Urbanisme : quelle place pour les géomètres-experts ? Vie des sociétés | 14.12.16

Partager sur :
À l’approche des élections présidentielles, l’Ordre des géomètres-experts a tenu à s’adresser aux différents candidats pour leur demander « de s’engager en matière d’aménagement des territoires ». En effet, alors que le gouvernement a fixé le seuil minimal d’intervention d’un architecte pour les permis d’aménager à 2 500 m2, le rôle des géomètres-experts, lui, n’a toujours pas été abordé.
L’Ordre des géomètres-experts est en colère ! Bien que la Loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (CAP) impose le recours obligatoire à un architecte pour un seuil minimal de 2 500 m2 pour un permis d’aménager un lotissement, rien, dans ladite loi, ne concerne directement les géomètres.

« Le gouvernement détourne l’esprit de la loi et rend systématique le recours à un architecte », comment l’Ordre. « Ce professionnel, chargé de la conception des bâtiments, n’apporter à lui seul aucune garantie quant à la qualité des lotissements… mais augmentera avec certitude le coût des projets », poursuit-il.

Un appel au prochain Président de la République

Face à cette situation, l’organisme a décidé de prendre la parole en adressant un message aux candidats à l’élection présidentielle, publié dans quatre médias nationaux. « Nous, géomètres-experts, invitons tous les candidats à la présidence de la République, à s’engager pour que l’aménagement de nos territoires reste l’affaire de tous ! », revendiquent les principaux intéressés.

Militant pour qu’une approche pluridisciplinaire, intégrant directement les géomètres-experts, soit adoptée, l’Ordre a également fait savoir qu’un Livre blanc serait publié dès janvier 2017 dans ce sens. Reste à savoir si les professionnels du secteur sauront se faire entendre.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un ouvrage pour se plonger dans l'urbanisme et l'architecture de Montpellier (diaporama) - Batiweb

Un ouvrage pour se plonger dans l'urbanisme et l'architecture de Montpellier (diaporama)

Dernière publication des Editions Parenthèses, "Montpellier, la ville inventée" explore les grands projets urbains de cette ville. Inscrit dans le programme POPSU, il est signé par des spécialistes, chercheurs et urbanistes. Paru dans la collection « la ville en train de se faire », l'ouvrage porte un regard sur trois disciplines — architecture, géographie, science politique — afin de mieux lire la ville : ses formes urbaines, ses modes de gouvernance et l’aménagement de ses espaces.
40 ans de politique de la ville : Jacques Mézard réaffirme son engagement en faveur des territoires - Batiweb

40 ans de politique de la ville : Jacques Mézard réaffirme son engagement en faveur des territoires

Il y a 40 ans, l’État français créait le ministère de la Ville, qui découlait de l'adoption d'une ‘’politique de la ville’’ consistant à revaloriser des quartiers urbains considérés comme défavorisés grâce à plusieurs actions. Si Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a tenu à saluer les initiatives prises depuis, il a également souligné la nécessité de se tourner vers l’avenir « afin d’impulser collectivement (…) une nouvelle dynamique en faveur des quartiers ».
Politique de la Ville : Emmanuel Macron dévoile son plan d'action - Batiweb

Politique de la Ville : Emmanuel Macron dévoile son plan d'action

En déplacement à Tourcoing en novembre dernier, Emmanuel Macron annonçait la présentation future d'un vaste plan national « pour les villes et les quartiers ». Suite à la publication récente du rapport Borloo sur la politique de la Ville, ce n'était qu'une question de temps avant que le projet du Président ne soit enfin dévoilé. C'est désormais chose faite, au grand dam de ses opposants et de certaines associations d'élus.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter