Vinci attend un « retour à la croissance » en 2017 Vie des sociétés | 13.01.17

Partager sur :
Alors que l’année 2016 a été marquée une baisse de son chiffre d’affaires, Vinci s’attend déjà à une « légère reprise » de l’activité en 2017. Le groupe de BTP espère en effet profiter de l’impulsion donnée par son pôle logement pour booster l’ensemble de ses filiales, et notamment Vinci Construction, qui a connu des difficultés liées à la conjoncture l’année dernière.
2016 ne restera pas dans les annales pour Vinci ! Xavier Huillard, président directeur général du groupe, a en effet annoncé ce jeudi 12 que le chiffre d’affaires global serait en repli sur l’année. La faute, selon lui, à « des difficultés de conjoncture chez Eurovia et Vinci Construction, et en particulier en France, mais pas seulement ».

Ne s’attardant pas sur l’année écoulée, le groupe a d’ores et déjà fait part de ses espoirs de renouer avec la croissance en 2017. Et pour ce faire, Vinci pourra notamment compter sur la restauration de l’Abbaye de Penthémont (Paris 7ème), qui accueillera dès 2018 un hôtel Marriott 5 étoiles et le nouveau siège social de la maison Yves Saint Laurent.

De nouvelles pistes de développement

Pour donner un nouvel élan à son activité en 2017, Vinci compte également sur son pôle logement, « qui a très fonctionné en 2016 (…) avec des taux de croissance très significatifs », précise Xavier Huillard. Le groupe sera également très impliqué dans de nombreux projets du Grand Paris, dont la construction de la gare CNIT-La Défense dans le cadre du Grand Paris Express.

Du côté des autres pôles, l’activité devrait également être plus soutenue. Nicolas Notebaert, directeur général de Vinci Concessions, a notamment indiqué que l’activité aéroportuaire était déjà « plus dynamiqu[e] que le marché ». Par ailleurs, Vinci continue d’attendre une forte profitabilité grâce à son dynamisme international.

Enfin, un pôle de réflexion sur « la mobilité, la performance énergétique et le digital » sera prochainement créé afin d’accueillir une pépinière de start-up. Vinci souhaite également renforcer son implication dans le développement d’entreprises innovantes, et mettra ainsi en place des activités de gestion de participations dans des fonds prévus à cet effet.

F.C (avec AFP)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouvelle hausse d’activité pour Vinci

Nouvelle hausse d’activité pour Vinci

Boosté par une hausse des prises de commandes et la forte activité de Vinci Airports, le groupe de BTP éponyme a vu son chiffre d’affaires croître à nouveau au premier trimestre 2017. En effet, ce dernier s’établit à 8,4 milliards d’euros (+5,1%). Profitant d’une conjoncture propice, Vinci Immobilier affiche une évolution de +104,0% de son chiffre d’affaires. À l’inverse, Vinci Construction est la seule activité en retrait (-0,3%), avec un bilan à 3 059 millions d’euros.
Kaufman & Broad optimiste quant à sa croissance annuelle

Kaufman & Broad optimiste quant à sa croissance annuelle

Le développeur-constructeur français Kaufman & Broad a publié ce vendredi 30 septembre les résultats de son activité depuis le début de l’année. Suite à un bilan qui dépasse toutes ses espérances, l’entreprise a revu ses prévisions pour 2016 à la hausse. Le chiffre d’affaires du promoteur devrait ainsi connaître une croissance annuelle supérieure à 10%, notamment grâce à la dynamique de développement qui touche actuellement le marché du logement.
Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue

Chiffres en hausse pour Eiffage grâce à une prise de commandes soutenue

Optimiste quant à une croissance de son activité en 2016, Eiffage a vu ses estimations se confirmer avec la publication, le 22 février, de ses résultats annuels. Ainsi, si le chiffres d'affaires consolidé de l'entreprise n'augmente « que » de 0,7%, le résultat net part du Groupe, lui, s'établit à 416 millions d'euros, progressant ainsi de 33,3%. Une tendance qui ne devrait pas s'inverser en 2017, le carnet de commandes de travaux étant, lui aussi, en hausse.
Bouygues poursuit son développement à l’international

Bouygues poursuit son développement à l’international

Bouygues peut compter sur son développement à l’international pour maintenir un niveau de croissance positif. C'est ce qui ressort du bilan 2015 du géant français récemment publié. Léger recul du chiffre d’affaires, stabilisation de la marge opérationnelle courante, baisse de l’activité en France compensée par un carnet de commandes particulièrement élevé à l’étranger... Le résultat est assez contrasté. Pour 2016, le groupe attend une nette amélioration de sa rentabilité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter