Toujours plus de recrutements d’ascensoristes en 2019 Vie des sociétés | 24.01.19

Partager sur :
Toujours plus de recrutements d’ascensoristes en 2019
Tout comme l’an passé, la Fédération des Ascenseurs est particulièrement optimiste quant au nombre d’embauches d’ascensoristes prévues pour 2019. 2 500 à 3 000 techniciens devraient en effet être recrutés cette année. Afin de répondre aux besoins du secteur, le syndicat espère tout particulièrement attirer de jeunes candidats, qui peuvent suivre une formation professionnelle auprès d’une quinzaine de lycées français.
Début novembre, le succès de la 4ème Journée Nationale de l’Ascenseur témoignait du dynamisme du secteur, qui représente 560 000 appareils, 17 000 salariés et 100 millions de trajets par jour. Ce 23 janvier, la Fédération des Ascenseurs a apporté une nouvelle preuve de la vigueur de la profession. En effet, comme l’année dernière, 2 500 à 3 000 recrutements sont attendus en 2019 afin d’installer, entretenir et moderniser les ascenseurs de France.

« Les titulaires de la ‘Mention Complémentaire Technicien(ne) Ascensoriste’ (formation post bac-pro d’un an) sont particulièrement recherchés, dans le cadre d’emplois durables non-délocalisables, polyvalents, évolutifs et ouverts à toutes celles et tous ceux qui aiment les nouvelles technologies, l’électronique, l’innovation et le contact humain », indique la Fédération.

Parmi ces recrutements prévus, le syndicat s’intéresse tout particulièrement aux étudiants et apprentis du BTP, auprès desquels il est particulièrement actif. Son objectif : démontrer la modernité du métier d’ascensoriste. Pour ce faire, la Fédération travaille en étroite collaboration avec les établissements scolaires formant les professionnels de demain.

Un important travail de persuasion auprès des étudiants

En France, 15 lycées professionnels (dont 5 en Île-de-France) proposent de former les apprentis au métier en intégrant la Mention Complémentaire Technicien(ne) Ascensoriste dans le cadre de leurs cursus. D’autres établissements présentent également ce parcours, à l’instar des CFA Tours Alternance Formation et l’ÉA Campus Gennevilliers.

Cette formation, qui permet aux apprenants d’acquérir les compétences nécessaires pour devenir technicien ascensoriste, est gratuite et accessible à tous les titulaires d’un bac pro. Elle s’étale sur 19 semaines au lycée et 16 semaines de stage obligatoires en entreprise. De quoi mieux appréhender le métier !

« [Les] nouveaux techniciens ascensoristes sont formés sur le terrain, avec de réelles perspectives de carrière. Ils devront s’adapter en permanence aux différentes étapes de la vie des appareils : installation, mise aux normes, réparation et relation client », conclut Alain Meslier, délégué général de la Fédération des Ascenseurs.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Légère inflexion du climat des affaires pour l’industrie du bâtiment

Légère inflexion du climat des affaires pour l’industrie du bâtiment

Début d’année mitigé pour le marché du bâtiment ! D’après l’Insee, le climat des affaires en France, tous secteur confondus, a affiché un léger recul en février, parvenant malgré tout à se maintenir à un niveau élevé. Le BTP ne fait malheureusement pas exception, avec un indicateur synthétique en baisse pour le deuxième mois consécutif.
EquipBaie : la ministre Muriel Pénicaud prête à lancer un plan dédié à l’apprentissage dans le BTP

EquipBaie : la ministre Muriel Pénicaud prête à lancer un plan dédié à l’apprentissage dans le BTP

Visiblement boudé, en cette période de tensions autour du CITE, par les ministres de la Transition écologique et solidaire et du Logement, le salon EquipBaie a tout de même été marqué par la venue, ce 22 novembre, de Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Accompagnée des porte-paroles du Pôle Fenêtre FFB, celle-ci a apporté son soutien aux professionnels du secteur, s’engageant à renforcer les initiatives visant à sensibiliser les apprentis aux métiers de la menuiserie.
Recrutements toujours dynamiques dans le BTP malgré une pénurie sur certains postes

Recrutements toujours dynamiques dans le BTP malgré une pénurie sur certains postes

Très en forme l’an dernier, le secteur de la construction a, sans surprise, été marqué par une hausse des recrutements. Selon la Fédération française du bâtiment, 20 000 emplois avaient été créés en 2017, malgré des difficultés à trouver la perle rare. Une tendance qui semble se poursuivre cette année, à en croire la dernière étude publiée par PageGroup. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter