Artisanat du bâtiment : l’activité ne faiblit pas malgré de nombreuses menaces Vie des sociétés | 18.10.17

Partager sur :
En janvier dernier, la Capeb avait prédit une année 2017 placée sous le signe de la rentabilité et de la stabilité pour les artisans du bâtiment. Malgré les incertitudes qui subsistent, les prévisions de l’organisme pourraient bien s’avérer exactes ! En effet, l’ensemble de l’activité est au beau fixe, et ce, en dépit des annonces gouvernementales relatives à la baisse des APL et des loyers des logements sociaux, ou encore à la réduction du CITE.
« On traverse des moments de discussions intenses en ce qui concerne la conjoncture », indiquait Patrick Liébus, président de la Capeb, lors du traditionnel bilan trimestriel sur l’activité de l’artisanat du bâtiment qui s’est tenu ce 17 octobre.

Pour autant, le climat d’incertitude qui plane au-dessus du secteur n’a eu, pour le moment, que peu d’impact sur la reprise qui s’opère depuis sept trimestres consécutifs.

Ainsi, l’activité enregistre une hausse de +2,5% au troisième trimestre 2017 par rapport à la même période l’année précédente. Dans ce contexte, la Capeb s’attend aujourd’hui à une évolution annuelle de 2,5 à 3%.

Une conjoncture positive qui masque des disparités

Si le marché de l’entretien-rénovation progresse de 1% sur un an, celui du neuf, lui, connaît une croissance de 5%. Les autorisations de construire sont largement en hausse (499 500 logements concernés, +15,2% par rapport au troisième trimestre 2016), de même que les mises en chantier (+17,1%, 411 300 unités).

Néanmoins, l’activité sur le marché du neuf subit un certain ralentissement dû notamment à « l’arrêt de plusieurs projets impactés par la baisse des APL », comme l’explique Patrick Liébus.

De même, la relance de l’activité peine à faire redémarrer le marché de l’emploi. Malgré tout, 8 600 postes dans le BTP ont été créés entre les deuxièmes trimestres 2016 et 2017, soit une progression de 0,6% (contre 1,2% pour l’ensemble des secteurs commerciaux).

En 2017, la Capeb estime que 3 000 à 4 000 postes pourraient voir le jour dans l’artisanat du bâtiment. De quoi inverser une tendance établie depuis 2014, année durant laquelle 12 000 professionnels du secteur se sont retrouvés au chômage.

Réduction du CITE : la Capeb fortement mobilisée

La présentation de ce 17 octobre a également été l’occasion pour Patrick Liébus de revenir sur la sortie des menuiseries du CITE, une décision du gouvernement qualifiée d’« ingérable » et « incompréhensible ».

« La Capeb a agi dès le premier jour », rappelle le président. « Il y a une forte mobilisation des Capeb en région pour faire bouger les parlementaires (…) Certains projets vont s’arrêter. Il va y avoir des répercussions directes sur l’activité, l’emploi, les moyens, l’investissement. »

Souhaitant que le taux de 15% soit maintenu pour les portes et fenêtres jusqu’à fin 2018, l’organisme a assuré qu’il continuerait à lutter « ardemment, intensivement ». « La Capeb, comme à son habitude, sera mobilisée », conclut Patrick Liébus.

Fabien Carré

Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouvelle hausse de l'activité pour les entreprises artisanales du bâtiment

Nouvelle hausse de l'activité pour les entreprises artisanales du bâtiment

Bilan positif pour les entreprises artisanales du bâtiment qui enregistrent, au deuxième trimestre 2019, une nouvelle hausse de leur activité (+ 2%), une tendance toujours portée par la construction neuve. L’activité en entretien-rénovation est également en croissance (+ 1,5%). Malgré des chiffres dans le vert, la Capeb appelle à la vigilance. Elle pointe deux éléments qui pourraient ralentir la croissance : des permis de construire et mises en chantier en baisse et l’avenir encore incertain du CITE.
L’artisanat du bâtiment poursuit sa dynamique positive

L’artisanat du bâtiment poursuit sa dynamique positive

L’activité des entreprises artisanales du bâtiment s’est consolidée au 3e trimestre 2016 et a même enregistré une progression globale de 2%, a annoncé la Capeb. L’amélioration de la construction neuve s’accélère (+ 3%) et porte cette dynamique. Dans ce contexte les besoins en trésorerie s’améliorent et les carnets de commande s’étoffent. Mais si les perspectives sont bonnes, l’emploi est toujours menacé et continue de baisser (- 0,2% sur un an).
Reprise confirmée pour l'artisanat du bâtiment

Reprise confirmée pour l'artisanat du bâtiment

Le deuxième trimestre 2016 s’est avéré encourageant pour l’artisanat du bâtiment qui a vu son activité progresser de 1%. L’amélioration constatée au premier trimestre se confirme ainsi, avec des signaux positifs tels que la croissance nette de la construction neuve (+ 2%) et la croissance modérée de l’activité d’entretien-rénovation (+ 0,5%). Les perspectives pour le deuxième semestre sont bonnes : la croissance devrait se poursuivre selon la Capeb.
Artisanat du bâtiment : croissance au T3 mais la Capeb reste méfiante

Artisanat du bâtiment : croissance au T3 mais la Capeb reste méfiante

La Confédération de l’Artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a dévoilé les chiffres du 3ème trimestre ce jeudi 24 octobre. Avec + 2 % de croissance en volume par rapport au même trimestre de l’année précédente, l’activité se porte bien. La Capeb reste toutefois méfiante face à un contexte instable lié à la réduction du PTZ, la baisse des permis de construire, et la réforme du CITE.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter