Fermer

Des bâtiments 100 % français grâce à la démarche Carrément Hexagonal

Le groupe lyonnais indépendant de promotion immobilière Carré d’Or ambitionne à terme de bâtir 100 % français. Cette démarche, initiée par le président du groupe Alain Dutoit et le directeur général associé Nicolas Barbosa, est baptisée Carrément Hexagonal. Avec Carrément Hexagonal, Carré d’Or souhaite livrer des bâtiments réalisés à partir de produits et matériaux issus de filières françaises.
Publié le 25 novembre 2022

Partager : 

Des bâtiments 100 % français grâce à la démarche Carrément Hexagonal - Batiweb

C’est un défi de taille que compte bien relever le groupe Carré d’Or. L’entreprise lyonnaise, implantée dans le 9ème arrondissement de Lyon, compte bousculer les règles établies dans le monde de la construction en proposant des bâtiments réalisés à partir de produits et matériaux 100 % français.

Cette ambitieuse démarche, baptisée Carrément Hexagonal, a été initiée par Alain Dutoit et Nicolas Barbosa, respectivement président du groupe et directeur général associé. En créant Carrément Hexagonal, les deux hommes ont voulu relever trois défis bien précis : renforcer les liens avec le tissu socio-économique industriel local, sécuriser les approvisionnements de l’entreprise et s’impliquer durablement dans la préservation de l’environnement.

Favoriser les circuits courts et accélérer le développement de la région

 

L’un des résultats de la démarche Carrément Hexagonal est sa répercussion sur l’économie locale. En privilégiant les industries et fabricants de proximité, cela crée un cercle vertueux et impulse une nouvelle dynamique dans la région. « Une des volontés de la démarche Carrément Hexagonal est de promouvoir l’action locale et les circuits courts. Si possible, on va privilégier le fabricant de carrelage qui se situe à 10km de chez nous, plutôt que d’aller chercher ce produit plus loin », nous explique Nicolas Barbosa, directeur général associé de Carré d’Or.

Cependant, une telle façon de procéder peut avoir des conséquences sur le catalogue et les choix disponibles en termes de produits. « Si l’on prospecte à l’échelle de la région ou du pays, on aura beaucoup moins de choix qu’à l’échelle de la planète. Pour la robinetterie par exemple, moins de choix peut signifier moins de modèles différents. Cela ne sera pas forcément moins cher ou de moins bonne qualité, mais le client n’aura peut-être pas le modèle souhaité », admet Monsieur Barbosa. 

La démarche prônée par le groupe Carré d’Or peut donc s’avérer contraignante, mais c’est un aspect parfaitement assumé par les dirigeants du groupe, qui affirment que cela participe à la qualité du programme et au respect des engagements qu’ils ont pris.

Ne plus être tributaire d’un contexte géopolitique imprévisible

 

Le second défi qu’ont souhaité relever Alain Dutoit et Nicolas Barbosa avec la démarche Carrément Hexagonal est de sécuriser les approvisionnements de l’entreprise. À une époque où de plus en plus de sociétés sont tributaires de fournisseurs internationaux, le groupe Carré d’Or souhaite préserver son indépendance économique. La conjoncture internationale actuelle, particulièrement imprévisible notamment à cause de la guerre en Ukraine, raréfie certains matériaux et produits, et renforce ainsi la volonté du groupe de s'émanciper des marchés étrangers.

Afin de s’assurer un approvisionnement continu et de qualité, le groupe Carré d’Or a pris la décision de nouer des partenariats avec ses entreprises fournisseurs : « On privilégie les produits des entreprises environnantes. Cela peut nous mettre en difficulté car plus le périmètre d’action est restreint, moins les entreprises sont en concurrence. Elles n’ont donc pas de raison de baisser leurs prix afin d’attirer les acheteurs. Pour éviter cela, on leur propose des partenariats. On leur promet de se fournir chez eux uniquement, de ne pas les mettre en concurrence avec une entreprise étrangère, en échange de quoi ils se doivent d’avoir de la réactivité et du matériel de disponible en cas de besoin, et tout cela à des prix qui restent abordables pour notre entreprise », nous explique Nicolas Barbosa.

L’environnement comme fil rouge de la démarche Carrément Hexagonal

 

En concentrant ses achats sur des sources d’approvisionnement proches, le groupe Carré d’Or réduit considérablement le bilan carbone de ses opérations. C’est le véritable fil rouge de la démarche Carrément Hexagonal. Cette exigence correspond à une conviction profonde partagée par tous les acteurs de l’entreprise lyonnaise.

« La livraison d’un carrelage provenant d’une entreprise de la région va avoir un impact carbone bien moins important qu’un carrelage en provenance directe de Chine. Un arrivage par cargo est beaucoup plus polluant qu’une livraison faite par voiture électrique. En déchargeant le produit par un système logistique plus propre et à proximité de nos chantiers, on respecte notre engagement vis-à-vis de l’environnement », déclare Monsieur Barbosa.

Pour constater les bienfaits de la construction 100 % française sur l’environnement, les dirigeants du groupe ont rédigé un cahier des charges avec un bureau d’étude partenaire. Le cahier des charges ainsi que la charte qui régit les règles du label Carrément Hexagonal sont annexés aux dossiers de consultation et de conception auprès des bureaux d’études et des architectes. Ces derniers doivent alors récupérer auprès de chaque entreprise l’ensemble des fiches de matériaux. Les données présentes sur ses fiches sont ensuite intégrées dans un tableau sur lequel figure diverses informations concernant le produit : la référence, la réception du document qui justifie de la provenance, le site de production, la distance parcourue par le produit et si possible la Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) de ce dernier…

Vient ensuite une analyse complète de ce tableau afin d’évaluer au mieux la quantité de carbone rejeté pour telle ou telle opération. C’est un travail de fourmi et de traçabilité des produits. L’idéal pour le groupe Carré d’Or serait de pouvoir comparer le résultat de ces analyses à celles d’un bâtiment qui n’aurait pas été soumis à la démarche Carrément Hexagonal. C’est à ce travail que s'attèlent les équipes de l’entreprise lyonnaise.

« Chaque opération est un retour d’expérience »

 

Un premier édifice labellisé Carrément Hexagonal est sorti de terre en janvier 2022. Ce bâtiment, situé dans le 9ème arrondissement de Lyon, n’est autre que le siège social de Carré d’Or. Il est à 91 % de fabrication française. Divers petits soucis ont empêché d’en faire un bâtiment 100 % français, comme le fait que certains éléments techniques n’étaient pas disponibles en France. Cela peut s’expliquer aussi par les difficultés rencontrées par certaines entreprises pour assurer une bonne traçabilité des matériaux.

Le siège social de Carré d'Or

Le siège social de Carré d'Or, situé au cœur du 9ème arrondissement de Lyon. Crédit Photo : Carré d'Or

Pas de quoi s’inquiéter pour autant en ce qui concerne les projets futurs, puisque comme Nicolas Barbosa nous l’explique, chaque réalisation apporte son lot d’apprentissages afin de parvenir rapidement à la construction 100 % française : « L’avantage est que chaque opération est un retour d’expérience. Une analyse est faite afin de comprendre pourquoi telle opération n’a pas été possible. Dans ce cas, mon rôle est de chercher avec les architectes ou les bureaux d’études de nouvelles façons de procéder. Par exemple, s’il n’est plus possible de se procurer des systèmes de climatisation car ils sont tous produits à l’étranger, l’idée est de réfléchir à de nouvelles façons de rafraîchir l’espace sans avoir recours à ces derniers. Ce sont plein de retours d’expériences qui nous servent pour nos réalisations futures ».

 

Propos recueillis par Jérémy Leduc

Photo de Une : Carré d'Or

Par Jeremy Leduc

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.