Le gouvernement annonce le lancement de « France Rénov' »

Collectivités territoriales | 22.10.21
Partager sur :
Le gouvernement annonce le lancement de « France Rénov' » - Batiweb
Ce vendredi 22 octobre, le ministère de la Transition écologique a annoncé le lancement de « France Rénov' », un nouveau service public unique rassemblant l'expertise de l'Anah et du réseau FAIRE. À compter du 1er janvier 2022, les Français passeront désormais par une plateforme web et un numéro de téléphone uniques pour toutes leurs demandes concernant des travaux de rénovation énergétique.

Le ministère de la Transition écologique, dont dépend le Logement, a annoncé ce vendredi 22 octobre le lancement de « France Rénov' », le nouveau service public unique pour tous les projets de rénovation énergétique de l'habitat, qui sera officiellement mis en place à compter du 1er janvier 2022.

 

« France Rénov' » rassemblera ainsi les services proposés par l'Anah et par le réseau FAIRE afin d'apporter plus de simplicité et de lisibilité aux Français. « Avant, avec les deux réseaux différents, les Français ne s'y retrouvaient pas », précise le cabinet d'Emmanuelle Wargon.

 

Un nouveau guichet unique

 

À compter du 1er janvier 2022, les particuliers passeront désormais par une plateforme web unique (france-renov.gouv.fr) et un numéro de téléphone unique (0 808 800 700) pour toutes leurs demandes concernant des travaux de rénovation énergétique. Ils seront alors guidés par les 6 000 conseillers de l'Anah et du réseau FAIRE.

 

La plateforme proposera notamment des informations sur les travaux de rénovation énergétique, l'outil de simulation en ligne « Simul'aides », et un annuaire d'artisans qualifiés Reconnu Garant de l'Environnement (RGE).

 

En physique, les points rénovation information service de l'Anah et les espaces conseil FAIRE fusionneront et deviendront des « espaces conseil France Rénov' », avec un total de 450 guichets répartis sur toute la France.

 

Le ministère de la Transition écologique explique que le nom « France Rénov' » a été retenu, « France » faisant référence à la notion de service public, et « Rénov' » permettant de capitaliser sur la notoriété et le succès rencontré par le dispositif « MaPrimeRénov' », pour lequel 800 000 dossiers sont attendus d'ici la fin de l'année.

 

Thierry Repentin, président de l'Anah, s'est réjoui de ce travail en commun avec le réseau FAIRE : « Avec France Rénov’, nous allons mettre en commun le savoir-faire de deux réseaux, qui ont déjà largement fait leurs preuves (…) Nous partageons une tradition : celle de l’accompagnement des ménages, de l’écoute et du conseil. Ce sera la clé de la réussite de France Rénov’. Nos expertises vont se nourrir, l'une et l'autre, pour proposer un parcours usager plus lisible, plus fluide et surtout plus complet », a-t-il annoncé.

 

Vers un meilleur accompagnement technique et financier

 

Dans le cadre de la loi Climat et Résilience, le recours à un accompagnateur rénov' devrait également devenir obligatoire pour percevoir les aides à compter du 1er janvier 2023. Cet opérateur agréé, issu du service public ou privé, proposera un audit énergétique et un accompagnement sur-mesure tout au long des travaux. Il guidera ainsi le particulier d'un point de vue technique, financier, administratif et social. Un décret précisant les modalités d'agrément devrait être publié « au printemps 2022 », assure le ministère.

 

Pour aider les ménages les plus modestes à financer leur reste à charge, la loi Climat et Résilience prévoit également la mise en place du « Prêt Avance Rénovation », avec une garantie publique à hauteur de 75 % de la perte éventuellement encourue par les banques. Le 1er septembre, le Crédit Mutuel et la Banque Postale s'étaient engagées à proposer ce nouveau prêt début 2022.

 

Autre nouveauté annoncée par le ministère : le programme « Habiter Mieux Sérénité », qui s'adresse également aux ménages les plus modestes, deviendra « MaPrimeRénov' Sérénité », et sera cumulable, à compter du 1er juillet 2022, avec les Certificats d'Économie d'Énergie (CEE), afin de favoriser des rénovations globales plus ambitieuses.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Claire.lemonnier
filter_list

Sur le même sujet

82 % des Français seraient prêts à acheter un bien à rénover (sondage) - Batiweb

82 % des Français seraient prêts à acheter un bien à rénover (sondage)

Acheter un bien nécessitant des travaux ne ferait pas peur aux Français, selon un récent sondage mené par le groupe SeLoger. Toutefois, les particuliers resteraient très mal informés sur les aides à la rénovation existantes. Les ménages peuvent pourtant s'appuyer sur l'aide des conseillers du réseau FAIRE, et peut-être bientôt sur l'aide d'un « Accompagnateur Rénov' ».
Relance des rénovations énergétiques : des mesures insuffisantes ? - Batiweb

Relance des rénovations énergétiques : des mesures insuffisantes ?

Géo PLC, entreprise spécialisée dans le développement de solutions durables, publie un compte-rendu du webinaire sur la rénovation énergétique et les discours d’Emmanuelle Wargon et Julien Denormandie. Or les réponses apportées par le gouvernement et « attendues» par la filière font l’objet d’une forte déception, « les appels à placer la rénovation énergétique au coeur du plan de relance restent pour le moment sans réponse d’envergure » selon Géo PLC, alors que cette même filière pourrait permettre un redémarrage de l'activité du bâtiment post-confinement.
Les fraudes à l’ITE poussent l’Anah à diminuer le montant des aides - Batiweb

Les fraudes à l’ITE poussent l’Anah à diminuer le montant des aides

L'Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) se félicite de la réussite du dispositif MaPrimeRénov', lancé en début d’année 2020. Ce système déployant des aides financières pour les particuliers qui en font la demande, permet d’engager de nombreux travaux de rénovation. Mais parallèlement, les fraudes se multiplient dans certains secteurs, et l’Anah a décidé de diminuer le montant de certaines aides pour venir à bout de ces arnaques.
MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.