Boyer Leroux lance sa première gamme de bardage : Bio'bric Façades Vie des sociétés | 13.06.19

Partager sur :
Bouyer Leroux, N°1 français des matériaux de construction en terre cuite (briques de murs, briques de cloisons, conduits de fumée), confirme sa stratégie de développement durable et équilibré. L’entreprise se lance ainsi dans la fabrication et la commercialisation de bardeaux en terre cuite, traditionnels, émaillés ou pigmentés sous la marque bio’bric façades.

« Notre offre autorise une grande liberté architecturale tout en garantissant d’excellentes performances techniques, explique Antoine Cellier, le directeur Marketing. Nous ambitionnons de devenir un acteur de référence sur le marché du bardage. »
 

600 000 euros d’investissements pour ce nouveau marché
 

En 2014, Bouyer Leroux a racheté les filières et le stock de bardage de Woestelandt dans le Nord. En 2015, une unité de production dédiée aux bardeaux a été créée sur le site de la Séguinière : mouleuse et séchoir des produits grandes longueurs ont été réquisitionnés et un nouveau four cellule a été installé.
 

En parallèle, la R&D a travaillé pendant 5 ans pour mettre au point un produit fiable et de qualité. « Les équipes commerciales sont maintenant formées, le réseau de prescripteurs (architectes, promoteurs, etc.) se construit petit à petit et notre Avis Technique a été validé par le CSTB » indique Antoine Cellier. « Nous venons de terminer la livraison d’un très beau chantier de 1000 m2 de bardeaux émaillés blanc à La Courneuve avec le promoteur Nexity. »
 

« Actuellement, nous livrons l’extension de notre filiale SPPF, à Cholet, qui sera recouverte de bardage pigmenté uni gris anthracite associé à des bardeaux rouge naturel. »
 

Finition pigmentée
 

Offre différenciante sur le marché, les bardeaux Bouyer Leroux peuvent être pigmentés pour sortir des finitions plus traditionnelles, naturelles et émaillées. Teintés grâce à l’application d’une résine bicomposante, les bardeaux revêtent alors des teintes blanches, des nuances de gris, du bleu, du doré, du phosphorescent ou encore des couleurs dichromatiques à effets.
 

D’un coût équivalent à l’offre émaillée, le procédé pigmenté permet soit d’obtenir des couleurs très précises (nuancier RAL ou réalisation de couleurs spécifiques pour le chantier) soit de réaliser des effets (doré, métallisé) et de les combiner aux couleurs (par exemple bleu + quartz). En outre, le procédé de pigmentation conserve le grain de la terre cuite apportant aux bardeaux un rendu unique.
 

Le système de façade ventilée garantit une protection efficace contre l’humidité et les risques de condensation. Sa mise en œuvre est facile, selon l'industriel. La structure porteuse comprend une ossature primaire en bois ou en métal complétée par une ossature en liteaux bois ou en profilés métalliques. Le système d’accrochage intégré au parement permet un montage par emboîtement et offre une souplesse de calepinage.
 

Un parement naturel, durable et recyclable
 

Un parement naturel : réalisés à partir d’argile extraite dans les carrières à proximité des usines de Bouyer Leroux, les parements en terre cuite ne requièrent pas d’additifs dans leur procédé de fabrication.
 

Un parement durable : la terre cuite présente une exceptionnelle durabilité. Le support ne subit ainsi pas de variations dimensionnelles liées aux conditions climatiques. Le parement permet de réaliser des projets à la fois esthétiques et pérennes. Il est résistant aux UV, aux chocs (Q3/Q4) et au gel.
 

Un parement recyclable : la terre cuite est un matériau inerte, son recyclage est aisé.

 

Pour plus d’information sur bio’bric, cliquez ici.


P.F

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Zoom sur la serre photovoltaïque à énergie positive du jardin Bich à Clichy-la-Garenne

Zoom sur la serre photovoltaïque à énergie positive du jardin Bich à Clichy-la-Garenne

Mise en exploitation le 7 février 2013, la serre photovoltaïque à énergie positive du jardin Bich de Clichy-la-Garenne (92) affiche un bilan positif. Construite sur l’ancien site historique des usines BIC, elle offre les fonctions nécessaires à l’accueil et la gestion de ce nouveau jardin de ville, tout en produisant de l’énergie grâce à des panneaux photovoltaïques. Zoom sur sa structure innovante.
Qualification ECO Artisan RGE : ce qu'en pensent vraiment les professionnels

Qualification ECO Artisan RGE : ce qu'en pensent vraiment les professionnels

C'est au Mandarin Oriental, hôtel parisien ayant récemment fait l'objet d'une rénovation, que la Capeb, Garance et Deloitte Développement Durable présentaient ce matin les résultats de kiWih, l'observatoire de la performance énergétique. L'occasion pour les trois partenaires de revenir sur la qualification RGE ECO Artisan, récemment mise à mal par plusieurs rapports. Retour sur les principaux enseignements de cette initiative plus pertinente que jamais.
Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal »

Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal »

Nexity et le Plan Bâtiment Durable ont annoncé avoir signé un « Green Deal ». L’objectif, accélérer la rénovation énergétique des copropriétés. A travers ce contrat, la société immobilière s’engage notamment à mettre en place un guide à destination de ses clients pour les aider à identifier les travaux efficaces. Des formations seront également imparties à l’ensemble des gestionnaires de copropriété du Groupe.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter