IDF : records de cessions de fonciers constructibles

Vie des sociétés | 06.11.15
Partager sur :
IDF : records de cessions de fonciers constructibles - Batiweb
Au premier semestre 2015, les cessions de fonciers constructibles en Ile-de-France ont augmenté de 130 millions d’euros, soit une progression de plus de 40% par rapport à l’année dernière. L’Etablissement public foncier Ile-de-France se félicite de ces résultats qui laissent présager une reprise du secteur du logement dans la région dès 2016, une année qui se verra marquée par la fusion des EPF franciliens sous la même enseigne : le Grand EPF.
Le Conseil d’administration de l’Etablissement Public foncier Ile-de-France a examiné les rapports sur l’évolution de l’activité du secteur depuis le début de l’année 2015.

A sa grande satisfaction, le secteur a rebondi de 46% au premier semestre, une hausse qui se traduira par la réalisation de 4 000 logements (+ 36%) et 8 000 m2 d’activité (- 60%).

Les cessions de fonciers constructibles aux promoteurs et aux bailleurs représentent plus des trois quarts des cessions de l’EPF Ile-de-France, soit 100 millions d’euros. L’organisme explique la tendance par « l’impact du dispositif d’investissement locatif Pinel, la TVA à taux réduit et la mise en œuvre des projets 2014 jusque là gelés ».

Les cessions aux aménageurs publics progressent mais devront attendre fin 2016 voire début 2017, pour que les grandes opérations se débloquent.

Un portefeuille foncier en hausse

Le portefeuille foncier a augmenté de + 2,5% (hors acquisitions ORCOD) atteignant les 750 millions d’euros. Il est composé en grande partie de pavillons (31,6%), de locaux d’activités / entrepôts (27,1%) et de terrains nus et agricoles (24,2%).

Les acquisitions de fonciers « diffuses » et celles réalisées pour de futures opérations d’aménagement, devraient atteindre 180 millions d’euros en 2015.

Les carnets de commandes devraient dépasser les 220 millions d’euros et concerner des nouveaux projets lancés par les collectivités locales comme par exemple le Grand Paris Express.

Epfif : un rôle d’accompagnateur des collectivités

Un des rôles de l’EPF Ile-de-France est d’accompagner les collectivités locales pour développer l’offre de logements et donc la production de foncier constructible. Ainsi, entre 2011 et 2013, l’Epfif a contribué à 14 « sorties de carence » sur 16 communes conventionnées.

Par ailleurs, la Foncière Commune créée en 2014 avec la SEM Plaine Commun Développement, a obtenu ses premières acquisitions pour un montant de 5,2 millions d’euros.

Enfin, les opérations de requalification de copropriétés dégradées d’intérêt national (ORCOD-IN) se comptent au nombre de autre. Clichy-sous-Bois, Grigny, Argenteuil et Mantes-la-Jolie sont les communes concernées. A Clichy-sous-Bois, les premières acquisitions de logement seront finalisées avant la fin de l’année et porteront sur 90 logements.

« Les opérateurs immobiliers nécessitent de plus en plus de fonciers constructibles à prix maîtrisés pour être en mesure de continuer à proposer des parcours résidentiels aux primo-accédants », atteste Hicham Affane, Président du Conseil d’administration de l’EPF Ile-de-France.

Un EPF francilien pour accélérer les cessions

EPF Ile-de-France intervient actuellement dans cinq départements à savoir l’Essonne, Paris, la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Le 1e janvier 2016, l’organisme verra son territoire de compétences s'élargir aux départements des Hauts-de-Seine, du Val d’Oise et des Yvelines.

Les résultats obtenus en 2015 sont donc un bon point de départ et « de bon augure pour le futur Grand EPF » se satisfait M. Affane.

En effet, l’EPF Ile-de-France voit en la fusion des différentes filiales, l’opportunité de poursuivre l’accélération des cessions de foncier constructible et donc de contribuer non seulement à la relance du secteur du logement dans la région mais aussi à « l’élargissement des capacités financières pour acquérir de nouvelles emprises foncières ».

« La reprise se confirme nettement. D’autant plus que nos cessions s’effectuent sans condition suspensive liée à la commercialisation des logements. Les opérateurs immobiliers sont désormais moins inquiets de leurs capacités à commercialiser leurs programmes », déclare Gilles Bouvelot, Directeur général de l’Epfif.

R.C
Redacteur
La sélection de la semaine
SEMIN 99. : CE 78 enduit joint 4H - Batiweb

SEMIN 99. : les premiers enduits engagés et certifiés Origine France Garantie.  + de 99 % de matières...


SOUPLETHANE 5 COR FRB – M1 Non inflammable - TENUE AU FEU B-S2-d0 - Batiweb

SOUPLETHANE 5 COR FRB – M1 est une résine NON INFLAMMABLE polyurée-uréthane bi-composant sans...


Plaque coupe-feu 1h et 2h GEOTEC®S (EI 60 et EI 120) - Batiweb

Les plaques GEOTEC®S, principalement composées de plâtre et de fibre de verre, sont destinées à...

Dossiers partenaires
Simplifiez-vous la RE2020 : Découvrez comment la brique isolante est un atout pour la sobriété énergétique des bâtiments - Batiweb

Le bâtiment représente 45%¹ de l'énergie consommée en France (électricité comprise) et 19% des émissions de gaz à effet …


Se former à l’audit énergétique en maisons individuelles avec FEEBAT, plus que jamais d’actualité ! - Batiweb

Les travaux de rénovation énergétique des maisons individuelles sont soutenus par différentes aides publiques ou privées…


Dedans-Dehors : les fenêtres et les baies BREMAUD au rythme des saisons - Batiweb

La richesse des solutions sur-mesure BREMAUD offre à chaque projet l’assurance d’un confort et d’un bien-être absolus,…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb