Douze organisations professionnelles s’unissent pour créer ADN Construction Vie des sociétés | 16.06.17

Partager sur :
En avril dernier, la Capeb, la FFB, l’Unsfa, Cinov et l’Untec avaient créé la surprise en quittant Mediaconstruct, association représentant BuildingSMART en France. Si aucun de ces organismes n’avait réellement tenu à s’exprimer à ce sujet, la situation a pris tout son sens ce 15 juin. En effet, douze organisations professionnelles se sont alliées pour donner naissance à ADN Construction, association visant à accompagner la transition numérique du BTP. Présentation de cette nouvelle entité.
L’affaire a fait grand bruit en avril dernier, et pourtant, les principaux intéressés avaient refusé de s’exprimer sur le sujet. Souvenez-vous : la Capeb, la FFB, l’Unsfa, l’Untec et Cinov, soutiens de poids de Mediaconstruct, qui oeuvre notamment pour le déploiement du BIM en France, avaient alors décidé de prendre leurs distances vis-à-vis de l’association. Une décision aux explications floues, qui évoquaient notamment des mésententes au niveau de la gouvernance de Mediaconstruct.

L’affaire semble néanmoins avoir pris une autre tournure ce jeudi 15. L’AIMCC, la Capeb, la Fédération Cinov, EGF.BTP, la FFB, la FPI, la FIEEC, LCA, l’UNGE, l’Unsfa et l’USH ont en effet uni leurs forces pour créer ADN Construction. Avec un objectif bien défini : « représenter la filière, définir et contribuer à la mise en oeuvre d’une politique d’intérêt général permettant d’accompagner l’ensemble des acteurs du Bâtiment dans leur appropriation du numérique », comme l’expliquent les organisations professionnelles.

Une mobilisation totale des acteurs du secteur

« Les enjeux de la transition numérique sont immenses », rappelle Gilles Charbonnel, élu président d’ADN Construction. « Nous ne réussirons collectivement qu’en travaillant ensemble en respectant les intérêts et savoir-faire de chacun. » Une vision clairement partagée par l’ensemble des syndicats, au vu des missions attribuées à cette nouvelle association :
     - aider les acteurs à monter en compétences ;
     - contribuer à la définition d’un cadre juridique du numérique ;
     - être acteur de la normalisation ;
     - promouvoir les outils collaboratifs et interopérables ;
     - informer les acteurs de la construction ;
     - représenter la filière construction française dans le numérique ;
     - rassembler les acteurs de la construction ;
     - donner envie d’aller au BIM ;
     - bâtir un BIM au service des acteurs.

Pour atteindre ses objectifs, ADN Construction a d’ores et déjà été dotée de six commissions de travail, qui « permettent de répartir l’ensemble des tâches à mener pour un fonctionnement efficace, transparent et pérenne de l’association ». L’UNGE présidera ainsi l’entité dédiée à la communication, l’USH sera chargée des compétences et outils, tandis que l’exploitation et la maintenance iront à la FIEEC. L’UNTEC, de son côté, sera responsable de la commission juridique, l’AIMCC et EFG.BTP de la normalisation, et l’UNSFA, enfin, des processus collaboratifs.

Quoiqu’il en soit, la création d’ADN Construction intervient au bon moment pour la profession, les artisans du BTP étant toujours plus nombreux à utiliser les nouvelles technologies.

Une caisse à outils pour réussir la transition écologique

En parallèle de la création de cette association visant à développer le numérique dans la construction, la Fédération française du bâtiment (FFB) a annoncé le 30 mai dernier avoir lancé « La caisse à outils », qui « rassemble les éléments essentiels pour répondre aux exigences énergétiques et environnementales » au service des artisans et entrepreneurs.

En outre, ce module propose trois parcours dédiés à la rénovation, la construction neuve et la démarche environnementale, réunissant des informations diverses et des outils pratiques sur des thématiques diverses : RGE, aides financières, audit chantier, déchets, qualité de l’air intérieur, etc.

« La caisse à outils est un moyen facile et adapté aux problématiques des artisans et entrepreneurs pour trouver rapidement les plaquettes, guides, logiciels, modèles de documents simplifiés, vidéos, infographies utiles pour conquérir les nouveaux marchés de transition écologique », résume la FFB. Encore une bonne façon d’accompagner les professionnels du BTP !
 

F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Vers la création d’un OPCO de la Construction ?

Vers la création d’un OPCO de la Construction ?

Neuf organismes incontournables du BTP ont publié hier, lundi 29 octobre 2018, un communiqué de presse commun annonçant leur volonté de créer un Opérateur de compétences (OPCO) de la Construction ouvert à toutes les branches concernées. Cette initiative permettra notamment de développer les compétences des salariés et de répondre aux besoins des entreprises.
Finalcad alerte sur la nécessité de digitaliser le BTP (étude)

Finalcad alerte sur la nécessité de digitaliser le BTP (étude)

L'étude publiée ce 11 juin par Finalcad et le cabinet Roland Berger arrive à point nommé ! Portant sur la transformation numérique des chantiers, celle-ci met en évidence les contradictions qui continuent de freiner le secteur du BTP. En effet, de nombreux acteurs restent méfiants envers les nouvelles technologies, alors que l'avenir de la construction passera assurément par le digital, d'après le document. Tour d'horizon des principaux enseignements à tirer de cette enquête.
Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Au lendemain du discours d’Edouard Philippe à l’Assemblée nationale, Capeb, FNTP et FFB font part de leurs inquiétudes. Remise en cause de la déduction forfaitaire, GNR… les syndicats interpellent le Gouvernement. Les mesures annoncées reviendraient à faire porter « au seul secteur du BTP » la moitié des 5 milliards d’euros d’économies recherchées par les pouvoirs publics.
Les maisons individuelles mises en péril par la suppression de nombreuses aides

Les maisons individuelles mises en péril par la suppression de nombreuses aides

Après la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) et la FFB (Fédération française du bâtiment), c’est plus récemment la FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles) qui a tiré la sonnette d'alarme suite à certaines décisions gouvernementales récentes. Plus spécifiquement, l’organisme redoute une baisse des constructions de maisons du fait de la suppression de plusieurs dispositifs d'aide. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter