87,8 milliards de dollars. Son voisin japonais fait encore pire, avec une baisse de 43% (22,8 milliards de dollars).

« [La Chine et le Japon] restreignent le lancement de nouveaux projets de grande envergure pour se concentrer sur les capacités déjà mises en place », tente d’expliquer Justin Wu, responsable Asie de BNEF, pour justifier ce recul important.

L’éolien se démarque

Reste qu’une énergie parvient malgré tout à se distinguer, au cœur de cette tendance maussade. En effet, l’éolien a parfaitement su séduire les investisseurs, qui ont engagé quelques 29,9 milliards de dollars sur ce segment, soit une hausse de 40%.

Un bilan exemplaire que BNEF attribue à la meilleure rentabilité de l’énergie éolienne et à une meilleure maîtrise des techniques de construction.

Une tendance qui se généralise

Au vu du bilan mondial, rien d’étonnant à ce que la majorité des pays voient leurs investissements dans les EnR baisser. C’est notamment le cas pour les Etats-Unis, qui ont dépensé 58,6 milliards de dollars dans les énergies propres (-7%), tandis que le Canada y a investi 2,4 milliards de dollars (-46%).

Du côté de l’Asie-Pacifique, les investissements sont également en berne, totalisant 135 milliards de dollars (-26%). Même tendance dans les pays émergents : l’Afrique du Sud n’a investi que 914 millions d’euros dans les énergies renouvelables (-76%), tandis que le Chili s’est contenté de 821 millions (-80%).

Meilleure élève du classement, l’Europe, elle, voit ses investissements progresser de 3%, culminant à 70,90 milliards de dollars. Le détail marque néanmoins certaines précarités. En effet, si le Royaume-Uni s’impose champion des investissements (25,9 milliards de dollars, +2%), l’Allemagne est loin derrière (15,2 milliards, -16%) aux côtés de la France (15,2 milliards, -5%).

F.C (avec AFP)

Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Électricité : 20% de la consommation française produite grâce aux EnR

Électricité : 20% de la consommation française produite grâce aux EnR

En plein développement, les énergies renouvelables (EnR) ont permis de couvrir 20% de la consommation électrique française au cours du troisième trimestre 2016 et des douze derniers mois. Dans le même temps, le parc de production d’électricité renouvelable est, lui aussi, en plein développement, notamment grâce aux nouveaux raccordements éolien et solaire.
Énergies renouvelables : les investisseurs misent sur la Chine et l’Inde

Énergies renouvelables : les investisseurs misent sur la Chine et l’Inde

Mauvaise nouvelle pour la France ! Si de nombreux efforts sont déployés pour que la transition énergétique s’opère au mieux, les investisseurs, eux, semblent avoir choisi leur camp. Et c’est vers la Chine et l’Inde que sont aujourd’hui orientés les financements dédiés à l’essor des énergies renouvelables dans le monde, comme le révèle un classement publié récemment par le cabinet d’audit EY. Les détails.
Énergies renouvelables : les investissements en berne au premier semestre 2018

Énergies renouvelables : les investissements en berne au premier semestre 2018

Déjà mis à mal en 2016, les investissements dans les énergies renouvelables ont encore baissé en ce début d’année. Selon le dernier rapport publié par Bloomberg New Energy Finance, le solaire photovoltaïque, tout particulièrement, n’a rassemblé que 71,6 milliards de dollars à l’échelle mondiale au cours du premier semestre 2018. Heureusement, l’éolien atténue légèrement la tendance, avec une hausse des investissements de +33%. Bilan et perspectives.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter