OPCO de la Construction : les partenaires sociaux ont trouvé un accord

Vie des sociétés | 29.07.21
Partager sur :
OPCO de la Construction : les partenaires sociaux ont trouvé un accord - Batiweb
Le 29 juin dernier, le Tribunal administratif de Paris annulait l'agrément de l'OPCO de la Construction Constructys, suspendant ainsi certaines de ses missions. Mais après plus de deux ans de tensions, un accord a finalement été trouvé entre les différentes fédérations du BTP ce mardi 27 juillet. L'opérateur de compétences devra désormais demander un nouvel agrément auprès du ministère du Travail. Explications.

Depuis sa création en avril 2019, l'opérateur de compétences (OPCO) de la Construction, Constructys, était au centre de débats entre différentes fédérations du bâtiment, et faisait notamment l'objet de tensions entre la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) et la Fédération Française du Bâtiment (FFB).

 

Le 29 juin dernier, le Tribunal administratif de Paris annulait ainsi l'agrément de Constructys et, de fait, certaines de ses missions de financement, au grand dam des différentes fédérations du BTP.

 

« La FFB réaffirme sa volonté de voir l’OPCO de la construction redémarrer dans des conditions normales pour assurer les agréments et le financement des dossiers de formation au profit des artisans, des chefs d’entreprise ainsi que des salariés », avait ainsi plaidé la FFB le 13 juillet dernier.

 

Une sortie de crise après deux ans de tensions

 

Pour sortir de cette impasse, des négociations avaient repris, permettant finalement d'aboutir à un accord entre partenaires sociaux le mardi 27 juillet.

 

« L’ensemble des partenaires sociaux des branches du bâtiment, des travaux publics, du négoce des matériaux de construction et du négoce du bois, se félicitent de l’aboutissement de ce travail paritaire constructif qui permettra à Constructys de poursuivre ses missions d’opérateur de compétences de la construction », se sont ainsi félicitées les différentes parties concernées.

 

« Après plusieurs années de blocage, la Capeb se réjouit de voir aujourd’hui un texte commun ouvert à la signature des partenaires sociaux. Je veux y voir le résultat d’un dialogue social enfin apaisé et respectueux de tous. Il est maintenant nécessaire que chacun puisse faire entendre sa voix grâce à une gouvernance équilibrée qui permette d’affirmer la juste place des TPE dans le secteur du bâtiment », a de son côté réagi Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, et ex-président de l'OPCA Constructys de 2016 à 2018.

 

Prochaine étape : la demande de ré-agrément auprès du ministère de Travail, qui permettra à Constructys de reprendre ses financements, au profit des entreprises, des CFA, des salariés et des apprentis, notamment dans l'optique de la rentrée de septembre.

 

En effet, l'opérateur de compétences finance notamment les contrats d'apprentissage et de professionnalisation selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles, et facilite l'accès des salariés à la formation professionnelle.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Réforme de la formation professionnelle : Capeb et FFB en désaccord - Batiweb

Réforme de la formation professionnelle : Capeb et FFB en désaccord

Les partenaires sociaux du BTP se sont réunis le 22 mai dernier pour discuter du projet d’accord sur la formation professionnelle et l’apprentissage. Dans un communiqué, la Capeb dénonce la position « très libérale » de la FFB tandis que la CFDT Construction-Bois craint une disparition « brutale » du CCCA-BTP. Les discussions sont lancées.
Le groupe Saint-Gobain va recruter 2 000 apprentis - Batiweb

Le groupe Saint-Gobain va recruter 2 000 apprentis

L'alternance, qui allie théorie et pratique, connaît toujours plus de succès auprès des jeunes comme des entreprises en France, et d'autant plus avec les aides de l'Etat lancées dans le contexte de crise. Le groupe Saint-Gobain annonce pour sa part le recrutement de 2 000 apprentis pour la rentrée prochaine, et de 145 étudiants pour la nouvelle promotion de son CFA d'entreprise.