Fermer

Forum Impulsion 2021 : penser la transition énergétique des bâtiments publics

Dans le cadre du programme Impulsion2021, lancé en septembre 2019, un forum éponyme s'est ouvert ce mardi 23 mars pour une durée de 3 jours. L'objectif : réfléchir à la transition énergétique des bâtiments publics autour de tables rondes, et permettre aux acteurs de pitcher sur les solutions innovantes qu'ils proposent pour réduire les émissions de CO2. Retour sur la plénière d'ouverture.
Publié le 24 mars 2021

Partager : 

Forum Impulsion 2021 : penser la transition énergétique des bâtiments publics - Batiweb

Lancé en septembre 2019 par l'Union des Caisses Nationales de Sécurité Sociale (UCANSS) et par Green Soluce, Impulsion2021 est un programme issu du dispositif des Certificats d'Economies d'Energie (CEE). Son objectif : sensibiliser les salariés à la transition énergétique, et impulser une dynamique de rénovation pour les 4,5 millions de m2 de bâtiments publics de la Sécurité Sociale, grâce à des solutions innovantes et des actions « quick wins » (à gains rapides) faciles à mettre en place.

 

Le Forum Impulsion 2021 « Agir pour la transition énergétique des bâtiments tertiaires publics », qui découle de ce programme, s'est ouvert ce mardi 23 mars pour une durée de 3 jours, avec l'intervention de la ministre du Logement Emmanuelle Wargon, mais aussi de Jean Jouzel, climatologue et vice-président du GIEC.

 

« S'attaquer aux émissions de CO2 des bâtiments publics » (E. Wargon)

 

La ministre déléguée au Logement a notamment souligné le rôle du secteur public dans la réduction des émissions de CO2, et rappelé les montants mobilisés en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments publics dans le cadre du plan de relance : « Le secteur du bâtiment représente environ 25 % de nos émissions de gaz à effet de serre. Cela concerne évidemment les logements, mais aussi les bâtiments tertiaires, dont une bonne moitié de bâtiments publics. Réduire les émissions de CO2 du secteur du bâtiment, c'est donc aussi s'attaquer aux émissions des bâtiments publics. Trop souvent, l'Etat, les collectivités locales et les acteurs publics ont tendance à proposer au secteur privé des actions qu'ils n'appliquent pas forcément eux-mêmes. Ainsi, le plan de relance prévoit une enveloppe de 2,7 milliards pour financer la rénovation des bâtiments de l'Etat, et une enveloppe d'1,3 milliards pour financer la rénovation des collectivités locales », a-t-elle résumé.

 

Le climatologue Jean Jouzel a de son côté rappelé que les six dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées, et a souligné que l'atteinte de la neutralité carbone d'ici 2050 était plus qu'urgente dans un contexte où la population mondiale et l'urbanisation ne cessent de croître.

 

Jean Jouzel a également insisté sur la nécessaire « exemplarité » de la France, et plus largement de l'Europe, non seulement en termes de construction, mais aussi de rénovation. Il est notamment revenu sur la demande de la Convention Citoyenne sur le Climat réclamant une obligation de travaux, « déjà proposée en 2007 lors du Grenelle de l'Environnement ». Selon lui, cette obligation pourrait avant tout être une « source de dynamisme économique au niveau de la rénovation », et « génératrice d'emplois ».

 

Le climatologue et vice-président du GIEC est également revenu sur la question du confort d'été et le problème de la climatisation dans les bâtiments publics. Pour remédier à cela, il a notamment insisté sur la nécessité d'isoler les bâtiments pour qu'ils deviennent plus confortables en hiver comme en été.

 

Au cours de cette plénière d'ouverture, Raynal Le May, directeur de l'UCANSS, et Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable, ont également souligné que la démocratisation du télétravail devrait s'inscrire dans les moeurs, et pousser à repenser durablement l'aménagement des locaux.

 

Suite à cette introduction, Ella Etienne-Denoy, directrice générale de Green Soluce, a de son côté dressé un premier bilan du programme Impulsion2021, ayant permis de former environ 2 000 salariés à la transition énergétique et la réduction des consommations depuis un an, notamment grâce à l'organisation de nombreux MOOCs et webinaires. Prochain objectif : parvenir à former 6 000 collaborateurs formés d'ici fin 2021.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.