Fermer

Un bon niveau d’activité, mais des incertitudes pour l’artisanat du bâtiment en AuRA

Au troisième trimestre 2022, l’activité des artisans du bâtiment est restée soutenue en région Auvergne-Rhône-Alpes, selon la Capeb régionale. La situation se dégrade en revanche légèrement concernant la visibilité sur les carnets de commande, les marges et trésoreries.
Publié le 27 octobre 2022

Partager : 

Un bon niveau d’activité, mais des incertitudes pour l’artisanat du bâtiment en AuRA - Batiweb

Trois mois après avoir alerté sur des difficultés croissantes pour les artisans du bâtiment, liées à la hausse des prix et aux baisses de marges, la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) publiait ce mercredi les résultats de sa conjoncture trimestrielle.

 

Une activité toujours élevée

 

Malgré le contexte géopolitique et économique incertain, l’activité des artisans du bâtiment est restée satisfaisante en Auvergne-Rhône-Alpes au T3 2022, et les carnets de commandes bien remplis.

En ce troisième trimestre 2022, l’activité des artisans de la région AuRA s’est révélée meilleure que les trois mois précédents. 40 % des répondants à l’enquête ont jugé leur niveau d’activité bon, voire très bon, soit 13 points de plus que le trimestre précédent. Cette hausse d’activité concerne notamment les entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables, les agenceurs-cuisinistes, les carreleurs, les peintres, et les entreprises tous corps d’état.

Malgré cela, le score total reste toujours inférieur de 9 points par rapport à un an plus tôt. Le contexte est notamment plus compliqué pour les entreprises d’entretien-maintenance, la serrurerie-métallerie-fermeture, les travaux publics, et les électriciens.

 

Un contexte économique qui se complique

 

Côté carnets de commandes, 46 % des entreprises du bâtiment déclarent une visibilité supérieure à 3 mois, mais on observe toutefois une légère dégradation de cette visibilité, qui baisse de 5 points. Un phénomène qui peut s’expliquer, selon la Capeb AuRA, par un changement de comportement des clients, qui hésitent davantage et reportent plus souvent leurs travaux.

La situation se dégrade aussi légèrement pour les marges et trésoreries. 39 % déclarent une baisse des marges (soit +4 points), et 34 % une trésorerie faible ou insuffisante (+3 points). Cette situation s’explique notamment par la poursuite des hausses de prix sur certains matériaux et sur les énergies, que les entreprises ne parviennent pas toujours à répercuter sur les factures.

La Capeb AuRA souligne également l’émergence d’un nouveau phénomène après les difficultés d’approvisionnement et hausses de prix des matériaux : les pénuries de carburants, qui impactent l’activité des entreprises.

Bilan : le chiffre d’affaires reste stable pour 75 % des entreprises, mais est tout de même en baisse pour 16 % (soit +4 points).

Les intentions d’embauche reculent également de 6 points, mais 42 % des entreprises du bâtiment envisagent encore de recruter. Parmi elles, 67 % privilégieraient les contrats à durée indéterminée (CDI), soit 9 points de plus qu’au trimestre précédent.

Enfin, le travail dissimulé est en hausse. 18 % des entreprises déclarent y avoir été confrontés ces trois derniers mois, soit +6 points par rapport aux trois mois précédents.

Dominique Guiseppin, président de la Capeb AuRA, s’est félicité de la tenue des Assises du BTP, mais appelle désormais à poursuivre les mesures en faveur de la simplification du quotidien des entreprises artisanales du bâtiment.

« Si des mesures encourageantes ont d’ores et déjà été prises, comme la période transitoire de 4 mois pour la mise en place de la REP, la prolongation du dispositif chantier par chantier, la pérennisation du seuil des marchés publics de gré à gré à 100 000 €… la Capeb attend que le travail se poursuive avec des dispositions plus ambitieuses pour faciliter la vie des entreprises et les rendre plus compétitives et donc plus performantes pour répondre aux enjeux de la transition énergétique et du logement pour tous », a-t-il déclaré.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.