Économie circulaire : les professionnels du bâtiment se mobilisent Vie des sociétés | 03.12.18

Partager sur :
14 acteurs des filières Bâtiment et Déchets vont débuter, le 4 décembre prochain, une étude visant à proposer aux pouvoirs publics, des scénarios pour une meilleure valorisation des déchets issus des chantiers de construction. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre de la feuille de route économie circulaire (FREC) doit notamment venir soutenir le développement des filières de réemploi et de recyclage et contribuer à l’objectif de zéro « dépôts sauvages ».
FFB, Capeb, Unicem ou encore FNBM se sont engagés pour améliorer la collecte et la valorisation des déchets du bâtiment. Dans un communiqué, les partenaires (*14 au total) rappellent s’être associés pour construire le cahier des charges d’une étude sur la manière de répondre efficacement aux objectifs fixés par la feuille de route économie circulaire (FREC).

Après avoir transmis ce cahier des charges aux pouvoirs publics, la réalisation de l’étude entre dans sa phase opérationnelle avec, pour horizon, les travaux législatifs à venir sur la transposition des directives européennes « déchets », attendue pour le printemps prochain.

Cette étude qui débutera le 4 décembre prochain vise la mise en place de scénarios permettant d’améliorer la gestion des déchets du bâtiment. Elle doit permettre d’améliorer l’utilisation des ressources disponibles en fin de vie des bâtiments, de faciliter et optimiser la collecte des déchets et de soutenir et développer les filières de réemploi, recyclage et autres formes de valorisation « dans le respect de la hiérarchie de modes de traitement des déchets ».

Un état des lieux pour renforcer la filière

L’étude doit également permettre de revenir sur les forces et faiblesses de la gestion actuelle des déchets du bâtiment en France. Les partenaires vont tout d’abord s’atteler à faire un état des lieux de la filière de collecte et de traitement des déchets issus du bâtiment : quantification des flux et identification des filières de collecte et de traitement par type de déchets.
L’état des lieux permettra, selon un communiqué, de tirer des enseignements en s’appuyant sur les initiatives françaises et européennes.

Sur la base de cet état des lieux, une analyse stratégique de différents scenarii sera effectuée. Le but, rendre plus efficace la collecte et le traitement des déchets « afin de tendre vers un modèle d’économie circulaire ».

« Les conclusions de cette étude viendront alimenter les réflexions des pouvoirs publics autour des réponses, éventuellement législatives, de nature à faciliter l’atteinte des objectifs de la FREC », conclut le communiqué.

*Les partenaires du projet : AIMCC, Capeb, CGI, FDME, Federec, FFB, Fnade, Fnas, FNBM, FND, USH, SEDDRe, SNEFiD, Unicem.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.
Filière pollueur-payeur : le bâtiment réclame une alternative à la REP

Filière pollueur-payeur : le bâtiment réclame une alternative à la REP

La FFB, la Capeb, l’Unicem, la FNBM, Federec, et d’autres organismes, ont publié ce mardi 3 décembre une tribune demandant au gouvernement de réintroduire l’idée d’un système alternatif à la responsabilité élargie du producteur (REP) dans le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire. La REP risquerait en effet de faire augmenter le coût des matériaux de construction de 8 à 10 % et de provoquer un surcoût de 2 milliards d'euros par an pour la filière du bâtiment.
Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Alors que seulement 35% des déchets du second œuvre font l’objet d’une valorisation, Gruau, constructeur carrossier, vient tout juste de développer une benne innovante. Baptisée Kerock, sa composition lui offre une capacité de chargement importante combinée à une forte résistance. Un outil supplémentaire pour répondre aux objectifs de la loi sur la transition énergétique, qui vise la valorisation de 70% des déchets du BTP.
« L'économie circulaire reste à inventer dans la construction » (Eden)

« L'économie circulaire reste à inventer dans la construction » (Eden)

François-Michel Lambert, président-fondateur de l'institut de l'Economie Circulaire, s'est exprimé sur ce thème, lors d'un atelier-débat organisé par l'association Equilibre des Energies (Eden). Il propose trois axes qui pourraient être abordés dans la loi sur la transition énergétique : considérer les déchets comme une ressource, favoriser l'innovation technologique et les initiatives territoriales et définir de nouveaux modèles de fiscalité et de comptabilité. Compte-rendu des débats.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter