Rénovation énergétique : des aides limitées et toujours aussi mal connues (étude) Eco-construction | 11.01.19

Partager sur :
Rénovation énergétique : des aides limitées et toujours aussi mal connues (étude)
Manque d’information ou d’attrait ? Pour 52% des Français, les leviers fiscaux incitatifs à la rénovation énergétique sont encore insuffisants pour passer à l’action. C’est en tout cas l’un des principaux enseignements d’un sondage réalisé en décembre dernier par PAP Événements et YouGov. L’étude révèle également que la réduction de la facture énergétique demeure la principale raison poussant les ménages à mener une rénovation.
S’étant intéressé, en août dernier, à la maison de rêve des Français, PAP Événements a de nouveau fait appel à YouGov, spécialiste des études de marché, dans le cadre d’une enquête inédite. C’est ainsi qu’en décembre 2018, 1 007 personnes ont été interrogées pour mieux comprendre leur perception de la rénovation énergétique.

Publiée en amont de la 5e édition du Salon de la Rénovation, du 8 au 11 février à Paris, l’étude met en lumière les nombreux freins à l’amélioration de l’habitat. En tête : des aides et leviers fiscaux, proposés par le gouvernement, trop peu incitatifs, comme l’estiment 52% des répondants. Pire encore, pour 25% d’entre eux, ces dispositifs ne sont absolument pas encourageants.

Autre problème pointé du doigt par les ménages : un manque d’information autour des aides mises à leur disposition. 49% des sondés considèrent en effet qu’ils sont mal renseignés sur les différents soutiens, à l’instar du CITE. À l’inverse, seulement 31% des Français jugent ces dispositifs incitatifs, et 48% d’entre eux pensent qu’ils sont assez informés à leur sujet.

Réduire la facture énergétique, mais pas à n’importe quel prix

Pour autant, les répondants sont une majorité à s’accorder sur la principale raison justifiant de mener des travaux de rénovation énergétique. La réduction des factures d’électricité et de gaz est en effet citée dans 42% des cas, bien loin devant l’amélioration du confort de l’habitat (15% des suffrages), la volonté de préserver la planète (11%) ou l’obtention d’un crédit d’impôt (7%).

« Il y a comme un paradoxe entre le rejet des dispositifs fiscaux et le fait que les économies sur la facture d’électricité représentent la principale motivation pour rénover son logement. Mais ceci s’explique notamment par l’aspect plus ‘’immédiat’’ de l’impact sur les factures par rapport au crédit d’impôt. Même si l’on sait que le retour sur investissement complet peut prendre plusieurs années, on voit rapidement, à l’issue des travaux, le résultat sur les dépenses énergétiques », indique Pascal Tournier, commissaire du Salon de la Rénovation.

Des propos qui restent toutefois à confronter aux résultats d’une étude antérieure, publiée en octobre par l’Ademe. Pour rappel, le document indiquait que seuls 25% des travaux de rénovation ont un impact énergétique « significatif », et qu’il faut dépenser en moyenne 11 750 € pour mener à bien un tel chantier sur une maison individuelle.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Transition énergétique des collectivités : un manque de moyens qui se fait trop ressentir

Transition énergétique des collectivités : un manque de moyens qui se fait trop ressentir

Effy, spécialiste en efficacité énergétique, a partagé ce 13 novembre les résultats d’une enquête menée auprès de 200 élus locaux par l’IFOP afin d’« évaluer leur perception de l’efficacité énergétique ». Résultats : si cette problématique est considérée comme une priorité par la majorité des maires, ils manquent cependant de moyens pour mener à bien des actions visant à mettre en œuvre la transition énergétique des collectivités qu’ils représentent.
La maison en bord de mer fait toujours rêver les Français (enquête)

La maison en bord de mer fait toujours rêver les Français (enquête)

En amont du salon « Faire construire sa maison », qui se déroulera les 21, 22 et 23 septembre prochains, PAP Événements et l’institut d’études YouGov ont partagé le 28 août les résultats d’une enquête inédite portant sur la perception de la maison idéale par les Français. Ainsi, près d’un tiers des répondants espère un jour disposer d’une demeure sur la côte, tandis que la ville, à l’inverse, ne séduit que 13% des sondés.
Le budget, premier frein à la réalisation de travaux de rénovation

Le budget, premier frein à la réalisation de travaux de rénovation

Alors que le Salon de la Rénovation ouvrira ses portes dès le 27 janvier prochain à Paris, une étude commandée par PAP révèle aujourd’hui que 61% des Français considèrent que les coûts liés aux travaux de rénovation sont le premier frein à la réalisation de ces derniers. Un constat problématique, d'autant que les ménages sont pourtant de plus en plus nombreux à envisager ce type de travaux, souhaitant notamment réduire les dépenses énergétiques de leur logement.
Le marché de la rénovation décrypté (enquête)

Le marché de la rénovation décrypté (enquête)

Houzz, spécialiste de la décoration de l’aménagement de la maison, a récemment publié un rapport portant sur les grandes tendances du marché de la rénovation en France. Tiré des résultats d’une enquête menée du 15 mars au 19 avril 2017 auprès de plus de 180 000 répondants, ce document s’intéresse notamment aux projets réalisés et envisagés, aux motivations des particuliers ayant effectué des travaux, ou encore à la participation éventuelle d’un professionnel. Les résultats.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter