Economies d'énergie : un nouveau diagnostic dédié aux séniors

Vie pratique | 28.09.21
Partager sur :
Economies d'énergie : un nouveau diagnostic dédié aux séniors - Batiweb
Alors que 85 % des séniors français veulent vieillir à domicile, seuls 6 % des logements sont adaptés. Dans ce contexte, Alogia Groupe, spécialisé dans l'ergothérapie, et EDF, lancent un nouveau diagnostic alliant ergothérapie et actions d'économies d'énergie, à destination des séniors et de leurs aidants.

La France, comme de nombreux pays européens, est confrontée au vieillissement de sa population. Elle compte aujourd'hui 18 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, et, en 2040, un habitant sur quatre devrait avoir 65 ans et plus. Or, une grande majorité des séniors souhaitent vieillir à domicile, mais seuls 6 % des logements français sont adaptés.

 

En mai dernier, Luc Broussy remettait d'ailleurs son rapport « Nous vieillirons ensemble », proposant notamment de créer « MaPrimAdapt' », un dispositif d'aide sur le modèle de MaPrimeRénov', mais destiné à l'adaptation des logements pour les personnes en perte d'autonomie.

 

Adapter les logements et permettre des économies d'énergie

 

Alogia Groupe, doté d'un réseau de 300 ergothérapeutes, annonce lancer, en partenariat avec EDF, un « diagnostic deux en un », visant à la fois à adapter le logement des séniors et à les aider à réaliser des économies d'énergie, alors que nombre d'entre eux font face à la précarité énergétique. Selon une étude de l'Ademe datant de 2016, plus de la moitié de 5 millions de ménages souffrant de précarité énergétique seraient en effet des séniors.

 

Dans ce contexte, le nouveau diagnostic proposé par Alogia Groupe et EDF comprend notamment des recommandations d'ergothérapeutes (professionnels de santé diplômés d'Etat) pour adapter le logement, et des conseils sur les bons éco-gestes à adopter.

 

« Nous voulons tous vieillir chez nous ! Il y a urgence à adapter les logements durablement si l’on veut tendre vers une société de la longévité, où il fait bon vivre et vieillir. C’est cette conviction partagée avec le groupe EDF qui nous a mené à bâtir cette offre. Il n’y aura pas de politique efficiente de maintien à domicile sans gestion de la dimension énergétique du logement », souligne Alexandre Petit, président d’Alogia Groupe.

 

Cette nouveauté sera officiellement présentée aux bailleurs sociaux à l'occasion du Congrès HLM de l'Union Sociale pour l'Habitat (USH), qui se tient à Bordeaux du 28 au 30 septembre.

 

« Si les bénéficiaires de ces diagnostics sont les séniors et leurs aidants, ces actions de prévention, de conseils et d’adaptation de l’habitat, voire de création de logements évolutifs, répondent à la forte demande des grands acteurs du secteur que sont les bailleurs sociaux, les collectivités et les groupes de protection sociale », explique en effet le groupe Alogia.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Claire.lemonnier
filter_list

Sur le même sujet

Aides à l'adaptation des logements : un rapport conseille de créer « MaPrimAdapt' » - Batiweb

Aides à l'adaptation des logements : un rapport conseille de créer « MaPrimAdapt' »

Alors que l'espérance de vie s'allonge, la population des 74-84 ans devrait augmenter de 47 % en France d'ici dix ans. Pour aider ces personnes en perte d'autonomie à bien vieillir chez elles, l'adaptation des logements devient plus qu'urgente. C'est le sujet du rapport remis ce mercredi par Luc Broussy, conseiller général du Val d'Oise, qui émet 80 propositions. Parmi elles : la création d'un système d'aides « MaPrimeAdapt' », qui fonctionnerait sur le modèle de « MaPrimeRénov' ».
Autonomie des personnes âgées : les principales mesures du projet de loi - Batiweb

Autonomie des personnes âgées : les principales mesures du projet de loi

A l'occasion d'un déplacement à Angers, le Premier ministre a présenté les principales mesures du projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement. Ce projet de loi a été pensé autour de trois piliers : l'"anticipation" pour prévenir la perte d'autonomie, l'"adaptation" de la société au vieillissement et l'"accompagnement" de la dépendance. En voici les principales mesures.