L’isolant Isovip déployé sur un chantier de rénovation Nouveaux produits du BTP | 22.09.17

Partager sur :
Bien que présentant une performance thermique défiant toute concurrence, l’isolant sous-vide Isovip avait l’inconvénient de ne pas pouvoir subir de trou sous peine de perdre en efficacité. Un frein que l’entreprise de rénovation Optireno a tenté de lever en couplant cette solution avec la plaque ultra-résistante Habito, développée par Placo. Le résultat.
Il y a deux ans déjà, Isover lançait le premier isolant sous-vide du marché Isovip, avec un lambda de 5,2 mW/(m.k).

Une caractéristique qui a séduit les propriétaires d’un appartement parisien situé dans un quartier particulièrement bruyant. Aussi, dans le cadre d’une rénovation de leur logement, les occupants ont souhaité déployer cette solution isolante exceptionnelle grâce à un procédé original et efficace.

En effet, bien que particulièrement performant, Isovip peut perdre en efficacité dans le cas où les occupants feraient des trous dans le mur, pour y accrocher des meubles par exemple. Pour pallier ce problème, l’entreprise de rénovation Optireno a associé l’isolant à Habito, le mur hyper-résistant en plâtre récemment primé au Concours de l’innovation.

En outre, cela « a permis de fixer directement sur celle-ci [la plaque, ndlr] les appareils électriques et d’optimiser le calepinage et la pose de l’isolant sous-vide Isovip sur l’ensemble du mur », comme l’indique la filiale de Saint-Gobain.

Un gain d’espace non-négligeable

Outre cet avantage qui semble lever l’un des seuls freins à l’utilisation d’Isovip, la mise en œuvre de ce procédé a permis aux occupants de ne pas perdre d’espace au sein de leur habitat. En effet, avant la rénovation du bien, le salon n’était tout simplement pas isolé. Afin de ne pas perdre en surface, il était plus que nécessaire de déployer un système suffisamment fin.

« L’utilisation de l’isolant sous-vide ultrafin Isovip a permis de gagner 1,3 m2 de surface habitable par rapport à une isolation traditionnelle, une valeur équivalente à un peu plus de 10 000 euros. Une aubaine pour les heureux propriétaires », fait savoir Isover.

Autant dire que ce procédé ne devrait avoir aucun mal à séduire les ménages possédant un bien situé dans une ville où le prix au m2 est élevé.

F.C
Photo de Une : ©Isover
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

 Logement : l'isolation, la sécurité et la ventilation préoccupent les Français - Batiweb

Logement : l'isolation, la sécurité et la ventilation préoccupent les Français

L'enquête* Ipsos réalisée pour l'association de certification Qualitel avait pour but de mieux cerner les exigences, les attentes et les intentions des Français par rapport à leur logement. Plusieurs critères ont été étudiés : leur satisfaction vis-à-vis de leur logement, les actions pour l'entretenir et en améliorer la qualité, l'information dont ils disposent ainsi que leur intérêt pour les nouvelles tendances qui émergent au sein de l'habitat.
La Picardie lance un nouveau dispositif pour rénover 2000 logements sur trois ans - Batiweb

La Picardie lance un nouveau dispositif pour rénover 2000 logements sur trois ans

La région Picardie vient de lancer un nouveau dispositif, porté par la Régie du Service public de l'efficacité énergétique. Le « Picardie Pass Rénovation » se présente sous la forme d'un contrat pour accompagner les ménages dans la rénovation et l'isolation de leur logement et les aider à diminuer leur consommation d'énergie. La Picardie se lance pour objectif, à terme, de rénover 10 000 logements par an à partir de 2018.Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter