Baromètre Domexpo : 23 % des franciliens quittent la région pour des départements limitrophes

Immobilier | 06.07.21
Partager sur :
Baromètre Domexpo : 23 % des franciliens quittent la région pour des départements limitrophes - Batiweb
L’année 2020, marquée par un contexte sanitaire sans précédent, a chamboulé les habitudes des Français en matière de logement. Pour la nouvelle édition de son baromètre annuel, Domexpo s’est intéressé aux 7 000 ménages originaires d’Île-de-France qui ont demandé une autorisation de construire en 2020. Ces derniers sont-ils restés dans leur région d’origine ou ont-ils choisi de la quitter ? Les détails.

Dans un article précédent, Batiweb revenait sur le bilan de la FNAIM, indiquant que le marché immobilier était resté dynamique, à l’exception de Paris. La capitale française a connu un léger repli de -0,9 %. En effet, c’est notamment la généralisation du télétravail, dûe à la crise sanitaire, qui a impacté le marché en Île-de-France. Parallèlement, le marché de la maison neuve a connu un fort regain d’activité, après le premier confinement. « Nous avons enregistré une hausse du nombre de prises de rendez-vous de 24 % par rapport à 2019 », indique ainsi Domexpo.

Partant de ce constat, ce dernier a réalisé en partenariat avec Caron Marketing, la nouvelle édition de son baromètre sur la zone géographique choisie par les franciliens. Ces derniers n’ayant plus peur de rallonger leur temps de trajets pour se rendre sur leur lieu de travail. 

Les départements limitrophes à Paris, particulièrement appréciés par les franciliens 

Malgré une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19, près de 7 000 ménages originaires d'Île-de-France ont demandé une autorisation pour la construction d’une maison individuelle neuve.

Dans le détail, plus de la moitié des ménages interrogés ont indiqué avoir choisi l’un des départements d’Île-de-France pour faire construire leur nouvelle maison. Au total, 4 824 ménages ont demandé une autorisation de construction en Seine-et-Marne (77), dans les Yvelines (78), ou dans l’Essonne (91). 

Mais 23 % ont choisi un département limitrophe à la région Île-de-France, notamment l’Oise (60), l’Eure-et-Loir (28) et l’Eure (27). Le président de Domexpo, Daniel Lair-Lachapelle, explique : « Dans ces zones, particulièrement appréciées par les primo-accédants, le coût du foncier est plus abordable. Ce chiffre pourrait probablement évoluer dans les prochaines années : avec la crise du Covid-19 et la généralisation du télétravail, les particuliers font le choix de s’éloigner de la région parisienne, tout en y conservant une activité professionnelle, et de profiter, avec famille et amis, d’une maison avec jardin ».

Enfin, 33 % des franciliens ont choisi un département de la bordure Atlantique, contre 12 % sur la bordure méditerranéenne. « L’ouest de la France, et particulièrement la Bretagne, devient de plus en plus attractif pour les franciliens », conclut Domexpo. 

 

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©AdobeStock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

29% des franciliens font construire leur maison hors d’Île-de-France - Batiweb

29% des franciliens font construire leur maison hors d’Île-de-France

Le dernier baromètre Domexpo montre qu’1 francilien sur 3 préfère toujours construire hors d’Île-de-France. Ceux qui s’expatrient dans une autre région établissent leur résidence en priorité sur la façade Ouest (Vendée, Charente-Maritime, Gironde etc.) pour 37 %. Viennent ensuite les départements limitrophes à la région parisienne, où le foncier est plus accessible (30 %). L’arc méditerranéen perd en revanche 5 % d’attractivité par rapport à 2016.
La FNAIM publie son étude annuelle sur le logement en France - Batiweb

La FNAIM publie son étude annuelle sur le logement en France

Le LABoratoire Economique du Logement (LABEL), cellule économique de la FNAIM, publiait son baromètre annuel sur le logement en France ce jeudi 22 avril, avec pour la première fois un focus sur les étiquettes énergétiques des logements, et une comparaison avec les autres pays européens. On apprend notamment que les prix immobiliers français ont augmenté de 17 % en 10 ans, soit une hausse plus modérée comparé à certains de nos voisins européens.
Le confort de vie, premier critère de choix dans la construction d'une maison (enquête) - Batiweb

Le confort de vie, premier critère de choix dans la construction d'une maison (enquête)

Habitué des enquêtes relatives aux modes de vie des ménages, Domexpo vient tout juste de publier un nouveau Baromètre réalisé avec Caron Marketing. Cette fois, c'est aux motivations des Français qui font construire des maisons que le salon permanent s'est intéressé. Alors, pourquoi se lancent-ils ? Quelles sont leurs principales sources de renseignements ? Les réponses !