Eurovia se développe sur tous les fronts Vie des sociétés | 03.07.17

Partager sur :
Que d’actualités pour la filiale du groupe Vinci ! Eurovia, spécialiste des travaux d’infrastructures routières, ferroviaires et d’aménagement urbain, vient en effet d’annoncer avoir remporté un contrat de 270 millions d’euros au Royaume-Uni, ainsi que le rachat du letton Saldus Celenieks. De bon augure pour Eurovia, qui avait déjà réalisé plusieurs acquisitions au Canada et au Chili l’année dernière.
En début d’année, le groupe Vinci, acteur incontournable du BTP en France, annonçait « des difficultés de conjoncture chez Eurovia […] en particulier en France mais pas seulement ». Une tendance que la filiale spécialisée dans les infrastructures semble bien déterminée à inverser !

1 700 kilomètres de routes à rénover au Royaume-Uni

Dans ce sens, la société a indiqué vendredi 30 juin avoir remporté un contrat de 270 millions d’euros, qui portera sur la rénovation des routes au Royaume-Uni. Highways England, en charge de la gestion des voies anglaises, a ainsi missionné Eurovia pour « réaliser les travaux d’entretien et d’amélioration » d’un réseau de 1 695 km.

« Le contrat […] entrera en vigueur le 1er juillet 2017, pour une durée de 15 ans », fait savoir Eurovia. « Outre les travaux de modernisation et d’entretien des infrastructures routières et autoroutières, il comprend également la maintenance de l’éclairage, les interventions en cas d’accident ou de conditions climatiques difficiles et les services de gestion de la circulation. »

Une présence renforcée dans les pays baltes

En parallèle, Eurovia a indiqué ce 3 juillet l’acquisition de la société lettone Saldus Celinieks. Créée en 1991, cette dernière est « spécialisée dans les travaux routiers, l’extraction d’agrégats et la production d’enrobés ». Aujourd’hui, plus de 300 personnes travaillent au sein de l’entreprise, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros l’année dernière.

« Eurovia renforce ainsi sa présence dans les pays baltes où le marché des travaux d’infrastructures de transport est très dynamique », conclut la filiale du groupe Vinci.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Vers un nouveau regain d’activité pour Vinci en 2018 ? - Batiweb

Vers un nouveau regain d’activité pour Vinci en 2018 ?

L’optimisme est de mise pour le Groupe Vinci ! Son PDG, Xavier Huillard, a fait savoir ce mardi 16 que l’année écoulée avait été particulièrement positive pour le pôle contracting de la société, qui regroupe ses filiales Vinci Énergies, Eurovia et Vinci Construction. À tel point que le dirigeant de l’entreprise s’attend à un nouveau dynamisme en 2018 et 2019.
Nette hausse du chiffre d’affaires de Vinci au 3e trimestre - Batiweb

Nette hausse du chiffre d’affaires de Vinci au 3e trimestre

La croissance se poursuit pour Vinci. Après un 1er trimestre très satisfaisant, avec une progression de 6,7% de son chiffre d’affaires comparé à l’année précédente, les résultats de l’industriel français restent au beau fixe au 3e trimestre, avec une augmentation de 9,5% du chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier. Sur les neuf premiers mois de l’année, le groupe totalise ainsi un chiffre d’affaires en hausse de 7,7%, s’élevant à 31,4 milliards d’euros.
Eurovia, filiale de Vinci, poursuit son développement en Allemagne - Batiweb

Eurovia, filiale de Vinci, poursuit son développement en Allemagne

Eurovia, spécialiste des travaux d’infrastructures routières, ferroviaires et d’aménagement urbain, a annoncé ce 31 août l’acquisition de deux entreprises allemandes, THG Baugesellschaft mbH et TKP Krächan GmbH. Si aucun montant n’a été communiqué par la filiale du groupe Vinci, nul doute que cette dernière saura profiter de cette opération pour accroître sa présence en Allemagne, où elle emploie déjà 3 200 personnes.
Power Road, une route à énergie positive imaginée par Eurovia - Batiweb

Power Road, une route à énergie positive imaginée par Eurovia

Après WattWay, la route solaire développée par Colas, c’est au tour de Power Road de faire son apparition. Inventée par Eurovia, filiale de Vinci, cette route promet de révolutionner le secteur du BTP. Comment fonctionne-t-elle ? La route capte jusqu’à 20% de la chaleur du soleil, stocke l'énergie puis la restitue via un système de pompes à chaleur. L'innovation peut ainsi chauffer des bâtiments, déneiger les voiries en hiver et ou encore refroidir les chaussées en été.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter