Nette hausse du chiffre d’affaires de Vinci au 3e trimestre Vie des sociétés | 30.10.18

Partager sur :
La croissance se poursuit pour Vinci. Après un 1er trimestre très satisfaisant, avec une progression de 6,7% de son chiffre d’affaires comparé à l’année précédente, les résultats de l’industriel français restent au beau fixe au 3e trimestre, avec une augmentation de 9,5% du chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier. Sur les neuf premiers mois de l’année, le groupe totalise ainsi un chiffre d’affaires en hausse de 7,7%, s’élevant à 31,4 milliards d’euros.
Après une hausse de 6,7% de son chiffre d’affaires au 1er trimestre 2018, Vinci peut encore se féliciter : entre juillet et septembre, le groupe a dégagé 11,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires, soit 9,5 % de plus que l’année précédente à la même période. Des résultats au-delà des attentes pour ce 3e trimestre.

Des résultats en hausse dans toutes les branches

L’activité est restée soutenue dans les concessions, c’est-à-dire l’exploitation d’aéroports et d’autoroutes, et a accéléré dans le « contracting », la branche qui regroupe les activités de chantiers. Cette dernière voit notamment son chiffre d’affaires gagner 11%.

Fait marquant : Eurovia a signé un accord, le 20 août 2018, pour acquérir les activités industrielles et travaux routiers de Lane Construction, aux Etats-Unis (dans 10 Etats).

Parmi les autres grandes nouvelles : Eurovia et Vinci Autoroutes ont réalisé début octobre la première « route 100% recyclée » sur 1 km de l’autoroute A10 en Gironde. Eurovia a également testé, pour la Ville de Paris, de nouveaux revêtements routiers pour réduire la pollution sonore et lutter contre les îlots de chaleur en milieu urbain.

Au sein du contracting, la seule branche de la construction continue à rester en-dessous des autres activités, montrant une stagnation de ses recettes. Cette branche, qui comprend les travaux réalisés auprès du secteur pétrolier et gazier, continue de pâtir de « très bas niveaux d’investissements » dans ce secteur, avait expliqué cet été Xavier Huillard, le PDG du groupe.

Les prises de commandes de Vinci Construction baissent également de 6% en raison d’une plus grande sélectivité sur certains marchés et d’une base de comparaison élevée, puisque d’importants contrats avaient été remportés en 2017 pour le Grand Paris Express.

Sur l’ensemble des neuf premiers mois de l’année, le groupe totalise un chiffre d’affaires en hausse de 7,7%, à 31,4 milliards d’euros. Le carnet de commandes augmente également de 7%, avec notamment une hausse de 20% pour Vinci Energies sur 12 mois.

C.L.
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Eiffage voit son bénéfice net bondir d’un tiers au 1er semestre 2019

Eiffage voit son bénéfice net bondir d’un tiers au 1er semestre 2019

Bon début d’année pour Eiffage. Le spécialiste du BTP et des concessions a en effet vu son bénéfice net progresser d’un tiers ce premier semestre, et son chiffre d’affaires augmenter de +11,6 %. De brillants résultats qui s’expliquent en grande partie par son dynamisme dans les chantiers du Grand Paris Express. La suite devrait rester prometteuse puisque le groupe affiche également un carnet de commandes en hausse de +3 % sur un an.
Le béton prêt à l’emploi en hausse de 5 % à l’échelle européenne en 2018

Le béton prêt à l’emploi en hausse de 5 % à l’échelle européenne en 2018

La European Ready Mixed Concrete Organisation (ERMCO) publie les chiffres du béton prêt à l’emploi (BPE) pour l’année 2018, et les résultats sont toujours aussi positifs, avec une progression de +5 % à l’échelle européenne, soit une production de 250 millions de m3. L’Allemagne, la France, et l’Italie arrivent en tête du classement des plus gros producteurs. A noter également : la forte progression de la Pologne, avec +23 %, qui devance le Royaume-Uni et se hisse ainsi à la 4e place.
Le groupe Vinci confirme ses perspectives de développement après un semestre dynamique

Le groupe Vinci confirme ses perspectives de développement après un semestre dynamique

Si les résultats enregistrés par Vinci en 2016 n’étaient pas à la hauteur des espérances de Xavier Huillard, PDG du groupe, la tendance est plutôt au beau fixe depuis le début de l’année 2017. Au premier semestre, le spécialiste français du BTP a enregistré un bénéfice net de 1,03 milliard d’euros, en progression de 11,9%. Un bilan positif, donc, qui a poussé le groupe à confirmer ses prévisions annuelles.
Le groupe Thermador envisage de reprendre ses acquisitions

Le groupe Thermador envisage de reprendre ses acquisitions

Le groupe Thermador, distributeur en gros d’articles de robinetterie, a dévoilé ce mercredi 31 juillet ses résultats semestriels. Avec un chiffre d’affaires de 190,7 millions d’euros, en hausse de +14,8%, le groupe peut être serein sur ses perspectives à court terme. Après deux ans de pause, il envisage même de reprendre sa stratégie de croissance externe, évoquant trois potentielles acquisitions qui lui permettraient d’augmenter son chiffre d’affaires de 40 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter