ConnexionS'abonner
Fermer

Efficacité énergétique des bâtiments publics : le gouvernement muscle ses objectifs

Publié le 14 mars 2023

Partager : 

Avec un investissement de 130 millions d'euros et la sélection de 1 000 projets de bâtiments publics visant à améliorer leur efficacité énergétique, le gouvernement espère économiser l'équivalent de la consommation domestique d'une ville de 50 000 habitants chaque année. Ces mesures s'articulent entre la rénovation du bâti et le changement des usages.
Efficacité énergétique des bâtiments publics : le gouvernement muscle ses objectifs - Batiweb

Le gouvernement français a récemment annoncé qu'il espère économiser l'équivalent de la consommation domestique d'une ville de 50 000 habitants chaque année en mettant en place des projets visant à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments publics. 1000 projets ont été sélectionnés, dans le cadre d'un deuxième appel à projets, après un premier en 2022. 

Ces nouveaux projets comprennent le raccordement au réseau de chauffage urbain, plutôt que l'utilisation de chaudières au gaz au palais de Chaillot à Paris, par exemple, ou encore la mise en place de panneaux photovoltaïques sur les toits de l'université de Toulon, pour l'autoconsommation. Même la zone ultra-marine est concernée, avec l'isolation des combles prévue dans le bâtiment des douanes à Papeete, en Polynésie française. 

130 millions d'euros mobilisés

 

Dans son plan de sobriété énergétique, l'État souhaite réduire la consommation d'énergie de la France de 10 % d'ici deux ans et de 40 % d'ici 2050, tout en étant exemplaire en matière d'émissions de gaz à effet de serre.

Pour cela, le gouvernement a lancé un appel à projets en sélectionnant 1 000 projets parmi plus de 5 600 dossiers présentés, en se basant sur deux critères principaux : la rapidité de mise en œuvre et l'efficacité mesurée par le coût du kilowattheure (kWh) d'énergie économisée, pour un coût total de 130 millions d'euros. 

Le ministère de la Transition énergétique a expliqué que cet effort était un « double mouvement » combinant « la rénovation du bâti » et « le changement des usages ». « Si on rénove un bâtiment tout en mettant le chauffage à 25 degrés, l'opération n'est pas vraiment réussie », ajoute-t-il, soulignant toutefois « le très gros effort » réalisé sur ces deux volets.

Ces mesures ont déjà permis de réduire la consommation d'électricité des bâtiments publics de 8 % entre octobre 2022 et janvier 2023, et d'environ 11 % pour le gaz. Depuis 2019, le gouvernement a investi près de 4 milliards d'euros pour rénover des bâtiments publics, dont 2,7 milliards dans le cadre du plan d'investissement France Relance.

 

Marie Gérald

Photo de une : © AdobeStock 

Sur le même sujet

PAC : tado° tend à réduire la facture

À l’approche du grand froid, la facture énergétique demeure une préoccupation pour les ménages. Ce à quoi répond le spécialiste de la maison connectée tado°, en sortant deux solutions visant à réduire...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.