Fermer

Pénuries : hemea fait le point sur les hausses de prix par matériaux

Alors que les pénuries de matières premières frappent de plein fouet le secteur du BTP, hemea a tenu à prendre la température de cette crise à travers une étude. L’occasion pour l’entreprise, spécialisée dans le suivi de chantier et la relation entre particuliers et professionnels, de chercher des solutions pour faire face à cette situation.
Publié le 27 juillet 2021

Partager : 

Pénuries : hemea fait le point sur les hausses de prix par matériaux - Batiweb

« Le placo, le ciment, les fenêtres… tous les matériaux essentiels au secteur du bâtiment sont touchés de plein fouet par cette hausse des prix encore jamais observée sur le marché du BTP », résume hemea, studio d’architecture et de rénovation.

Ce dernier a mené sa propre étude pour mieux cerner ces hausses de prix. Entre janvier 2020 et juin 2021, il a constaté une hausse du prix de la peinture de +10 % à +15 %, de +20 % pour le carrelage, +22 % pour le plâtre, et même +40 % pour le panneau isolé de toiture.

Sur le dernier semestre, la même tendance est constatée côté bois brut (+48 %), matériaux mousse (+48 %), cuivre (+51 %), acier (+57 %), ou bien aluminium (+61 %). Mais à cette période, c’est le PVC qui enregistre la plus grosse flambée de prix, avec +112 % !

Mieux anticiper pour contrer les effets de la pénurie ?

Une situation imputée à la pandémie, qui impacterait davantage les volumes et délais d’approvisionnement en France. L’Hexagone repose encore en grande partie sur des importations étrangères, et un volume très faible de matières premières fabriquées sur le territoire. Cependant, selon hemea, des solutions peuvent être trouvées à travers son modèle et sa plateforme d’accompagnement digital.
  
« En qualité de studio d’architecture et de rénovation proposant un accompagnement de A à Z, nous planifions en amont les différentes phases du chantier et coordonnons les besoins de nos clients avec la réalité du domaine. Ainsi, nous pouvons d’une part nous assurer que les commandes de matériaux sont réalisées bien en amont, et être moins impactées par les retards. D’autre part, si la livraison tarde trop, nous pouvons interchanger les plannings des entrepreneurs partenaires et réaliser ainsi des postes de travaux initialement prévus pour plus tard, en attendant les matériaux manquants », développe Matthieu Burin, co-fondateur et CEO d'hemea.

La start-up encourage donc les professionnels du BTP à miser davantage sur l’anticipation et la mutualisation, de façon à mieux gérer à la fois les stocks, les commandes, chantiers et délais. Ainsi, ils optimiseraient les coûts et fluidifieraient leur organisation. Même logique conseillée aux particuliers, qui doivent selon hemea signer des devis au plus tôt pour anticiper de potentielles hausse de prix. Selon hemea, le recours à un “travaux-planner” permettrait en outre une meilleure réactivité semaine par semaine.

 

Virginie Kroun
Photo de une : Adobe Stock

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.