Rencontre avec Ravatherm France, nouvel acteur de l’isolation thermique en polystyrène extrudé

Vie des sociétés | 24.11.17
Partager sur :
Rencontre avec Ravatherm France, nouvel acteur de l’isolation thermique en polystyrène extrudé - Batiweb
Bien que nouvellement arrivé sur le marché français de l’isolation thermique, Ravatherm France a de l’ambition à revendre. Née du rachat de l’activité polystyrène extrudé de Knauf Insulation en janvier 2017, la société est une filiale du belge Ravago, notamment spécialisé dans la valorisation des déchets de l’industrie pétrochimique. Lors d’un point presse, l’entité est revenue sur sa stratégie de développement et sur ses perspectives de croissance pour les années à venir.
En matière de production de polystyrène extrudé (XPS), Ravatherm n’en est pas à son premier essai. Rattaché à l’entité Matériaux de Construction (Ravago Building Construction Solutions) du groupe belge Ravago), il est le leader européen de la fabrication d’isolants en XPS pour le bâtiment. En janvier 2017, suite au rachat par Ravago de l’activité polystyrène extrudé de Knauf Insulation, Ravatherm s’est introduit sur le marché français de l’isolation thermique et a accueilli deux nouveaux sites de production, dont un en France à Artix (64), siège social de Ravatherm France.

« Lors du rachat, tout le personnel de l’usine a suivi. Il n’y a pas eu de licenciements, ni de plans de restructuration ; au contraire il y a eu des embauches », révèle Ludovic Zandouche, directeur commercial de Ravatherm France. « On a ajouté un service client pour la prise de commande, la facturation et la logistique. On a aussi mis en place un département technique pour tout ce qui est veille réglementaire, SAV, support technique de la force de vente et de la clientèle, prescription des solutions, etc. Et on a crée une force de vente dédiée à 100% au polystyrène extrudé qui est répartie régionalement partout en France », ajoute-t-il.

La société se différencie ainsi de ses concurrents évoluant dans le même secteur mais qui sont « multi-produits ». « On a l’image d’un réel spécialiste. On est capable d’argumenter aussi bien auprès de la distribution que des entreprises, prescripteurs et bureaux d’études ».

Une gamme de produits performants

D’une superficie de 19 500 m2, l’usine d’Artix s’étend sur 22 hectares et dispose de deux lignes de production d’une capacité annuelle de 250 000 m3. Le produit phare, c’est le Polyfoam XPS qui représente 90% des ventes de la société. Il s’agit de plaques en polystyrène extrudé offrant de multiples applications dans le bâtiment. Obtenu par un procédé d’extrusion en continu qui lui donne une structure cellulaire « unique », le polystyrène extrudé qui compose les gammes Polyfoam leur confère « des performances thermiques et mécaniques hors pair », assure Ravatherm France.

©Ravatherm France

Très résistant à la compression, on le retrouve là où les sollicitations sont importantes et notamment dans les sols : base logistique, zones piétonnes, supermarchés, parkings…

Au niveau thermique, le produit « reste intéressant », précise M. Zandouche. « On est sur un lambda qui se situe entre un polyuréthane (24) et un polystyrène expansé (30 à 38) ». Polyfoam présente deux lambda différents selon la classe du produit : 29 dans le cas de la classe Premium qui résiste à 30 tonnes au m2. Concernant la classe basique, elle présente un lambda allant de 34 à 36 ofrant une résistance en compression jusqu’à 70 tonnes/m2. 

La société précise d’autre part que le produit est étanche. En effet, « on n’a pas de revêtement qui le rend étanche, c’est le produit lui-même qui est inerte à l’eau, ce qui le rend très pertinent dans des applications extérieures ». Rigides, légers, maniables et non friables, les isolants Polyfoam sont « appréciés des professionnels pour leur mise en œuvre facile, rapide et sans poussière » avance un communiqué.

©Ravatherm France

La gamme de produits, distribuée dans les négoces matériaux, s'adapte selon les applications. Les plaques présentent en effet différents bords : « Pour une application sur un mur, on va utiliser un bord par emboitement pour permettre au produit de se tenir seul. Si on a une application verticale extérieure, on va utiliser un feuillurage pour empêcher que l’eau s’insère entre les panneaux. Et si on a une application intérieur, un bord droit convient totalement », explique Ludovic Zandouche.

Une nouvelle usine pour 2020

La marque Polyfoam existait déjà lorsque l’activité appartenait à Knauf, un nom conservé pour « ne pas perturber le marché » mais qui devrait bientôt évoluer« On a une offre de produits complète aussi bien en largeur qu’en profondeur de gamme ».

En 2017, la société a réussi à gagner en parts de marché et à faire évoluer positivement son volume d'activités. « Le fait d’avoir recrée une équipe rapidement, d’avoir référencé les produits et d’avoir mis en place une stratégie très spécialisée, nous a permis de faire de la croissance », estime le directeur commercial. La société a également « recollé aux prix du marché. On a été un peu agressifs au niveau tarifaire. Le marché a été croissant, nos livraisons de chantier plus importantes. C’est très révélateur », poursuit-il.

L’objectif aujourd’hui est la construction d’une nouvelle usine qui permettra à Ravatherm France d’accélérer le déploiement de ses produits. Pour rappel, l’usine est actuellement en cours de certification ISO 9 001 version 2015, ISO 14 001, ISO 50 001 et OHSAS sur son process industriel, commercial et marketing. Tous les isolants bénéficient d’une certification ACERMI. Deux documents techniques d’application sont validés par le CSTB pour l’isolation inversée des toitures.

Pour toucher un plus large public et notamment le gros œuvre, Ravatherm va promouvoir davantage ses systèmes isolants. La société précise vouloir s’adapter aux évolutions du marché, notamment celui de l’isolation qui devrait croître de + 10% en 2018. M. Zandouche présente l’exemple du Polyfoam Drain, une plaque de polystyrène extrudé sur laquelle a été collée une membrane de drainage, et celui du Polyfoam Duo composé d’XPS et d’une plaque de ciment de 10mm (un projet développé avec Eternit).

Absent du salon Batimat, la société annonce enfin qu'elle participera à des salons plus « confidentiels » pour s’adresser « aux bons interlocuteurs ».

Rose Colombel
Photo de une : ©R.C (De gauche à droite : Ludovic Zandouche, directeur commercial, et Frédéric Arnalot, Responsable Technique)
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Jean-Claude Carlin nommé PDG de Knauf Insulation - Batiweb

Jean-Claude Carlin nommé PDG de Knauf Insulation

Un peu plus d’un an après sa nomination à la tête de Knauf Insulation, Thies Knauf tire sa révérence, laissant sa place à Jean-Claude Carlin. Ce dernier avait notamment dirigé les activités de Knauf Industries pendant plus de cinq ans, après avoir travaillé durant deux décennies chez Timken, expert en fabrication de roulements et de produits de transmission mécanique.
Knauf Insulation fait de Federico Gil de la Puente son nouveau Directeur général France - Batiweb

Knauf Insulation fait de Federico Gil de la Puente son nouveau Directeur général France

Alors que Knauf Insulation annonçait en février dernier l’arrivée de Jean-Claude Carlin à la tête de l’entreprise, le spécialiste de l’isolation présente aujourd’hui son nouveau Directeur général France, Federico Gil de la Puente. Son prédécesseur, Jean-Jacques Pontailler, occupera quant à lui la fonction de responsable du développement stratégique pour l’Europe de l’Ouest.