Energies renouvelables : Schneider Electric et Engie partenaires Vie des sociétés | 27.02.17

Partager sur :
Schneider Electric et Engie ont annoncé avoir signé un protocole d’accord « pour la transformation digitale » du secteur de l’énergie. Dans le cadre de ce partenariat Schneider Electric va équiper de sa technologie de logiciels de contrôle et de gestion des données les champs éoliens et solaires développés par Engie. Ces solutions seront fournies via le système logiciel « Wonderware ».
Dans un communiqué, Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, et Engie, groupe énergétique mondial, ont annoncé la signature d’un partenariat pour « explorer et déployer de nouvelles solutions digitales pour l’efficacité opérationnelle des champs éoliens et photovoltaïques » d’Engie.

Ces solutions seront fournies grâce aux applications logicielles de la marque Wonderware de Schneider Electric pour le contrôle, l’acquisition et la gestion de données.

Pour Engie, il s'agit d' « uniformiser » la collecte, l'organisation et le traitement des données issues des parcs éoliens et solaires qu'il construira à l'avenir, a expliqué à l'AFP Didier Holleaux, directeur général adjoint d'Engie.

Ce protocole d’accord, fruit d’échanges de plus d’un an entre les deux groupes, permettra à Engie « d’accélérer sa transformation digitale à l’échelle mondiale pour être leader de la transition énergétique ».

Engie s'engage à utiliser exclusivement la solution de Schneider, en échange de « la garantie que les évolutions du produit dont nous pourrons avoir besoin (...) soient traitées de manière privilégiée, rapide, efficace, avec Schneider », a-t-il ajouté.

Un accord source d’opportunités

Pour Schneider Electric, l'accord contribuera « à identifier de nouvelles opportunités pour mieux servir ce nouveau monde de l’énergie et faire accéder à une énergie propre et abordable », a déclaré Philippe Delorme, Directeur Générale, Activité Building & IT du groupe, ajoutant qu’il s'agit du « premier accord cadre mondial » dans le secteur des énergies renouvelables, signé par Schneider pour Wonderware.

Il met aussi en avant les « 2 millions de licences (Wonderware) déjà vendues dans le monde et un réseau de plus de 4.000 systèmes intégrateurs », ainsi que les garanties de son système logiciel en matière de cyber-sécurité.

La cyber-sécurité, enjeu « de plus en plus central », la cohérence et la protection des données recueillies et traitées dans le cadre d’un écosystème complexe de gestion en temps réel d’actifs de production feront d’ailleurs partie du champ d’intervention de cet accord.

A travers ce partenariat, les deux groupes s’engagent ainsi pour le déploiement d’un « monde de l’énergie décarboné, digitalisé et décentralisé ».

R.C (Avec AFP)
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Quatre projets d’énergie renouvelable remportés par Engie Mexique - Batiweb

Quatre projets d’énergie renouvelable remportés par Engie Mexique

L’Amérique du Sud trouve décidément grâce aux yeux d’Engie ! Après l’acquisition de deux contrats de concession pour des centrales hydroélectriques brésiliennes en septembre dernier, c’est aujourd’hui au Mexique que le groupe énergétique français a remporté quatre projets d’énergie renouvelable, pour une capacité de production totale de 690 mégawatts. Les détails.
15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation  - Batiweb

15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation

Le 1er février dernier, Sébastien Lecornu installait un groupe de travail sur la méthanisation. Ce lundi, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé 15 propositions pour accélérer l’installation d’unités de méthanisation partout en France. Elles viennent s’ajouter aux dix conclusions présentées en janvier dernier par le groupe de travail éolien, dans le cadre du Plan de libération des énergies renouvelables. Précisions.
Mise en place du groupe de travail « solaire »  - Batiweb

Mise en place du groupe de travail « solaire »

Sébastien Lecornu l’avait annoncé, c’est désormais acté ! Mercredi 18 avril, le secrétaire d’Etat à la transition écologique a présidé la réunion de lancement du groupe de travail chargé d’accélérer le développement du photovoltaïque. A cette occasion, il a annoncé les résultats de la 4e période de l’appel d’offres solaire sur bâtiments. Tous les détails.
L’Etat lance un groupe de travail « chaleur et froid renouvelables » - Batiweb

L’Etat lance un groupe de travail « chaleur et froid renouvelables »

Après avoir installé les groupes de travail « éolien » et « solaire », le Gouvernement annonce ce jour le lancement d’une nouvelle initiative visant à identifier et à lever les freins au développement de la filière française des réseaux de chaleur, une filière prometteuse qui permet de mobiliser « d’importants » gisements d’énergie renouvelable. Les premières propositions sont attendues en mai pour une annonce de mesures en juin, lors de la conclusion des échanges.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter