Baisse des aides au logement : la LCA-FFB monte au créneau ! Législation et règlements | 15.09.17

Partager sur :
Il y a quelques jours, la Fédération française du bâtiment s’inquiétait des répercussions que pouvaient avoir les mesures gouvernementales relatives au logement sur l’activité des professionnels du secteur. Plus récemment, c’est la LCA-FFB (Constructeurs et aménageurs de la fédération française du bâtiment) qui s’est offusquée de « la réduction drastique des aides au logement », craignant des conséquences désastreuses sur la construction de biens neufs. Explications.
Après les Aides personnalisées au logement (APL), c’est au Prêt à taux zéro que le gouvernement s’est attaqué cette semaine. En effet, Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, a annoncé que le dispositif serait bien reconduit en 2018, mais uniquement « dans les zones tendues ».

Il n’en fallait pas plus pour déclencher une avalanche de reproches mêlés d’inquiétude des différentes organisations qui représentent les professionnels du BTP. Après la Fédération française du bâtiment (FFB), les Constructeurs et aménageurs de la fédération française du bâtiment (LCA-FFB) ont, eux aussi, fait part de leurs doutes quant à la politique du logement menée par l’exécutif actuel.

« Je regrette que pour des raisons budgétaires court-termistes, nous hypothéquons l’avenir et nous nous privons d’une réflexion sur des solutions profondes et concertées à la crise du logement », s’offusque Patrick Vandromme, président de l’organisme.

« Conserver le prêt à taux zéro dans toutes les zones permet de maintenir et de développer la croissance de toutes les régions, de lutter contre la fracture territoriale et le sentiment d’abandon, profondément ressenti par la France périurbaine et rurale », continue-t-il.

« Des effets catastrophiques » à redouter

D’après la LCA-FFB, la réduction des aides au logement à laquelle nous assistons actuellement n’est pas sans rappeler la réforme de 2012, qui avait eu des « effets catastrophiques en termes de logements non construits et d’emplois détruits ». L’organisme estime que la disparition du PTZ et du dispositif Pinel mettrait en péril la construction de 80 000 biens neufs. 100 000 emplois seraient également menacés.

« La seule suppression de ces aides dans les zones B2 et C éliminerait près de 50 000 opérations d’accession et reviendrait à abandonner 34 000 communes, où vit 60% de la population française, alors que le taux d’effort des ménages pour se loger dans ces territoires est en réalité aussi élevé que dans les zones tendues », indique la LCA-FFB.

L’organisme rappelle, au contraire, que le PTZ est « constitutif d’apport personnel » et qu’il s’impose, en cela, comme un « puissant levier pour la délivrance du prêt principal ». Une défense qui semble cependant bien légère pour inciter le gouvernement à le reconduire dans les mêmes modalités qu’actuellement.

F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup

Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup

Le recentrage des aides publiques en faveur du logement aura fortement impacté le marché de la maison individuelle. Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 14 février, Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, a indiqué que 2018 avait enregistré l’un des plus mauvais scores de ces 15 dernières années. Les ventes ont notamment reculé de – 11,3% dans le secteur diffus, descendant sous la barre des 120 000 unités. Précisions.
LCA-FFB : le nouveau président continue de plaider pour le PTZ

LCA-FFB : le nouveau président continue de plaider pour le PTZ

Ce jeudi 28 mars, les 450 professionnels du bâtiment réunis pour la Convention nationale de LCA-FFB, à Paris, ont pu assister au premier discours de son nouveau président, Grégory Monod. Il a immédiatement plaidoyer en faveur du retour d’un « Prêt à taux zéro puissant sur tous les territoires ». Il prolonge ainsi le discours de son prédécesseur, Patrick Vadromme, qui avait mis en cause le rabot du PTZ dans la forte baisse du marché de la maison individuelle.
Le projet de loi de finances 2020 suscite la colère du Bâtiment

Le projet de loi de finances 2020 suscite la colère du Bâtiment

A peine présenté, le projet de loi de finances pour l’année 2020, s’attire déjà les foudres du secteur du bâtiment. Suppression du PTZ neuf en zones détendues, réduction des exonérations sur le gazole non routier, exclusion des ménages les plus aisés du futur CITE… Le PLF est « néfaste » pour l’activité a ainsi estimé Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB).
Partage et convivialité pour le 3e séminaire technique LCA-FFB organisé à Athènes

Partage et convivialité pour le 3e séminaire technique LCA-FFB organisé à Athènes

Du 22 au 25 novembre dernier, LCA-FFB a organisé son 3e séminaire technique à Athènes, l’occasion de revenir sur l’actualité du secteur de la construction et de la promotion immobilière et de remettre les Trophées du Challenge de l’Habitat Innovant. La rédaction de Batiweb a tenu à participer à cet événement riche en échanges. Ces quelques jours nous ont non seulement permis de découvrir des projets plus innovants les uns que les autres mais également de rêver à un monde plus durable.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter