Entreprises du BTP : plus de créations, moins de disparitions Vie des sociétés | 16.12.16

Partager sur :
Alors que la FFB saluait et confirmait dernièrement la reprise de l’activité dans le secteur du bâtiment, Ellisphere, entreprise spécialisée en data marketing et information économique, a elle aussi annoncé que l’Indice de Dynamisme Economique du BTP est de nouveau en hausse à fin juin 2016. Ainsi, alors que la création d’entreprises sur le marché français augmente, les disparitions, elles, effectuent le mouvement inverse. Les chiffres en détail.
La fin d’année approche, et avec elle le temps des bilans. 2016 aura définitivement été une belle année pour le BTP, et ce n’est pas Ellisphere qui dira le contraire ! En effet, le secteur fait partie des sept marchés dont l’Indice de Dynamisme Economique (IDE) est en hausse sur un an, culminant à 1,6. Mieux encore, ce chiffre est même supérieur à l’IDE de la France métropolitaine, tous secteurs confondus (1,4).

Un dynamisme qui se confirme depuis 3 ans

Selon Ellisphere, 2,7 millions d’entreprises sont à dénombrer sur le territoire national, représentant 31,5% de l’ensemble des sociétés. Un bilan en progression constante depuis 2013. « Ainsi, à fin juin 2016 sur 12 mois glissants, les créations progressaient de 2,5%, quand dans le même temps, les disparitions (cessations et liquidations) reculaient de 8% », résume Ellisphere.

Un dynamisme qui s’explique principalement par le segment représenté par l’immobilier. En effet, 101 600 entreprises ont été immatriculées sur ce sous-secteur à fin juin 2016, soit 67,3% des immatriculations du BTP. Citant l’INSEE, Ellisphere indique notamment que la forte demande de logements neufs et la hausse des mises en chantier seraient deux facteurs-clés pouvant expliquer cette vitalité.

« Le maintien d’avantages fiscaux spécifiques et de taux de crédits extrêmement bas poussent les primo-accédants et investisseurs à finaliser leurs achats », ajoute Ellisphere.

La construction et les matériaux à la traîne

En revanche, les sous-secteurs de la construction et des matériaux assimilés poursuivent leur repli, totalisant respectivement 578 000 et 32 800 entreprises actives. Ellisphere observe néanmoins une légère diminution dans le nombre de disparitions.

La construction et les matériaux étant deux secteurs interdépendants, rien d’étonnant à ce qu’ils soient, tous les deux, en déclin. La synthèse révèle notamment « d’importantes radiations d’auto-entrepreneurs déclarés sans activité depuis plus de 18 mois » pour la construction. Inévitablement, l’IDE des matériaux est lui aussi à la baisse, avec la disparition de 600 entreprises sur un an à fin juin 2016.

La FFB étant néanmoins optimiste quant à une nette reprise de l’activité en 2017, tous les espoirs sont encore permis.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

L’Association française des industries des produits de construction (AIMCC) présentait ce 16 janvier les résultats de son enquête d’opinion portant sur la conjoncture du marché qu’elle représente. Ainsi, après une année 2017 dynamique, 2018 semble avoir confirmé la tendance. En revanche, la prudence est de mise pour 2019, avec des prévisions de croissance bien moindres. Tous les chiffres.
Construction : des chiffres toujours fragiles au deuxième trimestre

Construction : des chiffres toujours fragiles au deuxième trimestre

Selon l’indicateur du climat des affaires publié par l’Insee en juillet, les industriels du BTP sont de moins en moins confiants. Il faut dire que le secteur de la construction a été particulièrement mis à mal depuis le début de l’année, et le deuxième trimestre ne fait pas exception. Si les mises en chantier de locaux non résidentiels ont progressé durant cette période, la quasi-totalité des autres indicateurs sont en baisse par rapport au début de l’année. Tous les chiffres.
Conjoncture bâtiment : « grosse inquiétude » de la FFB concernant le logement neuf

Conjoncture bâtiment : « grosse inquiétude » de la FFB concernant le logement neuf

C’est sans grand étonnement que la Fédération française du bâtiment (FFB) présentait ce 19 mars le point conjoncture relatif au secteur de la construction. De fait, les prévisions de l’organisme semblent s’être réalisées : bien que le niveau d’activité des professionnels se maintienne à un niveau élevé, les indicateurs du marché du logement neuf sont plutôt inquiétants quant aux mois à venir. Le bilan.
La reprise des matériaux de construction fait progresser le transport fluvial

La reprise des matériaux de construction fait progresser le transport fluvial

21,8 millions : c’est le nombre de tonnes de matériaux de construction qui ont été transportées par voie fluviale en 2016, soit 15,2% de plus que l’année précédente. Une bonne nouvelle pour Voies navigables de France, qui note néanmoins, dans son rapport sur « les chiffres du transport fluvial en 2016 », « un recul conjoncturel », avec une baisse du transport de marchandises de 1,1%. Alors, l’activité du BTP a-t-elle suffit à sauver l’activité fluviale ? Éléments de réponses.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter