Fermer

L’Atelier des chefs forme de futurs électriciens

Ce vendredi 4 mars, l’Atelier des chefs ouvrait ses portes aux apprentis électriciens. Ces derniers peuvent désormais en effet suivre une formation CAP sur la plateforme de la structure, misant sur divers formats numériques. De quoi innover dans l'enseignement et l’attractivité du métier, alors que le bâtiment souffre de pénuries de main d’œuvre.
Publié le 17 mars 2022

Partager : 

L’Atelier des chefs forme de futurs électriciens - Batiweb

Après l’art des fourneaux, c’est à l’art du court-circuit que l’Atelier des chefs forme ses apprenants depuis le 4 mars, date de lancement d’un CAP électricien au sein de la structure.

Une nouvelle offre de formation, qui sera suivi d’un futur BTS Diététique. « Pour nous, ce sont à la fois des métiers essentiels et des métiers d’avenir. Les débouchés de ces deux formations sont vastes et sont au cœur de problématiques de société », affirme François Bergerault, co-fondateur de l’Atelier des chefs.

500 heures de formation

 

Ce n’est pas un secret : les métiers d’installateurs et d’artisans du bâtiment dans leur globalité sont frappés par une pénurie de main d’œuvre. Bien qu’une campagne ait été menée pour améliorer la sécurité des électriciens sur le terrain, d’autres biais existent pour attirer les jeunes vers la profession.

Sûrement est-ce à partir de ce constat que l’Atelier des chefs développe son catalogue de formations. Crée en 2004, la structure proposait à la base des cours culinaires de 30 minutes à l’heure de la pause déjeuner. Depuis 2017, son périmètre s’est élargi, du CAP Boulangerie au CAP Métiers de la coiffure, en passant le CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance.

C’est aussi il y a cinq ans que l’Atelier des chefs a créé sa plateforme d’apprentissage digital, misant sur divers formats : vidéos, masterclass, quizz, jeux et documents téléchargeables, réseau social, chatbot reliant avec l’équipe pédagogique… En 2021, 250 élèves issus de grandes écoles ont passé un CAP via cette interface. 

Et de futurs apprentis électriciens pourront en bénéficier afin de se former aux installations électriques, aux réseaux de communication, au transport ainsi qu’à la distribution et l’énergie électrique. Au total, cela représente 500 heures de formation, réparties entre plus d’une dizaine de vidéos et 246 modules, dont trois gratuits consacrés à l’histoire de l’électricité, la domotique mais aussi à la compréhension du secteur du bâtiment.


Virginie Kroun
Photo de Une : Adobe Stock
 

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.