Dix ans après, le Schéma directeur pour l’Ile-de-France enfin validé

Collectivités territoriales | 19.12.13
Partager sur :
Dix ans après, le Schéma directeur pour l’Ile-de-France enfin validé - Batiweb
Le Conseil d’Etat a validé mardi soir le schéma directeur d’aménagement de l’Ile-de-France (Sdrif), qui dessine le visage de la région d’ici à 2030. Ce décret doit encore être signé par le Premier ministre et être publié au Journal officiel avant le 31 décembre, alors que vient d’être votée au Parlement la naissance de la Métropole du Grand Paris pour le 1er janvier 2016.

« Désormais, nous pouvons dire : nous avons un Sdrif, un plan partagé, coconstruit, reconnu pour transformer l’Ile-de-France et changer la vie des Franciliens dans les quinze prochaines années », s’est réjoui M. Huchon, à l’ouverture de la séance de l’Assemblée régionale dédiée au budget 2014, alors que vient d’être votée au Parlement la naissance de la Métropole du Grand Paris pour le 1er janvier 2016.

Le Sdrif, document prescriptif, organise une région à l’habitat plus dense, mieux irriguée par les transports en commun, garants d’un essor économique, tout en préservant les terres agricoles.

« C’est une sacrée étape qui nous permet maintenant de passer à la mise en oeuvre. Très concrètement, les communes et les intercommunalités vont avoir trois ans pour adapter les plans locaux d’urbanisme pour qu’ils soient compatibles avec ce document », a expliqué Alain Amédro, vice-président EELV en charge de l’aménagement.

Mise en oeuvre dès le 1er janvier 2014

Le calendrier de validation du SDRIF est conforme aux délais attendus. Après un avis favorable à l’unanimité rendu par la commission d’enquête publique en septembre dernier et son adoption à une très large majorité le 18 octobre par les conseillers régionaux, le schéma pourra donc être applicable au 1er janvier 2014.

Cette révision du Sdrif avait été engagée en 2004. La nouvelle mouture était prête en 2008 mais elle avait été retoquée en 2010 par le Conseil d’État, le gouvernement Fillon ayant entre-temps fait voter la loi sur le Grand Paris qui rebattait les cartes notamment avec le futur métro automatique en rocade. Le texte validé cette fois-ci intègre le Grand Paris nouvelle formule, telle que finalisée par le gouvernement Ayrault.

À travers plus de 640 pages, le schéma Île-de-France 2030 décline les axes forts de l’avenir francilien :

- valoriser et préserver des ressources naturelles avec le retour de la nature en ville, la préservation des terres agricoles (périurbain en particulier) et le développement du maraichage (l’Île-de-France est céréalière), le déploiement des liaisons vertes et des corridors biologiques, le recyclage des déchets, le développement des énergies renouvelables... ;
- densifier les villes (autour des gares) pour lutter contre l’étalement urbain et le gaspillage du foncier ;
- proposer plus de logements, notamment sociaux ;
- favoriser un meilleur équilibre entre l’habitat, l’emploi, les transports et les services urbains (écoles, universités, loisirs, sport, tourisme, culture, santé) ;
- améliorer la qualité de la mobilité des Franciliens avec des transports collectifs développés (dont Grand Paris Express) et l’amélioration du réseau existant (Plan régional de mobilisation) ;
- favoriser le rayonnement francilien à travers le développement de bassins d’emplois, la généralisation du très haut-débit, le développement de la logistique mondiale.

L.P (avec AFP)


Aller plus loin

Les objectifs concrets du Sdrif
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Ces voix qui s’élèvent contre le Grand Paris - Batiweb

Ces voix qui s’élèvent contre le Grand Paris

Une agence d’urbanisme publie un livre intitulé «Le Petit Paris» dans lequel elle pose la question de l’utilité de densifier encore une région où les conditions de vie sont loin d’être idéales : logement, transport, rapports humains... que contre-balançent difficilement l’offre culturelle et de loisir.
Le «Grand Paris Express» désenclavera la banlieue - Batiweb

Le «Grand Paris Express» désenclavera la banlieue

L'État et la Région Ile-de-France sont enfin parvenus à un accord sur le projet de métro automatique autour de Paris. «Grand Paris Express» sera le nom de ce compromis entre la "grande boucle" proposée par l'Etat et l'Arc Express porté par la Région. Un plan de modernisation du réseau existant est également lancé.