La CAPEB confirme son engagement pour la transition énergétique

Vie des sociétés | 08.12.15
Partager sur :
La CAPEB confirme son engagement pour la transition énergétique - Batiweb
Dans le cadre de la COP 21, la CAPEB participait aujourd’hui à la conférence organisée au Bourget par le Plan Bâtiment Durable, l’opportunité pour son Président, Patrick Liébus, de revenir sur les actions menées pour accompagner la transition énergétique. Depuis plusieurs années, la CAPEB déploie des mesures pour accélérer les travaux de rénovation énergétique au travers notamment de la qualification ECO Artisan.
Le secteur de l’artisanat du Bâtiment n’est pas au meilleur de sa forme. Au troisième trimestre 2015, l’activité a baissé de - 2,5% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Cette baisse s’explique notamment par le repli de l’activité de la construction neuve (- 5% par rapport au trimestre précédent) et de l’entretien-rénovation (- 1% en volume).

Les enjeux sont pourtant considérables en matière de rénovation puisque 20 millions de logements devraient être rénovés d’ici 2050.

La CAPEB le rappelle, la performance énergétique des bâtiments est au cœur des préoccupations des artisans du bâtiment « et constitue un vrai challenge pour eux », d’où leur mobilisation depuis 2007.

« Malgré une nouvelle baisse de l’activité de l’artisanat du Bâtiment au 3e trimestre 2015, nous poursuivons notre action auprès des principaux acteurs de la filière pour une relance durable et pérenne », souligne Patrick Liébus, Président de la CAPEB.

Plan Bâtiment Durable : une instance d’échange

La CAPEB considère que le Plan Bâtiment Durable permet aux acteurs de la filière Bâtiment de « mieux se connaître, d’échanger sur les bonnes pratiques et solutions, et donc de mieux travailler ensemble ».

C’est logiquement qu’elle a accepté d’intervenir durant la conférence organisée au Bourget ce mardi afin d’apporter une nouvelle fois sa contribution et de revenir sur les mesures déployées pour la transition énergétique.

« Notre engagement fort en faveur de la transition énergétique est allé croissant depuis maintenant près de 10 ans bien en amont de la loi publiée cette année. Après avoir fait figure de précurseur en matière d’efficacité énergétique, l’artisanat du Bâtiment continuera de se mobiliser autour de ces questions essentielles pour l’avenir de la planète, en espérant pouvoir bénéficier de l’appui des pouvoirs publics et de la contribution de tous les acteurs du secteur », déclare M. Liébus.

Il rappelle également le rôle prépondérant des petites entreprises du bâtiment dans cette transition et l’importance de développer des instances qui puissent assurer la montée en compétence des professionnels.

L’engagement de la CAPEB pour dynamiser la filière du Bâtiment

L’intervention de la CAPEB s’est articulée autour de 11 propositions parmi lesquelles l’accompagnement des ménages dans la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique, la formation des professionnels ou encore la qualification Eco Artisan ®.

« Nous restons convaincus que la reprise de l’activité du secteur passe par la transition énergétique ! », s’exclame Patrick Liébus.

La CAPEB souhaite l’élargissement de l’éco-PTZ et le renouvellement des crédits d’impôts (Crédit d’impôt de développement durable - CIDD - et Crédit d’impôt pour la transition énergétique - CITE), et milite en faveur du programme « Habiter Mieux » de l’Anah.

« Pour mieux correspondre à la demande des particuliers, la CAPEB propose de rehausser les plafonds de revenus, d’augmenter les quotités de prêts et les montants d’opérations finançables sur les zones tendues », précise le communiqué de la confédération.

Par ailleurs, favoriser l’efficacité énergétique et l’activité économique du Bâtiment passe par « la signature de la charte RGE en 2011 et son avenant en 2013, mais aussi par la promotion des plateformes de la rénovation ».

En 2009, la qualification RGE ECO Artisan® a été créée par la CAPEB afin de mieux identifier les professionnels en mesure de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Depuis 2014, ECO Artisan® est inscrit dans la nomenclature Qualibat et permet à tous les professionnels qui en sont titulaires de satisfaire au principe de l’éco-conditionnalité des aides à la rénovation énergétique. Aujourd’hui, 13 000 artisans sont certifiés RGE ECO Artisan® et 30 partenariats ont été conclus avec les industriels ou avec la filière pour promouvoir le signe de qualité.

En 2012, l’offre commerciale ECO Rénovation® a été mise en place : si plusieurs corps d’état sont concernés pour réaliser un chantier, un interlocuteur principal (ECO Artisan) est désigné pour faciliter les relations avec le client et assurer la coordination des entreprises.

En ce qui concerne l’approche globale des travaux, elle passe par la mise en place « d’un carnet de santé du bâtiment » afin de mieux assurer le suivi des chantiers.

Patrick Liébus commente : « Cette démarche globale facilite la réalisation de chantiers d’une manière « fractionnée » (travail en site occupé, disponibilité de la ressource…) conduisant finalement à réfléchir de plus en plus à la notion de « parcours travaux », étalé sur plusieurs années en vue de réaliser l’ensemble des travaux de performance énergétique nécessaires (ITE, couverture, système de chauffage,…). »

Dynamiser la filière du BTP c’est également rapprocher les signes de qualification RGE et « mobiliser l’ensemble du réseau à travers le territoire en relation avec des clusters, les programmes de réhabilitation de l’habitat (PREH) et les plans de régionaux de développement (PDD) ».

La CAPEB plaide en faveur de la Garantie de Performance intrinsèque ou conventionnelle : « si les objectifs ne sont pas remplis par une entreprise, elle doit s’acquitter de pénalités ».

Enfin, il est important de continuer les efforts en terme de formation pour que les professionnels montent en compétence, un levier incontournable de la transition énergétique.
Le programme PACTE, présidé par Sabine Basili, est doté de 30 millions d’euros et vise à accompagner la montée en compétence des entreprises en matière de rénovation énergétique.
De son côté, le dispositif de formation FEE Bat financé par EDF a été mis en place en 2007 et a déjà accueilli 120 000 stagiaires et 60 000 entreprises.

R.C
Photo de une : ©Capeb

Redacteur
La sélection de la semaine
SEMIN 99. : CE 78 enduit joint 4H - Batiweb

SEMIN 99. : les premiers enduits engagés et certifiés Origine France Garantie.  + de 99 % de matières...


SOUPLETHANE 5 COR FRB – M1 Non inflammable - TENUE AU FEU B-S2-d0 - Batiweb

SOUPLETHANE 5 COR FRB – M1 est une résine NON INFLAMMABLE polyurée-uréthane bi-composant sans...


Plaque coupe-feu 1h et 2h GEOTEC®S (EI 60 et EI 120) - Batiweb

Les plaques GEOTEC®S, principalement composées de plâtre et de fibre de verre, sont destinées à...

Dossiers partenaires
Simplifiez-vous la RE2020 : Découvrez comment la brique isolante est un atout pour la sobriété énergétique des bâtiments - Batiweb

Le bâtiment représente 45%¹ de l'énergie consommée en France (électricité comprise) et 19% des émissions de gaz à effet …


Se former à l’audit énergétique en maisons individuelles avec FEEBAT, plus que jamais d’actualité ! - Batiweb

Les travaux de rénovation énergétique des maisons individuelles sont soutenus par différentes aides publiques ou privées…


Dedans-Dehors : les fenêtres et les baies BREMAUD au rythme des saisons - Batiweb

La richesse des solutions sur-mesure BREMAUD offre à chaque projet l’assurance d’un confort et d’un bien-être absolus,…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb