Fermer

Vingt-trois ponts nécessiteraient des travaux de réparation en France

Le 11 septembre dernier, la ministre des Transports Elisabeth Borne présentait son budget pour les quatre prochaines années, faisant la part belle à l’entretien des infrastructures. Pour plus de transparence, le gouvernement a annoncé ce mercredi 26 la mise en place d’un site détaillant l’état du réseau routier national. Vingt-trois ponts nécessitent ainsi des travaux de réparation, dont deux de manière urgente.
Publié le 27 septembre 2018

Partager : 

Vingt-trois ponts nécessiteraient des travaux de réparation en France - Batiweb
Après le drame de Gênes, les Français pouvaient légitimement se poser des questions sur l’état des ponts du réseau national. Afin de les renseigner au mieux, le ministère des Transports vient tout juste de lancer une rubrique dédiée à l’entretien des ouvrages présents sur le territoire.

Ce nouvel espace digital liste ainsi quelque 164 grands équipements du réseau routier national (RNN), catégorisés selon leur besoin plus ou moins urgent de réparations. Au total, vingt-et-un ponts sont classés dans le niveau 3, qui regroupe les « ouvrages dont la structure est altérée et nécessite des travaux de réparation, sans caractère d’urgence ».

Deux viaducs en situation d’urgence

En revanche, deux autres ouvrages font partie de la catégorie 3U, disposant donc d’une structure « gravement altérée » nécessitant « une intervention urgente ». Le ministère tient cependant à se montrer rassurant : « les réparations sont d’ores et déjà soit engagées soit achevées ».

Ainsi, le viaduc de Caronte n’est plus considéré comme requérant une intervention urgente depuis avril 2018. Une prochaine inspection devrait permettre de lever définitivement le caractère U de la cotation de l’ouvrage. Le viaduc d’Echinghen, quant à lui, fait toujours l’objet de travaux, qui devraient s’achever d’ici fin 2019.

De manière générale, le gouvernement rappelle également que l’ensemble des ponts du RNN est suivi de manière précise. Chacun d’entre eux fait notamment l’objet d’un audit complet tous les trois ans et d’une inspection détaillée par an, a minima.

« On a des ponts qui ne sont pas tous tout neufs », avait reconnu la ministre Elisabeth Borne mercredi matin sur CNews. « Je n’ai pas attendu la catastrophe de Gênes pour agir sur l’entretien, la remise en état du réseau national », avait-elle poursuivi, profitant de cette intervention pour revenir sur le budget conséquent qui sera consacré à l’entretien des infrastructures de transport dans les prochaines années.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.