2018, une année exceptionnelle pour le marché français des portes d’entrée Vie des sociétés | 08.10.18

Partager sur :
Le marché français des portes d’entrée de maison devrait enregistrer cette année un volume de ventes record. Dans une étude TBC Innovations, les professionnels du secteur viennent confirmer une année 2018 « positive » avec des projections atteignant les 520 000 portes de maison. « Du jamais vu depuis plus de dix ans ». Quelles sont les dernières tendances ? Tous les détails.
Reprise confirmée pour le marché français des portes d’entrée de maison. Une étude TBC Innovations révèle un volume de ventes en hausse de 16% pour l’année 2018. « Les projections amènent à près de 520 000 portes de maison. Du jamais vu depuis plus de dix ans ! ».

Cette dynamique a été portée par la construction neuve qui a connu, en 2016 et 2017, une embellie, mais également par la rénovation qui « demeure le principal débouché des portes d’entrée en France ».

TBC Innovations souligne cependant que le segment rénovation a été marqué par l’actualité autour du CITE. Si l’arrêt annoncé du dispositif a eu un effet d’aubaine sur l’activité en début d’année 2018 et au dernier trimestre 2017, qu’attendre de l’année 2019 ?

La société de Conseil et d’Etudes souligne également que le premier semestre 2018 témoigne d’un recul du nombre de permis de construire autorisés de maisons individuelles pures et groupées. « Ce changement de conjoncture aura un impact évident sur le marché des portes d’entrée de maison en 2019 ».

Des particuliers en recherche de modernité

Concernant les tendances, les professionnels confirment que la demande va vers des « produits plus modernes, contemporains, lisses », notamment sur les portes en aluminium et celles en acier. Les portes pleines aux formes épurées sont appréciées. Selon les personnes interrogées, les modèles plans, pleins, avec inserts inox et embouts, se développent. Ainsi, plus de la moitié des portes d’entrée de maison posées en 2018 ont un design contemporain.

La porte connectée fait également partie des tendances qui montent. « La sécurité et la porte connectée sont au cœur des préoccupations des fabricants ». Les portes connectées sont associées à des offres de box domotiques et applications smartphones pour piloter intelligemment la maison déverrouillage des portes, connexion avec l’alarme, etc.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Fermetures d’habitation et rénovation énergétique

Fermetures d’habitation et rénovation énergétique

Les fenêtres, les portes d’entrée, les volets isolants, les portes de garage, les vérandas… Tous ces éléments de l’habitat résidentiel sont essentiels pour une bonne isolation, un confort de vie et pour la sécurité d’une habitation. Il est important de prendre en compte tous les types de menuiseries extérieures quand on parle de rénovation énergétique.
Maisons France Confort tente de résister à une conjoncture déprimée

Maisons France Confort tente de résister à une conjoncture déprimée

Au second trimestre, Maisons France Confort a enregistré une nouvelle baisse de son activité, toutefois atténuée par des acquisitions. Le leader français de la construction de maisons individuelles fait face comme beaucoup d'autres acteurs du secteur à une conjoncture déprimée de la construction et de la vente de logements neufs. Explications.
Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup

Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup

Le recentrage des aides publiques en faveur du logement aura fortement impacté le marché de la maison individuelle. Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 14 février, Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, a indiqué que 2018 avait enregistré l’un des plus mauvais scores de ces 15 dernières années. Les ventes ont notamment reculé de – 11,3% dans le secteur diffus, descendant sous la barre des 120 000 unités. Précisions.
Artisanat du bâtiment : croissance au T3 mais la Capeb reste méfiante

Artisanat du bâtiment : croissance au T3 mais la Capeb reste méfiante

La Confédération de l’Artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a dévoilé les chiffres du 3ème trimestre ce jeudi 24 octobre. Avec + 2 % de croissance en volume par rapport au même trimestre de l’année précédente, l’activité se porte bien. La Capeb reste toutefois méfiante face à un contexte instable lié à la réduction du PTZ, la baisse des permis de construire, et la réforme du CITE.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter