Ces petits chantiers qui permettent de se réinsérer

Vie pratique | 14.09.10
Partager sur :
Ces petits chantiers qui permettent de se réinsérer - Batiweb
Plusieurs chantiers d'insertion professionnelle sur la petite ceinture de Paris permettent chaque année à une cinquantaine de personnes en situation sociale très précaire de se réinsérer par l'activité professionnelle.

Cinq chantiers d'insertion confiés à autant d'associations intervenant dans huit arrondissements ont permis depuis 2006 d'entretenir 21,6 km de voies (talus, jardins, ..), de rénover deux anciennes gares et de ramasser 134 tonnes de déchets, en employant 223 salariés. Ces chantiers sont menés grâce à un partenariat entre les associations, Pôle Emploi, l'Etat, la région, la Ville de Paris, ainsi que RFF et la SNCF, les cinq derniers étant financeurs.

En visite sur l'un des chantiers, près de la porte de Clichy, dans le XVIIème arrondissement de Paris, le président de RFF Hubert du Mesnil a souligné que « la zone qui était une honte, un cauchemar » a été « transformée en espace à vivre, à voir, à partager ». Jean-Paul Huchon, président PS de la région, qui a investi 2,6 millions d'euros dans le cadre de sa politique d'emplois-tremplin dans le seul chantier du XVIIème arrondissement, se félicite d’avoir réussi à « remobiliser à l'emploi plusieurs centaines de salariés ».

Le préfet de la région IdF Daniel Canepa a insisté aussi sur la dimension sociale du partenariat, souvent une première étape dans la construction d'un parcours professionnel (27% des salariés, payés au SMIC, ont moins de 25 ans). « Ces chantiers accueillent des personnes qui sont le plus souvent extrêmement éloignées de l'emploi », a-t-il relevé. Il a aussi souligné qu'il y a en IdF 400 structures d'insertion par l'activité économique, qui salarient plus de 25 000 personnes. En 2010, l'Etat y a consacré 22 millions d'euros.

« En IdF, nous avons la chance de disposer de 165 chantiers d'insertion par l'économique (emplois verts, restauration, bâtiment, tri sélectif, ...), visant des secteurs d'activité en grande majorité porteurs d'emplois », dont 31 à Paris intra-muros, a-t-il précisé. Selon lui, 70% des personnes employées sur les chantiers d'insertion trouvent un emploi. L'Etat a dépensé plus de 5 millions d'euros pour ces chantiers, dont plus de 3,5 millions à travers la mobilisation de 3200 contrats aidés.

B.P (source AFP)

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Les fabricants et distributeurs de réseaux d’eau demandent à reprendre leur activité - Batiweb

Les fabricants et distributeurs de réseaux d’eau demandent à reprendre leur activité

Le syndicat Cochebat et les fédérations de la FNAS et de la FNBM, représentant la filière des producteurs, distributeurs et installateurs de réseaux d’eau, ont envoyé une lettre ouverte aux ministres de l’Économie, du Travail et de la Santé, leur demandant d’être reconnus comme une activité vitale pour pouvoir reprendre le travail. Selon eux, ils sont un maillon essentiel de la chaîne de distribution d’une eau potable qui permet de respecter les mesures d’hygiène, d’autant plus importantes en cette période d’épidémie.
Absence de formation professionnelle des salariés : attention aux dommages et intérêts - Batiweb

Absence de formation professionnelle des salariés : attention aux dommages et intérêts

L’un de vos salariés, présent depuis de nombreuses années n’a jamais suivi aucune formation ? Voilà une situation dangereuse ! En effet, vous risquez d’être condamné à lui verser des dommages et intérêts pour avoir manqué à vos obligations d’adaptation et de maintien de l’employabilité. Et ce, même si le salarié n’a lui-même jamais demandé à suivre une formation… Illustration avec une affaire récente.
Les artisans restent en marge de la reprise - Batiweb

Les artisans restent en marge de la reprise

L'activité des entreprises de l'artisanat et du commerce de proximité a reculé de 2 % au deuxième trimestre 2015, après une baisse de 2,5 % au premier trimestre, selon l'enquête de conjoncture de l'Union professionnelles des artisans (UPA) publiée ce mercredi. Les artisans et les commerçants restent « en marge de la reprise » avec un chiffre d'affaires « en baisse ininterrompue » depuis trois ans. Détails des propositions de l'UPA pour y remédier.