Le recyclage des déchets du BTP prend une nouvelle dimension avec l’application Vabene Nouveaux produits du BTP | 10.07.17

Partager sur :
Le recyclage des déchets du BTP prend une nouvelle dimension avec l’application Vabene
Chose promise, chose due ! Il y a peu, Suez avait révélé être particulièrement mobilisé sur le développement de l’application Vabene, censée faciliter la gestion des bennes sur les chantiers du BTP. Un projet qui s’est récemment concrétisé, avec le lancement officiel de ce nouvel outil le 1er juillet dernier. Pour Suez, c’est également l’occasion de poursuivre sa stratégie digitale en proposant une solution adaptée aux besoins des professionnels du secteur.
Philippe Maillard, directeur général des activités recyclage et valorisation de Suez en France, nous avait annoncé en exclusivité le mois dernier le lancement prochain de l’application Vabene. C’est désormais chose faite, avec le déploiement de cet outil inédit le 1er juillet dernier !

Promettant à ses utilisateurs de « gagner en performance et en agilité », cette application gratuite offre la possibilité aux professionnels de commander une benne sur chantier directement via leurs smartphones et tablettes. Une initiative qui s’inscrit pleinement dans la réalisation de l’objectif fixé par la loi de transition énergétique, à savoir la valorisation de 70% des déchets du BTP à horizon 2020. 

Suez s’engage aux côtés des acteurs du BTP

Si ce seuil est encore loin d’être atteint, 61% des déchets inertes du BTP ayant été recyclés en 2014, Suez s’inscrit plus que jamais dans une démarche d’accompagnement des professionnels de la construction dans leurs démarches de revalorisation.

En effet, Vabene rejoint les solutions déjà mises en place par le spécialiste français, à l’instar de Batireprise, qui prévoit notamment d’installer des déchèteries directement chez les distributeurs.

     
Captures d'écran de l'application. ©Suez

« Avec cette application, Suez poursuit sa stratégie digitale initiée depuis plusieurs années en France et à l’international », ajoute l’entreprise. « Elle vient compléter d’autres solutions et services digitaux comme Organix, Valoservices, OneTwoTri ou encore MonServiceDéchets, destinés aux professionnels et aux particuliers pour faciliter la gestion de leurs déchets. » En attendant d’autres solutions à venir ?

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Suez lance Batireprise, un nouveau service pour la gestion des déchets du BTP

Suez lance Batireprise, un nouveau service pour la gestion des déchets du BTP

Depuis le 1er janvier 2017, les distributeurs et négociants de matériaux, produits et équipements de construction à destination des professionnels du BTP sont obligés d’organiser la reprise des déchets de leurs clients. Pour accompagner au mieux les distributeurs dans ce processus de gestion, Suez a annoncé le lancement d’une large gamme de solutions. Baptisée « Batireprise », l’initiative prévoit notamment la mise en place de déchèteries directement chez le distributeur. Détails.
Recyclage des déchets du BTP : « la situation évolue », Philippe Maillard

Recyclage des déchets du BTP : « la situation évolue », Philippe Maillard

Recycler 70% des déchets du BTP à horizon 2020 : tel est l'un des objectifs fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Ambitieux, mais nécessaire selon Philippe Maillard, directeur général des activités recyclage et valorisation de Suez en France. En effet, au-delà de l'aspect environnemental évident, la revalorisation des déchets du bâtiment est avant tout l'occasion de remettre dans les cycles de production une matière première qui n'est pas infinie. Entretien exclusif.
61% des déchets inertes du BTP recyclés en 2014

61% des déchets inertes du BTP recyclés en 2014

Bonne nouvelle pour le secteur de la construction ! Selon un rapport publié par le Commissariat général au développement durable, qui dépend du ministère de l’Environnement, de plus en plus de déchets inertes du BTP sont valorisés ou réutilisés dès leur sortie de chantier, à hauteur de 61% en 2014 (contre 49% six ans plus tôt). Tour d’horizon des chiffres de l’étude.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter