Loi Elan : qui sont les députés les plus influents ?

Législation | 03.10.18
Partager sur :
Loi Elan : qui sont les députés les plus influents ? - Batiweb
Alors que le projet de loi Elan est dans sa dernière ligne droite avant son adoption définitive, l’agence Rumeur Publique, spécialisée dans la communication d’influence, et Data Observer, entreprise experte dans l’analyse de données web, ont publié ce 3 octobre un Baromètre portant sur les députés les plus indissociables des thématiques liées au logement et au bâtiment. Les résultats.
Après avoir fait l’objet d’un accord en commission mixte paritaire le 19 septembre dernier, le projet de loi Elan doit aujourd’hui repasser devant l’Assemblée nationale dans le cadre d’un vote solennel. Ce sera ensuite au Sénat d’en faire de même le 16 octobre prochain, avant l’adoption définitive du texte.

Dans ce contexte, la troisième édition du Baromètre Rumeur Publique, commandé par l’agence de communication éponyme, s’est intéressée plus précisément à l’influence des députés dans les problématiques liées à l’habitation et au logement. À ses côtés, Data Observer a analysé environ 200 millions de mots repris dans les médias, sur les réseaux sociaux, et au sein même de l’Assemblée nationale depuis juin 2017 dans le but d’établir un classement des élus parlementaires.

Le logement, une problématique bien connue des députés

Finalement, c’est la députée non inscrite du Tarn-et-Garonne Sylvia Pinel qui se retrouve sur la dernière marche du podium. Particulièrement légitime dans les sujets relatifs à l’habitat, ayant elle-même été ministre du Logement, elle continue de s’exprimer régulièrement sur cette thématique. Selon Rumeur Publique, sa notoriété est également entretenue par la réduction d’impôt qui porte son nom.

En seconde position, le primo-député Richard Lioger, représentant la Moselle, a parfaitement su se faire une place à l’Assemblée nationale. Siégeant à la commission des affaires économiques de cette dernière, il a notamment été nommé co-rapporteur du projet de loi Elan.

Enfin, François Pupponi, élu en 2007 pour le Val-d’Oise, s’impose comme le député le plus influent dans le domaine du logement et du bâtiment. Membre de la commission des Finances, il a préalablement été président de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine en 2014. En outre, il s’était également opposé à la décision gouvernementale de baisser les aides personnalisées au logement (APL) en juillet 2017.

« Par le prisme du logement, nous nous attachons à mettre en lumière les coulisses de la mandature des députés et le travail que fournissent ces derniers pour développer telle ou telle expertise incontournable à l’Assemblée. Devenir expert passe en effet non seulement par la maîtrise de la technicité d’un sujet mais aussi par l’art de convaincre son écosystème, des médias, aux internautes en passant par les autres députés », estime Marie Meyruey, consultante affaires publiques chez Rumeur Publique.

Un classement riche d’enseignements

Le Baromètre Rumeur Publique ne se contente cependant pas d’établir un classement des députés les plus influents. Plusieurs tendances se dégagent en effet de cette distribution, à commencer par la forte représentativité des députés nommés pour la première fois en 2017. Pas moins de 64% des élus présents dans le top 50 des députés influents pour le logement sont concernés.

Rumeur Publique et Data Observer notent par ailleurs que les députés issus des régions les plus touchées par les problèmes de logement sont davantage présents dans ce classement, preuve qu’ils sont en adéquation avec les « préoccupations de leurs administrés ». À titre d’exemple, les élus franciliens, soit 17% des membres de l’Assemblée nationale, représentent près d’un tiers des députés énumérés dans cette liste.

Constat moins glorieux : influence rime toujours avec finance. Le Baromètre Rumeur Publique rappelle ainsi que la commission des Finances, « dont le rôle est déterminant pour le vote des budgets », dispose de nombreux membres classés, soit 40% des élus répertoriés.

« En se consacrant au logement et au bâtiment, le Baromètre des députés permet de dresser une cartographie des députés les plus influents pleine d’enseignement car le projet de loi Elan a représenté un long travail parlementaire, depuis avril dernier, mais aussi un investissement de tous les députés, qu’ils soient nouvellement élus ou pas », décrypte Richard Boutet, directeur des affaires publiques chez Rumeur Publique.

L’intégralité du top 50 des députés les plus influents sur les sujets logement et bâtiment est à retrouver en détail sur le site www.lesdeputesinfluents.fr.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Construction hors-site : un procédé encore mal maîtrisé - Batiweb

Construction hors-site : un procédé encore mal maîtrisé

Depuis quelques années, la construction hors-site est de plus en plus plébiscitée, notamment pour réduire les délais et les nuisances, mais est-elle réellement utilisée, bien maîtrisée, et quels sont les attentes des acteurs du bâtiment ? Eléments de réponse avec le premier baromètre de la construction hors-site.
70% des Français estiment que les communes ne parlent pas assez d'efficacité énergétique - Batiweb

70% des Français estiment que les communes ne parlent pas assez d'efficacité énergétique

Alors que le premier tour des élections municipales de 2020 doit avoir lieu dimanche 15 mars, Sonergia - spécialiste du financement des opérations d'amélioration de l'efficacité énergétique - a commandé un sondage à Harris Interactive pour évaluer l'intérêt des Français pour la politique d'efficacité énergétique menée par les communes. D'après les sondés, cet enjeu reste sous-estimé par les candidats aux élections municipales, et les mesures prises par les mairies encore trop peu efficaces.
BOREAL, dernier né des baromètres de la rénovation du logement - Batiweb

BOREAL, dernier né des baromètres de la rénovation du logement

L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et le Club de l’Amélioration de l’habitat (CAH) ont fait part de la naissance de «BOREAL» un nouveau baromètre de suivi trimestriel des marchés de l’entretien-amélioration du logement. L’enquête permettant sa construction a été menée par le cabinet Biis, bureau d’études spécialisé dans l’observation des métiers du bâtiment. Méthodologie et objectif.
L’OPQIBI fait le point sur les marchés publics de construction - Batiweb

L’OPQIBI fait le point sur les marchés publics de construction

382 acheteurs, ingénieurs et techniciens de collectivités territoriales ont participé l’été dernier à une vaste étude menée par l’Organisme de qualification de l’ingénierie (OPQIBI). Cette dernière avait pour objectif de mieux cerner l’opinion de sa cible sur la réforme 2016, la qualité des prestataires d’ingénierie ou encore les critères retenus pour sélectionner les candidatures et les offres. Tous les détails des résultats.