Maison connectée : Que privilégient les Français ? Vie des sociétés | 26.02.18

Partager sur :
Bosch Smart Home vient de dévoiler les résultats de son étude sur le comportement d’achat des Français pour la maison connectée. Sur les 1 000 personnes interrogées, un tiers ont acheté et utilisent régulièrement au moins un produit connecté pour leur maison. Que privilégient les consommateurs ? Le choix d’un produit repose sur trois piliers : l’aspect pratique et le confort (27%), le gain en termes de sécurité (23%) et le design du produit (17%). Tous les détails.
Si l’on en croit les fabricants, la domotique séduit un nombre toujours plus important de consommateurs. Mais qu’en est-il réellement sur le terrain ?

Pour répondre à la question, Bosch Smart Home a interrogé 1 000 personnes, utilisateurs ou non d’objets connectés, pour en savoir plus sur leur comportement d’achat. Dans 52% des cas, le choix des sondés s’est porté sur des systèmes de sécurité connectés, telle une alarme ou un dispositif anti-intrusion.

Trois critères se distinguent tout particulièrement : l’aspect pratique et le confort (27%), le gain en termes de sécurité (23%) et le design (17%).

L’étude révèle que souvent, les acquéreurs de systèmes de sécurité connectés possédaient déjà un système plus ancien et ont tout naturellement basculé vers les solutions connectées pour leur confort d’utilisation. Néanmoins, 63% des personnes interrogées déclarent qu’il leur a fallu plus d’un mois pour se décider avant l’achat.

Des solutions qui paraissent encore chères

Nombreux sont les interviewés à ne pas avoir sauté le pas. L’étude souligne ainsi que 30% des participants ont finalement décidé de ne pas acheter de produit de maison connectée après l’avoir envisagé. Les plus réticents ? Les femmes (56%) : 3 femmes sur 10 ont déjà renoncé à un chauffage connecté, un chiffre qui s’élève à 2 femmes sur 5 lorsqu’elles ont envisagé un système de sécurité connecté.

En cause, un prix trop élevé (62% des répondants). Sont également cités : de forts doutes au sujet des abonnements (43%), de la sécurité des données (35%) et du respect des données personnelles (30%).

Retrouvez ci-dessous l'infographie réalisée par Bosch :



R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Soprofen présentera la TaHoma Box C à EquipBaie - Batiweb

Soprofen présentera la TaHoma Box C à EquipBaie

D’après la 2e édition du baromètre annuel réalisé par Qualitel en partenariat avec Ipsos et consacré à la qualité de vie à la maison, 54 % des constructions récentes comptent au moins un service connecté. C’est dans ce contexte favorable que Soprofen lance, grâce à une collaboration avec Somfy, la TaHoma Box C, qui permet de piloter à distance tous les équipements motorisés Soprofen, mais aussi ceux de plus de 200 gammes de produits et de 16 grandes marques de l’habitat.
Les objets connectés ne suscitent pas « l’engouement » (étude) - Batiweb

Les objets connectés ne suscitent pas « l’engouement » (étude)

Une nouvelle étude consacrée à la maison intelligente vient d’être dévoilée. Menée par Promotelec, la Fédération des Services aux Particuliers et le groupe La Poste, elle montre que les objets connectés « se banalisent sans susciter l’engouement ». S’ils semblent utiles notamment dans des pièces comme le salon et la cuisine, les Français sont peu nombreux à leur faire confiance. Ils craignent en effet les objets « espions » et attendent encore de la Smart Home qu’elle fasse ses preuves.
Vers une convergence des métiers pour accélérer la transition numérique du bâtiment - Batiweb

Vers une convergence des métiers pour accélérer la transition numérique du bâtiment

Les objets connectés ont-ils le vent en poupe ? Selon une récente étude dévoilée par Promotelec le 27 novembre dernier, 83% des Français « voient bien de quoi il s’agit ». Sont-ils pour autant plébiscités ? Si la maison intelligente est une réalité « qui se confirme », l’enquête indique qu’elle ne suscite pas « plus d’engouement ». La filière a pourtant un grand potentiel de croissance notamment sur les segments « sécurité » et « maintien à domicile ». Comment s’organise la profession ? Quelles sont les grandes tendances du secteur ? Le point avec François-Xavier Jeuland, Président de la Fédération Française de la Domotique.
Remplacement de fenêtres : un parcours client qui se digitalise  - Batiweb

Remplacement de fenêtres : un parcours client qui se digitalise

Dans une nouvelle étude, TBC Innovations révèle qu’une grande majorité de Français qui ont rénové leurs fenêtres, portes fenêtres et/ou baies coulissantes ont entrepris des travaux complémentaires (changement de volets dans 56% des cas). Si 63% des sondés disent s’être renseignées après d’une entreprise de menuiserie, 49% ont réalisé des recherches sur internet. Le parcours client suit ainsi la tendance et se digitalise. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter