Projet de loi Logement : Anne Hidalgo tire la sonnette d’alarme Législation et règlements | 04.10.17

Partager sur :
Les organismes professionnels des secteurs du logement et de la construction ne sont pas les seuls à s’inquiéter de la politique en la matière annoncée par Jacques Mézard il y a peu. En effet, la maire de Paris Anne Hidalgo a elle aussi tenu à alerter le gouvernement sur les conséquences désastreuses des différentes mesures présentées, et tout particulièrement celles qui concernent le parc social.
Le 20 septembre dernier, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État, présentaient la Stratégie logement du gouvernement. Cette dernière prévoyait notamment la construction de nouveaux logements sociaux et intermédiaires, à raison de 40 000 unités par an.

Un objectif qui semble depuis un peu trop ambitieux, au vu du budget qui a été accordé à la thématique du logement dans le cadre du Projet de loi de finances 2018. Jacques Mézard avait néanmoins assuré que cette somme permettrait bel et bien « de produire 40 000 logements très sociaux ‘’PLAI adaptés’’ ».

La maire de Paris monte au créneau

Insuffisant pour convaincre Anne Hidalgo ! Cette dernière a en effet pointé « un certain nombre de mesures » inquiétantes, qui « visent par exemple à pousser les classes moyennes habitant le parc social à le quitter sous couvert de surloyers dès le premier euro de dépassement ».

« C’est très inquiétant », commente la maire de Paris. « Nous sommes sur un marché tendu. Si nous voulons garder des classes moyennes et des catégories populaires, cela passe aussi par la production de logement social, de logement intermédiaire ».

Selon elle, la réforme des APL pour les locataires du parc HLM serait également préjudiciable pour les acteurs du logement social. Anne Hidalgo estime en effet que ces derniers « ne pourraient plus réinvestir des parties de leurs recettes dans la transition énergétique, la rénovation de ce parc social ».

« Nous avons de très beaux immeubles en brique le long du périphérique, ce sont des bâtiments des années 1930, 1940, etc., ils sont magnifiques de l’extérieur mais il y a des problèmes d’isolation, d’infiltrations », ajoute-t-elle.

« Je suis ouverte au dialogue, j’espère un accord étant donné que nous sommes en zone tendue », conclut la maire de Paris, qui propose la mise en place d’une « contractualisation » entre la Ville et le gouvernement sur le logement social.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @Anne_Hidalgo (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Logements à Paris : la parole est aux citoyens

Logements à Paris : la parole est aux citoyens

Faisant suite à une initiative lancée en 2014, l'avis citoyen relatif au logement des classes moyennes a été présenté ce jeudi 3 mai au Conseil de Paris. Le document, qui résulte de trois sessions d'échanges ayant rassemblé 23 résidents, apporte avec lui son lot de nouvelles propositions, parmi lesquelles un durcissement du réexamen des situations des locataires du parc social. Tous les détails.
Emmanuel Macron demande plus d’efforts aux acteurs du logement social

Emmanuel Macron demande plus d’efforts aux acteurs du logement social

Baisser en même temps les Aides personnalisées au logement et les loyers des HLM : tel est le défi que s’apprête à relever Emmanuel Macron. Interviewé sur TF1, le Président de la République n’a pas hésité à critiquer une situation « croquignolesque » où le logement social, pourtant aidé par l’État, ne cesse d’augmenter ses loyers, tandis que les locataires bénéficiant des APL sont, eux aussi, toujours plus nombreux.
Réforme du logement : Jacques Mézard à la rencontre des acteurs du secteur

Réforme du logement : Jacques Mézard à la rencontre des acteurs du secteur

Après avoir ouvert une consultation nationale en août dernier, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard et son secrétaire d'Etat Julien Denormandie ont réuni vendredi 8 les organismes professionnels représentant les acteurs de l'hébergement et du logement. Le but : réfléchir à la réforme structurelle du secteur qui est en cours de réflexion en s'appuyant notamment sur la politique du ''logement d'abord''.
Le projet de loi sur la stratégie logement présenté mi-décembre en conseil des ministres

Le projet de loi sur la stratégie logement présenté mi-décembre en conseil des ministres

Invité sur CNews ce jeudi 19, Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, a annoncé que le projet de loi relatif à la stratégie logement serait présenté en conseil des ministres à la mi-décembre. Le bras droit de Jacques Mézard est également revenu sur l’annulation de l’encadrement des loyers à Lille, précisant que le gouvernement « ira jusqu’au bout de l’expérimentation ». Le point sur ses déclarations.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter