Résultats semestriels en hausse pour Saint-Gobain Vie des sociétés | 03.08.17

Partager sur :
754 millions d'euros : c'est le bénéfice net part qu'a dégagé le groupe Saint-Gobain depuis le début de l'année. En 2016, ce montant ne s'élevait « qu'à » 596 millions d'euros, preuve du dynamisme que connaît le spécialiste du BTP en cette période de reprise. Le chiffre d'affaires, lui, atteint les 20,4 milliards d'euros, enregistrant là aussi une hausse de 4,4% par rapport à l'exercice précédent. Tous les chiffres.
Décidément, la reprise du secteur de la construction profite à l'ensemble de ses acteurs. Après Herige et Vinci, entre autres, le groupe Saint-Gobain a lui aussi dévoilé jeudi dernier des résultats semestriels largement supérieurs au bilan enregistré durant la même période en 2016.

En effet, le chiffre d'affaires a progressé de 4,4% en un an, atteignant les 20,4 milliards d'euros. Dans le même temps, le bénéfice net du groupe a augmenté de 26,5, passant de 596 millions d'euros au premier semestre 2016 à 754 millions d'euros cette année. La croissance organique, quant à elle, affiche un taux de 3,5%.

« Les tendances encourageantes constatées au cours de 2016 se sont confirmées au premier semestre 2017, en particulier en France », fait savoir Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain. « Hors effet ponctuel de la cyberattaque, la croissance du groupe aurait ainsi été la plus élevée depuis le premier semestre 2011, et se serait traduite par une croissance à deux chiffres du résultat d'exploitation. »

Entre les bons résultats affichés au premier semestre et les nombreux rachats effectués ces derniers mois, l'industriel français a confirmé ses priorités d'actions sur l'ensemble de l'année, à l'instar de la mise en place d'un programme d'économies de coûts et de la poursuite de son engagement dans la R&D.

Quoiqu'il en soit, Pierre-André de Chalendar n'a pas hésité à confier son optimisme, assurant que les résultats enregistrés « sont en ligne avec nos attentes et nous permettent de confirmer avec confiance nos objectifs 2017. »

F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La stabilisation du marché français profite à Saint-Gobain

La stabilisation du marché français profite à Saint-Gobain

Boosté par une conjoncture favorable, Saint-Gobain a vu ses estimations se confirmer avec une forte progression du résultat d’exploitation, en hausse de +10,8% en 2016. À données comparables, le chiffre d’affaires du groupe augmente également de +2,6%, atteignant 39 093 millions d’euros. Une tendance que l’industriel français compte bien confirmer en 2017.
Activité en forte hausse pour Nexity en 2017

Activité en forte hausse pour Nexity en 2017

Le dynamisme du marché de l’immobilier aura très largement profité à Nexity en 2017 ! L’entreprise a en effet communiqué ses résultats annuels le 20 février, annonçant par là même une hausse de son chiffre d’affaires de 14%, soit 3,5 milliards d’euros. De quoi éveiller l’optimisme de la société immobilière française, qui s’attend à une nouvelle croissance d’environ 10% en 2018.
Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Le Groupe Saint-Gobain a fini 2017 en beauté ! À tel point que le quatrième trimestre a permis à l’industriel d’enregistrer une croissance de son activité à hauteur de 6,5%, permettant finalement au chiffre d’affaires annuel de progresser de 4,7% par rapport à 2016. Contrairement aux autres acteurs du secteur, le géant français s’attend à une nouvelle évolution de son résultat d’exploitation dans les douze mois à venir.
Chiffre d’affaires en hausse pour Saint-Gobain malgré la pause estivale

Chiffre d’affaires en hausse pour Saint-Gobain malgré la pause estivale

Toujours plus ! Après avoir dégagé un chiffre d’affaires de 29 306 millions d’euros sur les 9 premiers de 2016, le groupe Saint-Gobain affiche, depuis le début de l’année, une croissance rythmée, à hauteur de +4,2% à fin septembre. La pause qui a été marquée cet été n’a ainsi eu que peu d’impact sur l’activité de l’industriel français, qui s’attend à un second semestre toujours en progression.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter