Fermer

Pompe à chaleur : l’AFPAC publie deux fiches pour des installations plus « silencieuses »

L’Association Française pour les Pompes à Chaleur (AFPAC) publie deux nouvelles fiches acoustiques, des recommandations formulées à destination des particuliers et des installateurs pour les accompagner dans le choix et l’installation d’une PAC. Si le niveau sonore des pompes à chaleur a baissé ces dernières années, des critères s’imposent pour assurer le confort des clients. 10 conseils sont listés pour chacune des cibles.
Publié le 19 février 2021

Partager : 

Pompe à chaleur : l’AFPAC publie deux fiches pour des installations plus « silencieuses » - Batiweb

Dans son « Pack Silence » à destination des installateurs, l’AFPAC revient sur les étapes à suivre avant la mise en place d’une pompe à chaleur. Les recommandations formulées visent l’installation de PAC « dans les règles » pour garantir la « tranquillité acoustique » des utilisateurs. 

Voici les 10 préconisations :  

  1. Installateurs, soyez qualifiés RGE PAC 
     
  2. Et choisissez une pompe à chaleur certifiée Eurovent, NF PAC ou HPKeymark
     
  3. Référez-vous à la fiche acoustique technique n°2 pour procéder à l’installation (la fiche détaille 6 points de vigilance : Le Support – pour réduire la transmission de vibrations de la PAC par le support ; Les règles de conception des réseaux ; Les tuyaux – pour une réduction de la transmission des vibrations de la PAC par les liaisons frigorifiques et les tuyaux d’eau ; Les réseaux aérauliques – pour diminuer la transmission du bruit et des vibrations de la PAC par les gaines d’air ; Les dispositifs d’atténuation acoustique (absorbant par le mur, écran acoustique, encoffrement) ; L’entretien).
     
  4. Rappelez à votre client de déposer en mairie sa « déclaration préalable de travaux » (dans l’existant)
     
  5. Discutez avec l’utilisateur du meilleur emplacement pour le groupe extérieur dans le respect de la réglementation des bruits au voisinage (décret 2006-1099 du 31/08/2006)
     
  6. Optimisez l’emplacement des unités intérieures et CET pour le confort acoustique (préférez un emplacement loin des pièces de nuit)
     
  7. Veillez dès l’installation à prendre les mesures nécessaires pour limiter le risque de bruit et de vibrations de la PAC
     
  8. Évaluez le niveau potentiel de nuisance acoustique, de préférence avec un sonomètre, et prendre des décisions en conséquence
     
  9. Respecter les règles du Code de la santé publique articles R.1334-30 à 37 et R.1337-6 à 10-2. www.ecologie.gouv.fr/acoustique-et-batiment
     
  10. Recommandez un contrat d’entretien selon les prescriptions du fabricant, ou un entretien annuel sans préconisation particulière du fabricant.

 

Particuliers, soyez attentifs aux points suivants

L’AFPAC a également souhaité faire de la pédagogie auprès des utilisateurs, les invitant à suivre 10 conseils pour profiter de leur installation « en toute sérénité ». L’association rappelle l’importance de ne se tourner que vers des installateurs qualifiés RGE PAC et de ne choisir que des équipements certifiés Eurovent, NF PAC ou HPKeymark. 

Elle préconise aux utilisateurs de consulter les fiches mises à disposition sur le site afpac.org notamment pour choisir l’emplacement du groupe extérieur, et des unités intérieures ou chauffe-eau thermodynamiques, et faire estimer le niveau potentiel de nuisance acoustique. 

L’AFPAC invite aussi les particuliers à consulter l’outil interactif : Évaluation de risque de nuisance acoustique pour le voisinage, proposé par l’association et élaboré avec le concours du Centre d’information sur le bruit (CIB). 

Elle se réfère enfin à l’article « Les 10 commandements pour faire installer sa PAC ». Le document conseille aux utilisateurs de : 

  • Préciser ses attentes en termes de confort
     
  • S’assurer que les entreprises soient RGE PAC
     
  • Faire réaliser plusieurs devis
     
  • Ne prêter attention qu’aux offres commerciales proposées après une visite de l’installation
     
  • Ne pas acheter de PAC sur un salon ou sur une foire, afin de bénéficier du délai de rétractation
     
  • S’assurer de la certification du matériel
     
  • Exiger une étude thermique pour le dimensionnement de l’installation ayant servi à l’établissement du devis
     
  • Vérifier que la réception des travaux, la mise en service et la prise en main soient prévues dans l’offre
     
  • Exiger des garanties écrites
     
  • Demander un contrat de maintenance. 

Rappelons que le marché des pompes à chaleur est en croissance (voir chiffres Uniclima 2020), la France étant sur la 1ere marche au niveau européen. Le CA 2019 de la filière est estimé à 5,3 mds d’euros avec 32 000 emplois (fabrication, installation et maintenance). 

Dans les maisons individuelles, c’est l’équipement préféré des Français, comme le montre Domexpo dans une de ses dernières enquêtes

Rose Colombel
Photo de une : ©Adobe Stock

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.