Sciences Po acquiert l'Hôtel de l'Artillerie

Vie des sociétés | 20.06.16
Partager sur :
Sciences Po acquiert l'Hôtel de l'Artillerie - Batiweb
Sciences Po a convenu avec l’Etat d’acquérir l’Hôtel de L’Artillerie, situé dans le 7e arrondissement de Paris, afin de créer au cœur de la capitale, un campus multidisciplinaire « innovant » et un espace de mixité sociale au service d’un « engagement renouvelé pour l’égalité des chances ». L’acquisition, d’un montant de 93 millions d’euros, devrait intervenir entre le 3e et le 4e trimestre 2016, pour une ouverture du site en 2021.
Occupé par le Ministère de la Défense jusqu’au regroupement de ses services à Balard, l’Hôtel de l’Artillerie, situé place Saint-Thomas d’Aquin dans le 7e arrondissement de Paris, va être acquis par Sciences Po, ont annoncé vendredi dans un communiqué commun le Premier ministre, l’école et la mairie de Paris.

« Cette opération essentielle pour l’avenir de Sciences Po inscrit résolument son projet éducatif et scientifique dans le futur », ont-ils précisé.

Elle vise notamment à répondre à l’objectif de l’école de « créer au cœur de Paris un campus multidisciplinaire innovant et un espace de mixité sociale au service d’un engagement renouvelé pour l’égalité des chances », l'idée étant de mettre en place un nouveau modèle de campus décloisonné : une plateforme de recherche et d’enseignement multidisciplinaire ouverte sur la ville et sur la société.

Un site tourné vers l’avenir

Sciences Po souhaite en effet faire dialoguer recherche et enseignement, multiplier les échanges entre les disciplines, tisser des liens toujours plus étroits avec les praticiens ou encore renforcer la place des sciences sociales dans la Cité.

De nouveaux équipements tels que des salles numérisées, une salle de plaidoirie, une salle de rédaction pour l’école de journalisme, un incubateur d’entreprises, etc., placeront ce campus « à la pointe de la révolution pédagogique qui bouleverse l’enseignement supérieur », a indiqué le communiqué.

      
© H4 Studio

« C’est un très beau projet d’intérêt général qui s’inscrit dans le cadre d’une coopération renouvelée entre l’Etat et la Ville de Paris. Il marque le dynamisme de Sciences Po et sa capacité à innover. L’ouverture de ces locaux aux universités partenaires dans le cadre de projets communs et la construction de logements sociaux étudiants à proximité contribuent à la force de cette implantation », a dit le Premier ministre Manuel Valls.

Le projet inclut la création de logements sociaux étudiants, afin de « réaffirmer notre ambition de maintien de la mixité sociale », a déclaré Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, à l’AFP. L'Institut d’études politiques (IEP) de Paris compte 30% d'étudiants boursiers sur critères sociaux, a-t-il rappelé.

M. Mion a par ailleurs évoqué « un acte de foi dans l'attractivité de Paris, très durement meurtrie en 2015 » et « dans la jeunesse ». Cette « stratégie de créer au cœur de Paris un campus de niveau international, qu'on pourrait qualifier d'oxfordien, de rassembler toutes les activités », enseignement, recherche, vie étudiante, logement étudiant, « nous distingue de beaucoup d'établissements français qui ont choisi de quitter le cœur de la ville », et « rapproche l'école de grandes universités » comme la London School of Economics, a-t-il estimé.

La Ville de Paris a apporté son soutien à l’opération. « Paris offre une concentration d’innovation et de créativité qui a peu d’équivalents dans le monde. Les établissements d’enseignement supérieur, dont Sciences Po, y jouent un rôle indispensable de fertilisation et d’attraction. Innovation dans un cadre patrimonial exceptionnel, mixité sociale et ouverture sur la Ville : le projet de Sciences Po est enthousiasmant ! », a souligné Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Un projet autofinancé

L’acquisition de l’Hôtel de l’Artillerie, d’une surface de 14 000 m2, permettra à Sciences Po de libérer seize contrats de location, de mutualiser certains services et de réaliser des économies d’échelle par la jonction du nouveau site et du site René Rémond au 13, rue de l’Université.

« Il y aura un continuum géographique. Demain les sept sites qui composeront Sciences Po seront à moins de 200 mètres les uns des autres », a fait valoir M. Mion.

L’opération d'acquisition s’élève à 87 millions hors taxes et à 93 millions toutes taxes comprises tandis que les travaux de rénovation et de restructuration sont évalués à 200 millions d’euros.

Ces travaux visent notamment à réduire l’empreinte environnementale. Doté de 5 500 m2 d’espaces verts, le nouvel ensemble formé par l’Artillerie et le 13, rue de l’Université, comptera sur la rénovation des huisseries et des isolations, la généralisation d’équipements basse consommation, voire d’unités solaires ou éoliennes. L’accessibilité des espaces et des équipements pour l’ensemble des usagers sera également privilégiée.

Il sera aussi question de « remettre à nu les trames originelles et à témoigner de toutes les « vies » passées du lieu en mettant en valeur les éléments de grande valeur historique et patrimoniale » : préservation de l’authenticité des façades, restauration des décors, re-création d’espaces paysagers correspondant au potager et au jardin du cloître, conservation de canons rappelant deux siècles d’utilisation militaire...

Le financement « sera couvert à 85 % par les loyers » économisés, et le reste par emprunt bancaire et mécénat. L'acquisition devrait intervenir entre le troisième et le quatrième trimestre 2016, « pour entrer dans les murs en 2021 », a précisé Frédéric Mion.

L'Hôtel de l'Artillerie abritera notamment les écoles professionnelles de second cycle comme l'École urbaine ou la future École de l'entreprise (nom provisoire, ndlr.) prévue pour la rentrée.

R.C (avec AFP)
Photo de une : © O.H.N.K
Redacteur
La sélection de la semaine
Plafond Monolithique ELEGANZA - Batiweb

Eleganza de Armstrong Ceiling Solutions offre une harmonie des sons et une élégance visuelle. Avantages...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb