Fermer

Climate Wizard CW3, une alternative de rafraîchissement de l’air pour le petit tertiaire

Nouveau produit inventé par Seeley International, leader du rafraîchissement adiabatique, CW3 élargit la gamme de Climate Wizard avec une but bien spécifique : améliorer le confort de l’air dans le petit tertiaire.
Publié le 22 juillet 2021

Partager : 

Climate Wizard CW3, une alternative de rafraîchissement de l’air pour le petit tertiaire - Batiweb

Cette année, Seeley International lance Climate Wizard CW3, nouveau modèle élargissant sa gamme en rafraîchissement adiabatique indirect, nommée Climate Wizard. Tiré d’une pratique ancestrale, le fonctionnement adiabatique utilise le principe du rafraîchissement d’air par évaporation d'eau.

Schéma de fonctionnement des systèmes de rafraichissement adiabatique - Source : Seeley International

Grâce à l’intermédiaire d’un échangeur où le seul réfrigérant est l’eau, l’air subit naturellement une baisse des températures, sans recours à l’humidification, ni aux fluides frigorigènes. De quoi contrer les inconvénients de la climatisation traditionnelle, tout en développement la particularité de CW3 par rapport aux autres appareils de la marque, à savoir son adaptabilité aux installations en petit tertiaire. 

Un système performant et moins énergivore

Doté d’une technologie micro-core et d’un échangeur à contre-courant M Cycle plus compact, CW3 a un poids et une taille réduite. Le système peut s’insérer plus facilement dans différents espaces du tertiaire, selon l’usage recherché. Ainsi, il peut améliorer le confort d’espaces de travail (entrepôt, pressing, cuisines professionnelles…), d’espaces ouverts et semi-ouverts (centres commerciaux…) ou bien d'établissements recevant du public (crèches, maisons de retraites, restaurants…). Jusqu’à présent, ces lieux avaient pour unique solution la climatisation, imposant un air sec et froid.

Le CW3 tend à atteindre les exigences en Qualité d’Air Intérieur (QAI) mais aussi en économies d’énergie. Consommant jusqu’à 80 % d’énergie en moins par rapport à des systèmes de pompes à chaleur, l’appareil offre une température ambiante entre 20 et 25 °C. Il optimise également la QAI, avec un air neuf fourni à 100 %, filtré, et non recyclé autour de 150 m2 et sur 3 mètres de haut. « Pour des surfaces plus importantes, plusieurs centrales CW3 pourront être pilotées ensembles », précise Steeley International.

Son taux d’efficacité reste aussi optimal, oscillant 110 et 136 % sur la dépression bulbe humide, contre 60 à 70 % maximum du côté des échangeurs adiabatiques indirects du secteur. Lorsque le refroidissement maximum n’est pas nécessaire, le CW3 fournira un rendement (COP) jusqu’à 20 et une puissance consommée de seulement 300 W à basse vitesse.

D’autres solutions complètent son système de régulation de consommation d’énergie, notamment des groupes moto-ventilateurs à technologie inverter. Le CW3 est aussi compatible avec la suite MagIQtouch. Conçu par Seeley International, l’outil se compose entre autres de deux sondes de température en intérieur et en extérieur et d’une application pour téléphone. Cette dernière permet de contrôler et de programmer une installation en température et hygrométrie, et de récolter des informations sur la température extérieure. Les données sont transmissibles à une gestion technique centralisée, facilitant la maintenance de l’appareil.

 

Virginie Kroun
Photo de une : Seeley International

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.