Électriciens : comment améliorer leurs conditions de travail ?

Vie des sociétés | 12.02.20
Partager sur :
Électriciens : comment améliorer leurs conditions de travail ? - Batiweb
La fédération des SCOP du BTP, la FFIE, le SERCE, la CAPEB et l’OPPBTB, s’engagent pour améliorer les conditions de travail des électriciens, qui représenteraient 170 000 salariés actifs en France. Pour comprendre les difficultés éprouvées par ces professionnels et trouver ce qui pourrait être amélioré, les organisations lancent ensemble une étude métier à partir d’informations quantitatives et qualitatives, et de l’observation de cette activité.

La Fédération du SCOP du BTP, la FFIE, le SERCE, la CAPEB, l’OPPBTP, se sont rendus compte que le métier d'électricien fait partie des trois professions du BTP les plus touchées par les troubles musculo-squelettiques (TMS). Le constat étant établi, ces organisations s’attèlent maintenant à la résolution de ce problème, et plus généralement aux conditions de travail des électriciens.

 

Pour Paul Duphil, secrétaire général de l’OPPBTP, cette démarche « démontre une réelle implication et une volonté́ de faire évoluer les pratiques de cette profession ».

 

Une intervention nécessaire…

 

Cette étude métier s’inscrit dans un programme lancé par l’OPPBTP nommé « Horizon 2020 ». Les études de ce programme reposent sur une méthodologie particulière : la MAECT (Méthode d’Analyse et d’Évalution des Conditions de Travail).  

 

Cette méthodologie repose sur une phase d’observation et d’analyse qui conduit à la proposition de recommandations. Une fois ces recommandations transmises, une Commission d’amélioration des conditions de travail est instaurée pour développer les actions préalablement proposées.

 

Pour proposer des solutions adaptées, les organisations du BTP associent à la phase d’observation une métrologie spécifique à l’exercice du métier d’électriciens avec :

  • Poussières totales à minima pour des phases de découpes ou de percement ;
  • Dosimétries (ambiance sonore) pour chaque salarié observé ;
  • Cardiofréquencemétrie pour chaque salarié observé ;
  • Température et hygrométrie relevées (ambiance climatique) ;
  • Mesures de vibration en fonction des techniques de pose utilisées.

 

…sur des travaux quotidiens

 

Lors de cette étude métier, les organisations étudieront la pose d’équipements terminaux (lampes, appareillages) au plafond à l’aide d’un matériel électroportatif. Pour que les propositions d’amélioration de l'étude soient efficaces, cette situation de travail devra être observée dans quatre chantiers distincts de différentes régions françaises, dans le cadre de chantiers de rénovation ou de nouvelles constructions.

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur
La sélection de la semaine
BOITCO, la référence de la boite d'incorporation - Batiweb

Main d'oeuvre : BOITCO ne nécessite aucune préparation avant son incorporation (perçage des...


Woven Gradience - Batiweb

Woven Gradience célèbre la couleur tout en se fondant parfaitement avec votre environnement. Comme dans la nature, les...


Verrière d'atelier en acier Bario H.1500mm - Batiweb

La gamme de verrières Bario se compose de verrières fixes en acier pour une installation en intérieur....

Dossiers partenaires
Quartix réalise un record de nouvelles installations de balises de suivi de véhicules - Batiweb

Quartix, l'un des leaders mondiaux en solutions de suivi de véhicules est ravi d'annoncer de solides résultats financier…


L'ouverture de la porte pour le projet pionnier - Batiweb

Le nouveau quartier, avec ses nombreux bâtiments commerciaux et résidentiels, façonnera et modifiera le paysage urbain d…


Un écrin de zinc "Nuit noire", nouvelle couleur VMZINC®, pour une ville à Onet-Le-Château (12) - Batiweb

L’agence ECOUMENE ARCHITECTURE/AMÉLIE COUFFIGNAL ARCHITECTE a imaginé une villa de 170 m2 de surface habitable, de pla…