L’éolien maritime a la cote !

Vie des sociétés | 26.09.16
Partager sur :
L’éolien maritime a la cote ! - Batiweb
A l’occasion du salon Wind Energy Hambourg, qui se tiendra du 27 au 30 septembre, le Syndicat des énergies renouvelables propose de faire le point sur l’éolien maritime, en France et en Europe. En effet, l’énergie éolienne ne cesse de croître sur le continent, entraînant par là même une baisse des coûts de production de l’électricité. Explications.
Si l’année 2014 avait été plutôt mauvaise en termes de nouvelles installations d’éoliennes maritimes (1 446 MW, soit 121 de moins que l’année précédente), la tendance était plus que jamais au beau fixe en 2015 !

En effet, 3 018 MW ont été installés l’année dernière. « L’important développement de l’éolien maritime a permis aux industriels européens du secteur de réaliser une spectaculaire réduction des coûts de production de l’électricité sur l’ensemble de la filière », note le Syndicat des énergies renouvelables (SER). 

©WindEurope

La France en bonne voie

De son côté, la France pourrait également bénéficier d’une baisse des coûts de l’éolien offshore, notamment grâce à « l’effort de simplification administrative menée par les services de l’Etat » et à « la standardisation de la production, déjà engagée par les industriels au niveau européen », comme l’indique le SER.

D’autre part, 6 parcs éoliens maritimes ont été attribués sur le territoire national entre 2011 et 2013, de quoi « accélérer le développement et la diversification d’industriels français dans le secteur ». Et même si la fabrication des machines n’est actuellement qu’en phase de développement, de nombreux professionnels français parviennent déjà à s’exporter à l’international, à l’instar de Nexans et STX-France.

Il n’en reste pas moins que le coût de l’électricité du parc éolien maritime en France ne devrait pas excéder les 120 €/MWh d’ici à 2030. Le SER prévient toutefois que, pour ce faire, il est primordial que « les volumes attribués soient suffisants pour que les leviers, en particulier la rationalisation et standardisation de la production et les économies d’échelle, puissent avoir un impact significatif ».

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables - Batiweb

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.
Ségolène Royal prend un nouvel arrêté tarifaire éolien - Batiweb

Ségolène Royal prend un nouvel arrêté tarifaire éolien

L'arrêté fixant le tarif bonifié d'achat de l'électricité provenant des éoliennes terrestres vient d'être annulé ce mardi 28 mai par le Conseil d'Etat. Le 7 mai dernier, le rapporteur public avait recommandé cette annulation, jugeant qu'il s'agissait d'une aide illégale de l'Etat. La ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie a pris dans la foulée un nouvel arrêté offrant les mêmes conditions de rentabilité. Réaction du SER, syndicat des énergies renouvelables.