Travaux publics : 1 emploi sur 5 disparaîtra sans action de l'Etat

Vie des sociétés | 30.06.14
Partager sur :
Travaux publics : 1 emploi sur 5 disparaîtra sans action de l'Etat - Batiweb
Face à l'effondrement attendu de la commande publique lié à la baisse des dotations aux collectivités et à l'abandon de l'écotaxe, les syndicats patronaux et de salariés s'alarment de la baisse d'activité future pour les travaux publics. Selon eux, un emploi sur cinq va disparaître si l'Etat n'agit pas. 60 000 emplois seraient ainsi menacés. Le point sur leurs revendications.

Il s'agit d'une démarche commune inédite chez les différents syndicats patronaux et de salariés pour défendre l'activité des travaux publics. La Fédération nationale des travaux publics (FNTP), la fédération Scop BTP (qui représente les coopératives) et les syndicats CFTC, CFDT, CFE-CGC et Force ouvrière (FO) co-signent un communiqué où ils dénoncent la « politique de la chaise vide » du gouvernement.

« L'Etat doit exercer son rôle de stratège en garantissant la qualité des infrastructures et la sécurité des usagers, pour préserver l'emploi et renforcer l'attractivité du pays », font valoir ces organisations.

Compensation pour l'abandon de l'écotaxe

Elles attendent notamment une « compensation pérenne de la perte de ressources liée à l'abandon de l'écotaxe », des « moyens pratiques pour que les collectivités locales continuent à financer leurs infrastructures » et une « accélération des projets d'infrastructures reliant les territoires des futures grandes régions ».

Car, « en l'absence de mesures correctrices et volontaristes, le constat partagé par les partenaires sociaux des Travaux Publics est que le secteur entre durablement en récession, et c'est un emploi sur cinq qui va disparaitre », s'alarment ces organisations. 60 000 emplois seraient ainsi menacés.

Négociations en cours

Les partenaires sociaux des travaux publics, un secteur qui dépend à 70% de la commande publique, ont entamé le 6 mai dernier une négociation dans le cadre du Pacte de responsabilité.

Mais ne pouvant prendre d'engagements en termes d'emplois faute de « visibilité sur le financement des infrastructures du pays », ils auraient souhaité une concertation tripartite, associant l'Etat. Ce dernier n'a cependant pas donné suite, malgré la gravité de la situation économique et sociale du secteur.

C.T (avec AFP)
© helenedevun - Fotolia.com

Redacteur
La sélection de la semaine
Plafond Monolithique ELEGANZA - Batiweb

Eleganza de Armstrong Ceiling Solutions offre une harmonie des sons et une élégance visuelle. Avantages...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb