Fermer

Quel isolant mince pour une isolation par l'intérieur ?

L’isolation thermique par l’intérieur est souvent privilégiée en rénovation car elle est plus simple à mettre en œuvre et moins couteuse que l’isolation thermique par l’extérieur. Toutefois, elle présente l’inconvénient de réduire l’espace habitable du logement à isoler. Les isolants minces peuvent ainsi être une solution pour isoler une habitation par l’intérieur sans perdre trop de place.
Publié le 10 septembre 2022

Partager : 

Quel isolant mince pour une isolation par l'intérieur ? - Batiweb

L’isolation thermique joue un rôle important dans le confort de vie d’un logement. En effet, les parois mal isolées provoquent notamment une sensation de froid, malgré une température intérieure chaude en hiver. A l’inverse, en été, elles laissent facilement entrer la chaleur, ce qui peut provoquer de l’inconfort chez les habitants, en particulier lors d’épisodes caniculaires. Les logements mal isolés consomment également plus d’énergie. L’isolation thermique permet ainsi de réduire les pertes de chaleur par les diverses parois d’un logement. On estime notamment que les murs sont responsables de 20% à 25% des pertes de chaleur dans un logement mal isolé. L’isolation thermique permet donc également de réduire la facture d’énergie des foyers.

Les personnes qui souhaitent rénover leur logement choisissent souvent l’isolation thermique par l’intérieur (ITI), car elle est moins coûteuse et plus simple à mettre en œuvre que l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Cependant, cette technique réduit nécessairement l’espace habitable du logement. C’est pour cette raison que certains se tournent vers les isolants minces pour remédier à ce problème. 

 

Mètre ruban pour illustrer l'épaisseur des isolants minces

 

Qu’est-ce qu’un isolant mince ? 


Les isolants minces sont également connus sous les noms d’isolants multicouches ou de produits minces réfléchissants (PMR). Ce sont des produits isolants composés de plusieurs couches d’isolants, chacune enveloppée de films aluminium, aussi appelés feuilles thermiques réfléchissantes. Ces feuilles permettent d’éviter les échanges thermiques entre les matériaux. Grâce au rayonnement elles protègent ainsi les murs de la chaleur et du froid. Performants aussi bien au niveau thermique que phonique, les isolants minces sont toutefois plus efficaces pour le confort d’été que le confort d’hiver

Appréciés pour leur faible épaisseur, les isolants minces sont parfaitement adaptés aux travaux de rénovation. En effet, ils sont simples à installer et à entretenir mais sont également résistants. De plus, en agissant comme un pare-vapeur, ils protègent les murs de l’humidité et de la condensation et évite ainsi l’apparition de moisissures. Ils sont donc adaptés à l’isolation de murs humides comme ceux de la salle de bain. En revanche, les isolants minces seuls ne sont pas assez efficaces pour répondre aux exigences de la réglementation en matière d’isolation thermique. Ils sont donc considérés comme des compléments d’isolation

 

Quel est l’isolant mince le plus performant ? 


L’efficacité des isolants minces dépend de certains critères. En effet, la qualité de la pose joue un rôle important sur l’efficacité de l’isolant, peu importe qu’il s’agisse d’un isolant mince ou d’un isolant classique. C’est pourquoi il est toujours recommandé de faire appel à un professionnel. Par ailleurs, l’efficacité des isolants minces dépend également des matériaux qui les composent. En effet, ils peuvent être de différentes natures

  • Les isolants synthétiques comme le polystyrène ou le polyuréthane, 
  • Les isolants minéraux comme la laine de verre ou la laine de roche, 
  • Les isolants naturels comme la laine de bois, le chanvre, la ouate de cellulose ou le liège.

Il existe également plusieurs critères de performance à prendre en compte pour déterminer quel est le meilleur isolant : 

  • Le coefficient de conductivité thermique lambda : il représente la capacité d’un isolant à conduire la chaleur, c’est-à-dire à la laisser passer ou à l’isoler. Ainsi, plus ce coefficient est faible et plus le matériau est isolant,
  • La résistance thermique R : elle indique la capacité de l’isolant à résister aux températures aussi bien froides que chaudes. Elle correspond donc à la performance de l’isolant. Plus la résistance est élevée et plus le matériau est performant.

Les isolants minces ont une résistance thermique entre 0,5 et 2 m².K/W pour les plus performants. Pour s’assurer de sa qualité, il est recommandé de choisir un produit isolant ayant reçu la certification du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB)

 

isolation intérieure

 

Comment isoler un mur de l’intérieur sans perdre trop de place ? 


Les isolants minces sont souvent la réponse à cette problématique. En effet, ils peuvent être utilisés sur toutes les parois intérieures comme le sol, la toiture ou encore les murs et en particulier dans les petites pièces. Comme mentionné précédemment, ils ne peuvent pas être utilisés seuls. Toutefois, lorsqu’ils sont associés à un autre produit isolant, ils permettent de réduire l’épaisseur nécessaire à une isolation performante. Disponibles sous la forme de rouleaux, les isolants minces doivent être posés après l’isolant classique, afin de se trouver du coté chauffé. En effet, l’isolant mince agissant comme un pare-vapeur, il pourrait causer des problèmes de condensation s’il était mal positionné. 

Par Mariane Albrieux

Sur le même sujet

La nouvelle laine de verre Isover

Isover révolutionne ses savoir-faire et ses produits et lance LA Nouvelle Laine de verre pour l’isolation intérieure, une nouvelle matière douce, écologique, performante, avec une belle couleur crème.

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.