Spécialiste des déchets du BTP, Hesus décroche 10 millions d’euros de fonds Vie des sociétés | 25.03.19

Partager sur :
Spécialiste des déchets du BTP, Hesus décroche 10 millions d’euros de fonds
L’entreprise Hesus, spécialisée dans le recyclage de déchets de chantier, annonce l’obtention d’une levée de fonds de 10 millions d’euros auprès de Paris Fonds Verts, Suez Ventures et de Construction Venture. Ces fonds devraient permettre à Hesus d’accélérer son développement et continuer son ouverture vers l’Europe. Après s’être implantée à Londres en 2018, elle prévoit de créer une filiale en Pologne au premier semestre 2019.

Depuis sa création en 2008, Hesus apporte des solutions de traitement, de valorisation et de réutilisation des déchets de chantier : les gravats des uns deviennent ainsi du remblai pour les autres. Une réponse à un enjeu environnemental important puisque le BTP est le plus gros producteur de déchets et le plus gros consommateur de ressources non-renouvelables. Présent dans toute la France, l’entreprise francilienne travaille, depuis fin 2018, à Londres. Afin de doper sa croissance à l’international, Hesus vient d’obtenir une levée de fonds de 10 millions d’euros.

Un premier investissement pour Paris Fonds Verts

En soutenant Hesus, Paris Fonds Verts, géré par la société Demeter et créé à l’initiative de la Mairie de Paris, fait son premier investissement : « Nous sommes heureux d’accompagner Hesus et sa dynamique équipe dirigeante dans son projet de développement. Nous sommes convaincus par la pertinence de sa proposition de valeur dans un secteur du BTP en pleine mutation mais qui reste le premier consommateur de ressources et premier producteur de déchets en Europe », a déclaré Jean-Charles Scatena, directeur d’investissement chez Demeter.

Construction Venture et Suez Venture, les fonds d’investissement corporate des groupes Bouygues Construction pour le premier, et Suez pour le deuxième, se sont aussi laissés convaincre par l’expertise d’Hesus. Loïc Voisin, directeur innovation, marketing et performance industrielle de Suez, a indiqué être « ravi d’accompagner la société dans son fort développement basé sur des solutions digitales innovantes qui contribuent à répondre concrètement aux défis de l’économie circulaire ».

Hesus bientôt en Pologne

La PME, créée par Emmanuel Cazeneuve, est devenue une référence dans le recyclage des déchets de chantiers, travaillant avec Colas, la Société Francilienne de Bâtiment ou Dubrac TP par exemple. Elle vise à répondre à la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui préconise la valorisation de 70% des matières issues des opérations de déconstruction, construction ou d’aménagement, d’ici 2020. En 2018, elle a géré 1,6 millions de tonnes de matière (dont 409 000 tonnes de terres polluées) sur plus de 350 chantiers. Hesus valorise, stocke et dépollue en partenariat avec 900 centres de traitements et 60 sociétés de transport. Au printemps dernier, son partenariat avec Cycle Up a fait naître des outils digitaux pour accompagner les professionnels du bâtiment dans cette démarche de recyclage. Grâce à cela, l’entreprise centralise les informations sur les besoins de nombreux chantiers pour leur fournir des terres et matériaux recyclés et pour mettre en relation leurs besoins complémentaires. « Notre objectif est d’apporter des réponses concrètes et efficaces aux acteurs du BTP européens et d’avoir un véritable impact sur la transition énergétique et la préservation des ressources naturelles », décrypte Emmanuel Cazeneuve.

Entre 2018 et 2017, Hesus a vu son chiffre d’affaires augmenter de 40% et dépasser les 25 millions d’euros. Implantée à Londres depuis février 2018, elle compte ouvrir une filiale en Pologne, au premier semestre 2019. « Cette levée de fonds va nous permettre de renforcer notre positionnement d’acteur majeur de la gestion des déchets de chantiers et surtout d’accélérer notre développement en Europe », a ajouté le fondateur et CEO d’Hesus.

L.C.
Photo de Une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Economie circulaire : Cycle Up et Hesus Store annoncent leur partenariat

Economie circulaire : Cycle Up et Hesus Store annoncent leur partenariat

Hesus Store et Cycle Up ont annoncé, le 16 avril dernier, avoir signé un partenariat visant à accompagner les professionnels du secteur de l’immobilier dans le réemploi des matières de chantier. Outre la mise à disposition d’outils digitaux, les partenaires ambitionnent de guider les entrepreneurs dans la transformation structurelle à laquelle ils doivent faire face pour répondre aux enjeux de recyclage.
Les casques de chantier passent par la case recyclage

Les casques de chantier passent par la case recyclage

A l'horizon 2020, 70 % des déchets du BTP devront être recyclés, selon la directive européenne. Mais tous ne trouvent pas de filière, capable de les valoriser. C'était jusqu'alors le cas des casques de chantier, un équipement de protection individuelle (EPI) bien souvent oublié du tri. La société Triethic compte bien y remédier. Interview de son fondateur, Franck Binoche.
Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions

Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions

Il y a un an, l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) misait sur une nouvelle croissance du marché qu’elle représente. Hélas, janvier n’avait pas été de tout repos pour les professionnels des matériaux de construction, et la tendance s’était prolongée durant toute la période hivernale. Le dernier trimestre, plus dynamique, aura heureusement permis de maintenir l’exercice 2018 dans le vert. Tous les chiffres.
La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter