Selon RTE, La France disposera d'assez d'électricité cet été, même en cas de fortes chaleurs Vie des sociétés | 06.06.19

Partager sur :
Grâce à une bonne disponibilité du nucléaire et à l'essor des énergies renouvelables, la France devrait disposer de suffisamment d'électricité cet été, même en cas de canicule, a estimé mercredi le gestionnaire du réseau à haute tension RTE. La France exporterait ainsi une partie de son électricité.

Avec des températures relativement normales, la capacité de production devrait rester supérieure à la consommation d'environ 20.000 mégawatts (MW). Même en situation caniculaire, la marge resterait d'environ 7.000 MW, selon l'étude du gestionnaire du réseau. La demande de courant devrait être similaire à celle de l'année précédente, avec une pointe de 55.000 MW.


La France serait même largement exportatrice en électricité

 

En cas d'épisode de canicule, caractérisé par des températures élevées pendant plusieurs jours consécutifs, le pic de consommation pourrait dépasser 60.000 MW. L'an dernier, il a atteint au maximum 57.000 MW lors du 22 juin, une journée qui présentait des températures supérieures de 3°C aux normales de saison.

"Au regard des prévisions de disponibilité des moyens de production (75.000 MW) et de pointes de consommation (55.000 MW), RTE estime que la France devrait être largement exportatrice d'électricité", a expliqué RTE dans un communiqué.

Les épisodes de surplus de production se sont multipliés ces dernières années, du fait notamment du développement des énergies renouvelables.Si la France peut exporter son excédent de production, RTE pourrait avoir à demander l'arrêt de certains moyens de production.

 

Une consommation très basse pendant la semaine du 15 août


Une augmentation d'un degré entraîne une hausse de 500 MW en moyenne à la pointe de la consommation journalière, tirée par l'utilisation des ventilateurs et des climatiseurs, "soit l'équivalent de la consommation de l'agglomération de Bordeaux".

Contrairement à l'hiver, la période estivale se caractérise cependant par une consommation basse d'électricité, liée à une diminution de l'activité économique. "Les creux de consommation les plus bas sont ainsi attendus autour de la semaine du 15 août, avec une consommation électrique pouvant descendre jusqu'à 30.000 MW", a détaillé RTE.


Le taux de couverture de la consommation par les énergies renouvelables pourrait régulièrement dépasser les 25% à 13h cet été et même battre des records, précise RTE.

 

P.F
Photo de Une : ©AdobeStock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Route solaire de Tourouvre : une première mondiale au service de l’environnement - Batiweb

Route solaire de Tourouvre : une première mondiale au service de l’environnement

La météo capricieuse du département de l’Orne, en Normandie, n’a pas empêché Ségolène Royal de lancer les travaux de la première route solaire le 24 octobre dernier. Ce sont ainsi plus de 2 500 dalles photovoltaïques, soit 2 800 m2, qui seront posées sur une parcelle d’un kilomètre de la route départementale n°5 avant la fin de l’année. Une première mondiale, selon la ministre de l’Environnement.
Tourouvre : la première route solaire enfin fonctionnelle ! - Batiweb

Tourouvre : la première route solaire enfin fonctionnelle !

Le 24 octobre dernier, Ségolène Royal se rendait à Tourouvre-au-Perche, dans l’Orne, à l’occasion du lancement des travaux de la première route solaire du monde. Deux mois plus tard, presque jour pour jour, la ministre était de retour en Normandie afin d’inaugurer le fameux kilomètre « wattway » posé sur la RD5. Une belle innovation 100% made in France.
Le mistral, une aide inattendue pour soutenir le réseau électrique ? - Batiweb

Le mistral, une aide inattendue pour soutenir le réseau électrique ?

C'est un test qui pourrait s'avérer particulièrement utile en cas de succès que s'apprête à faire passer RTE ! La filiale d'EDF compte mesurer l'effet de refroidissement du mistral grâce à des capteurs placés sur la ligne à haute tension reliant Avignon et Marseille. Selon RTE, le mistral permettrait de baisser la température de ladite ligne de 10°C, offrant ainsi la possibilité de transporter 10 à 30% d’électricité supplémentaire. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter