Fermer

Poêles à granulés : une nouvelle formation pour la pose et la maintenance

Alors que les ventes de poêles et chaudières à granulés sont en hausse, l’association Propellet annonce lancer une nouvelle formation à l’installation et la maintenance de ce type d’équipements. L’objectif : anticiper des besoins croissants en main d’œuvre spécialisée.
Publié le 15 avril 2022

Partager : 

Poêles à granulés : une nouvelle formation pour la pose et la maintenance - Batiweb

Dans un contexte où les prix des énergies fossiles augmentent, les poêles à granulés ont le vent en poupe, et les besoins en installateurs et techniciens de maintenance devraient s’accroître dans les mois et années à venir.

 

Anticiper les besoins en recrutement

 

L’association Propellet estime ainsi qu’il faudrait au moins 960 installateurs en 2023, et 1 900 nouveaux techniciens de maintenance d’ici 2030.

« La principale difficulté réside dans le fait que le métier de cheministe n’existe pas officiellement dans la nomenclature administrative, en ne disposant pas de code APE », explique-t-elle.

Pour éviter les pénuries de main d’œuvre et accompagner le développement de la filière, Propellet annonce lancer une formation qualifiante de technicien de pose et de maintenance des poêles à granulés.

Un premier parcours de formation test a débuté en janvier avec 8 adultes en recherche d’emploi, via le Contrat d’Aide et de Retour à l’Emploi Durable (CARED), qui comprend une formation en alternance pendant 6 mois. Si la démarche est pour le moment soutenue et financée par la région Auvergne-Rhône-Alpes, cette formation est vouée à être élargie sur toute la France.

 

Une formation en alternance

 

Propellet annonce que deux autres sessions de formation en alternance sont d’ores et déjà prévues pour la suite de l’année 2022, avec d’autres types de formats et de financements, comme le contrat de professionnalisation.

Dans le détail, la formation aborde diverses thématiques telles que les spécificités du chauffage au granulé (connaissance des appareils, dimensionnement de conduit…), le montage des conduits et le travail en hauteur, les techniques d’assemblage mécaniques, les installations électriques, le diagnostic de panne, le dessin technique, la lecture de plan, ou encore la qualité sécurité environnement (QSE).

En plus de cette nouveauté, l’association rappelle qu’elle propose d’autres formations, également ouvertes aux chauffagistes qui ne sont pas encore spécialisés dans le granulé, mais souhaiteraient élargir leurs compétences. Ces formations concernent notamment le dimensionnement de conduit, la combustion, les litiges et expertises, mais aussi « la culture métier du cheministe ».

Outre les poêles à granulés, le nombre d’installations de chaudières biomasse a doublé en 2021, et cette tendance devrait s’accentuer en 2022, notamment avec la revalorisation de l’aide MaPrimeRénov’ pour ce type d’équipement.

Propellet incite ainsi les plombiers-chauffagistes qui travaillaient jusqu’ici sur des chaudières gaz ou fioul à se former au granulé. L’association estime qu’il faudrait en effet 1 600 techniciens d’entretien de chaudières à granulés en plus d’ici 2030.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.