MaPrimeRénov' : 800 000 demandes attendues pour l'année 2021

Vie pratique | 02.06.21
Partager sur :
MaPrimeRénov' : 800 000 demandes attendues pour l'année 2021 - Batiweb
Dans le cadre du plan France Relance, le dispositif d'aide MaPrimeRénov' a été étendu à tous les ménages depuis le 1er janvier 2021. De fait, le nombre de dossiers déposés a bondi comparé à l'année 2020. Le ministère de la Transition écologique attend désormais près de 800 000 demandes sur l'ensemble de l'année 2021, contre moins de 200 000 en 2020.

Le 26 avril dernier, le ministère de la Transition écologique publiait un premier bilan de MaPrimeRénov' au premier trimestre 2021. Il constatait que, depuis son élargissement à tous les ménages, le dispositif était un véritable succès, avec presque autant de demandes en trois mois que sur l'ensemble de l'année 2020, soit plus de 185 000 dossiers déposés.

Un nombre de demandes qui devrait être multiplié par 4

La ministre déléguée au logement Emmanuelle Wargon s'est de nouveau réjouie ce mardi 1er juin, annonçant que les demandes atteignaient aujourd'hui les 300 000 dossiers, et que le ministère tablait désormais sur près de 800 000 demandes sur l'ensemble de l'année 2021 : « Pour cette année, nous avions prévu 400 000 à 500 000 dossiers (…) notre hypothèse est maintenant entre 700 000 et 800 000 dossiers de demande de MaPrimeRénov', soutenue par le plan de relance », a-t-elle souligné lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

 

Le succès de ce dispositif devrait encore s'amplifier dans les mois à venir, avec l'ouverture de l'aide aux propriétaires bailleurs à compter du 1er juillet. Ces derniers pourront en bénéficier pour des travaux de rénovation énergétique éligibles réalisés depuis octobre  2020 dans les logements qu'ils louent.

 

Emmanuelle Wargon en a également profité pour rappeler l'intérêt de ces aides à la rénovation énergétique en termes d'économies d'énergie et de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre : « En quatre ans, grâce à un meilleur ciblage progressif des aides, nous avons augmenté de 50 % - de 4,8 TWh à 7,2 TWh - les économies d'énergies réalisées chez les ménages, ce qui nous permet d'être dans notre trajectoire sur les accords de Paris », a-t-elle précisé.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

MaPrimeRénov' a connu un vif succès auprès des ménages au 1er trimestre 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' a connu un vif succès auprès des ménages au 1er trimestre 2021

Le dispositif d'aide MaPrimeRénov', qui a remplacé l'ancien crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), a été élargi à tous les propriétaires depuis le 1er janvier dernier, pour massifier les travaux de rénovation énergétique dans le cadre du plan de relance. Et le succès est au rendez-vous puisque le nombre de dossiers déposés en 3 mois atteint presque le bilan total de l'année passée.
MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes - Batiweb

MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes

Ce dimanche 27 septembre, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a apporté des précisions sur l'évolution du dispositif d'aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' », qui sera étendu aux ménages les plus aisés, ainsi qu'aux bailleurs privés et copropriétés. Parmi les annonces : le simulateur d'aide devrait notamment être dévoilé le 5 octobre prochain, et les travaux pourront être entrepris dans la foulée. Cette aide pourra couvrir jusqu'à 90 % du devis pour les foyers les plus modestes, avec un effet dégressif passant à 75 %, 60 %, et 40 % pour les plus aisés.
Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov' - Batiweb

Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov'

Le dispositif d'aide « MaPrimeRénov' », équivalent de l'ancien CITE, était initialement réservé aux ménages les plus modestes. La crise étant passée par là, la ministre du Logement annonçait le 24 juillet dernier son extension aux ménages aisés, ainsi qu'aux propriétaires et aux copropriétés. Elle a précisé ce samedi 5 septembre que les travaux engagés dès cet automne seraient bien éligibles, et la prime versée à compter du 1er janvier 2021. Les montants du nouveau barème devraient quant à eux être dévoilés d'ici fin septembre.