Economie circulaire : LafargeHolcim accompagne le projet de tramway d’Avignon Vie des sociétés | 20.09.18

Partager sur :
Economie circulaire : LafargeHolcim accompagne le projet de tramway d’Avignon  Batiweb
Pour son projet de tramway, le Grand Avignon s’est fixé l’objectif d’atteindre un bilan carbone des plus performants. L’offre aggneo, développée depuis cinq ans par LafargeHolcim France, est apparue comme la plus adaptée. La plateforme de recyclage de Rognonas a permis de réceptionner 110 000 tonnes de déblais et de produire 33 000 tonnes de granulats destinés à la construction des voies du tramway. Le chantier s’inscrit ainsi dans une démarche d’économie circulaire.
Le chantier du futur tramway d‘Avignon devait répondre à une problématique de développement durable. C’est pourquoi, en sa qualité de maître d’ouvrage, la Communauté d’agglomération du Grand Avignon a souhaité la réalisation d’un bilan carbone pour la logistique et la valorisation des déblais évacués du chantier.

Grâce à son offre aggneo, LafargeHolcim s’est présenté comme un partenaire de choix. Développée depuis cinq ans, l’offre apporte des solutions concrètes et sur-mesure aux acteurs de la construction pour qu’ils réalisent leurs projets d’économie circulaire : conseil, gestion des déblais, valorisation en granulats recyclés de qualité maîtrisée, livraison sur les chantiers.

Elle s’appuie sur un dispositif industriel composé de 31 plateformes de recyclage et de 62 sites de valorisation à travers la France.

Pour le projet de tramway, c’est la plateforme de Rognonas, située à 3 kilomètres du chantier, qui a été mise à contribution. L’offre Lafarge a déjà permis l’accueil et la gestion de 110 000 tonnes de déblais inertes issus du chantier ; et la valorisation de 33 000 tonnes de déblais en granulats recyclés qui ont ensuite été livrés sur le chantier.

Les déblais non valorisables ont été utilisés pour le remblaiement de l’ancienne carrière de Tavel, située à 19 kms. Le site a également permis la livraison de 43 000 tonnes de granulats naturels, produits sur la carrière du Lampourdier.

Un bilan carbone respecté

Le bilan CO2 du chantier, qui reposait essentiellement sur le niveau d’émissions dégagées par le transport, a ainsi été respecté. En effet, la plateforme de Rognonas, de par sa proximité avec le chantier, a privilégié les chantiers courts. Elle a également permis d’optimiser la logistique via le double frêt. 

L’offre aggneo a en outre contribuer à réduire la quantité de matières à extraire et donc la pression exercée sur les milieux naturels. Sur ce chantier en particulier, les granulats recyclés ont été utilisés pour la stabilisation du sol et les sous-couches du deuxième lot de terrassement du chantier, ainsi que pour les travaux préparatoires de dévoiement des réseaux tout au long du tracé.

Elle est ainsi à même d’accompagner les collectivités dans leur ambition de construire des villes meilleures et durables et répond aux objectifs fixés par la feuille de route sur l’économie circulaire : incorporer davantage de matières premières issues du recyclage dans les produits ; gérer la ressource de façon plus soutenable ; renforcer les synergies entre entreprises ; ou encore revoir le fonctionnement de la gestion des déchets du bâtiment en rendant la collecte plus efficace.

R.C
Photo de une : ©LafargeHolcim
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Point.P et Suez s’associent pour déployer le service Batireprise Batiweb

Point.P et Suez s’associent pour déployer le service Batireprise

En 2017, Suez a lancé une nouvelle offre visant à faciliter la mise en conformité des distributeurs de matériaux avec l’obligation de reprise des déchets de leurs clients. Dès le lancement de « Batireprise », la société a trouvé en Point.P un allié de taille pour déployer le service. Vendredi 4 octobre, les deux associés ont inauguré, à Villeurbanne, une nouvelle déchèterie multiflux. Précisions.
La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier Batiweb

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.
Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert ! Batiweb

Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Avec Lafarge360, Lafargeholcim France dévoile une stratégie ambitieuse, qui porte sur la fabrication des produits, ciments, granulats et bétons, et des services associés avec pour objectif de réduire l’empreinte carbone de ces composants essentiels du gros œuvre et des infrastructures. Le développement de l’expérimentation E+C- et l’arrivée prochaine de la réglementation environnementale RE2020 n’y sont pas étrangères.
Loi anti-gaspillage : le CSCEE émet un avis sur deux mesures concernant le bâtiment Batiweb

Loi anti-gaspillage : le CSCEE émet un avis sur deux mesures concernant le bâtiment

Le projet de loi anti-gaspillage sera présenté en Conseil des ministres au mois de juillet. Le texte, qui vise à « mieux produire, mieux consommer, moins gaspiller », se décline en quatre grands volets parmi lesquels une meilleure gestion des déchets. Le bâtiment est concerné via deux articles qui proposent de réformer le dispositif du diagnostic déchets avant démolition et de créer une REP appliquée au secteur. Consulté, le CSCEE publie ce jour un avis.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter